par Groupe Renault - Entreprise

1 000 embauches: Cinq questions à Jean Agulhon, DRH France

Tags: renault

En février dernier notre Groupe a annoncé le recrutement de 1 000 personnes en CDI en France en 2015 dont la moitié en usines et l’autre moitié dans le tertiaire et l’ingénierie. Cette bonne nouvelle a été largement relayée par la presse française et étrangère. 3 mois plus tard nous avons voulu en savoir plus sur l’avancement du plan d’embauche en questionnant Jean Agulhon, Directeur des Ressources Humaines France.

Bonjour Jean. En février notre Groupe a annoncé une très bonne nouvelle : le recrutement de 1 000 personnes en CDI et de 1 000 apprentis. 3 mois plus tard combien avez-vous reçu de CV ?

Nous en avons reçus plus de 5 000 ce qui est également une très bonne nouvelle. Cela prouve que Renault est restée une entreprise attractive, même si elle a peu recruté ces dernières années, et que la filière automobile, dans une période où elle est en pleine transformation, passionne toujours autant !

Vous attendiez-vous à en  recevoir autant ? Comment gérez-vous avec votre équipe ce volume important de candidatures ?

Nous le pensions effectivement, sans en être tout à fait certains, et nous sommes préparés à répondre à toutes ces candidatures et à toutes celles qui continuent de nous parvenir. Nous avons en interne une équipe mobilisée sur le sujet depuis plusieurs mois et par ailleurs, nous nous appuyons  sur des cabinets de recrutement, notamment pour nous aider à rechercher des profils très pointus dans des domaines tels que la connectivité embarquée ou la conception mécanique. Le digital reste un domaine où nous devons davantage nous mobiliser.

Quel est le pourcentage des femmes parmi les candidats ?

Il reste insuffisant à notre goût ! Ces recrutements sont pour Renault l’occasion de rajeunir, d’internationaliser mais aussi de renforcer le nombre, la place et le rôle des femmes dans l’entreprise. L’industrie attire encore insuffisamment  de femmes – à tort ! Regardez ci-dessous les derniers témoignages de jeunes femmes que nous venons de recruter : leur passion et leur enthousiasme  pour l’automobile et pour Renault en particulier sont contagieux ! Sur les 1 000 embauches que nous réaliserons, nous comptons bien convaincre 30 % de femmes dans l’ingénierie et le manufacturing  (sachant qu’elles représentent moins de 20 % des élèves ingénieurs,  et 50 % dans les fonctions tertiaires).

Quel est le portrait type du candidat qui postule chez Renault ?

Il n’y en a pas ! A vrai dire, les personnes qui postulent reflètent bien la diversité des clients de Renault et des amoureux de l’automobile. Il y a beaucoup de jeunes bien sûr, mais aussi de  nombreuses personnes expérimentées, de tout âge et de tout horizon.

Quelles sont les qualités humaines que vous cherchez parmi les nouveaux employés ?

Nous recherchons des personnes ouvertes aux autres, curieuses, ayant déjà une expérience ou un parcours (même étudiant) à l’international – car elles auront à travailler dans un environnement multiculturel ; des personnes prêtes à relever les défis technologiques de demain, à innover, à accompagner Renault dans un univers automobile en pleine mutation.

Tags: renault