par Groupe Renault - Véhicules

30 ans d’Espace, et combien d’histoires ?

Avant de lire plus avant, il me faut me confesser : je suis un aficionado de la Renault Espace et j’en ai eu deux, dont celle garée devant ma fenêtre à l’heure où j’écris ces lignes. Mon engouement pour l’Espace date d’il y a 15 ans.. Aussi, je me dois de vous prévenir : cette fois-ci, c’est une affaire qui me tient à cœur !

Trente ans, c’est plus qu’une petite histoire, cela relève presque de la légende. A titre de comparaison, la Ford T n’a été produite que pendant 19 ans. Dès lors, il convient de s’interroger sur les raison qui ont permis à l'Espace de laisser son empreinte unique. A quoi est du un tel succès, et pendant si longtemps ?

  500X300-gamme

L’automobile réinventée

Certains prétendent que l’imitation est la plus belle forme de flatterie. Dans le cas présent, Renault Espace s’impose comme l’une des voitures les plus flattées de l’histoire automobile. Nous avons tous vu les imitations et, en un sens, c’est plutôt compréhensible.

Le concept qui a guidé la création de Renault Espace était irrésistible depuis le début : un monospace aménageable, spacieux et confortable qui se conduit comme une voiture et non pas comme un autobus. Le « véhicule à usages multiples » était né. En français, le terme « monospace » a même intégré de manière permanente le dictionnaire. 

Renault Espace, de par son design unique, ne demande pas de choisir entre se rendre au travail ou à l’école de vos enfants, transporter un véritable jardin de plantes, emmener trois enfants flanqués de leur vélo en forêt ou de partir en vacances. Enfin une voiture qui a compris les gens comme moi qui cherchent à faire tout ça à la fois !

Juin 1984, lancement de l’Espace première génération (1984-91)

Comme beaucoup de concepts novateurs, les débuts ont été poussifs, et c'est peu dire. Dans le premier mois qui a suivi le lancement, Renault a vendu en tout et pour tout… 9 exemplaires.

Mais l’idée a rapidement fait son chemin et Espace 1 s’est écoulé à 191 674 exemplaires, un chiffre honorable. Les nostalgiques de l' Espace gardent un souvenir impérissable des sièges avant pivotants : le siège conducteur et le siège passager pouvaient pivoter à 180° pour faire face aux sièges arrière et donc improviser un pique-nique à l’intérieur de l’habitacle. Seulement après s’être garé en toute sécurité, cela va de soi… 

500X300-inter

Montée en gamme avec la Renault Espace II (1991-1996)

L'Espace deuxième génération est arrivé, véritable incarnation de la vision qu'avait le constructeur français d'une voiture haut de gamme destinée à un usage quotidien. Les ventes ont atteint le chiffre incroyable de 316 518 exemplaires.

Mon premier Espace fut un modèle deuxième génération de 1993, 2,1l, bleu mandarin. Certes, ce n’était pas le modèle haut de gamme mais toute la famille l’adorait. Nous sommes passés subitement du besoin d’acheter une voiture familiale à l’envie d’acheter un Espace. Posséder un Espace était quelque chose de vraiment unique.

500X300-exter

Tout semblait si bien conçu. Il y avait tellement d’espace et la visibilité était parfaite. Les enfants avaient même chacun un siège "comme les grands". Jamais je n’oublierai le plaisir que je ressentais lorsque je conduisais et garais cette voiture.

Puis, il y avait cet émerveillement intemporel que suscitait le fait de pouvoir retirer les sièges et de les disposer selon votre bon vouloir à tout moment.

Nous n’avons pas été les seuls à apprécier toutes ces fonctionnalités. En 1992, c’est un Espace qui a été choisi pour transporter la Flamme Olympique. En 1994, le pilote de course Alain Prost a remplacé le moteur d’un Espace par celui d’une Formule 1 dans le cadre d’une expérience qui est entrée dans les annales. Voyez par vous-même le résultat…

 

Renault voit les choses en grand avec l’Espace III (1996-2002)

Dorénavant solidement ancré dans le paysage automobile, Espace était prêt pour un changement radical. Une version plus grande fut créée, le Grand Espace, doté d’un coffre plus grand. Cette version futuriste a connu un grand succès, avec une production totale de 365 200 unités et 71 200 pour la seule année 1999.

Le dernier né: l’Espace IV (2002- ….)

Il s’agit du deuxième Espace que j’ai eu. Le même qui trône dans mon allée de garage à l’heure où j’écris ces lignes. Cela faisait un moment que je m’intéressais au Grand Espace. J’aimais tellement son caractère résolument novateur que j’ai acheté un modèle 2007, 2,2l, noir dynamique. Le toit vitré panoramique est certainement la fonctionnalité que ma famille et moi préférons, notamment lorsque j’actionne le bouton façon James Bond pour dévoiler le ciel et laisser l’air s’engouffrer dans l’habitacle. 

Toujours d’actualité, Renault a continué à innover pour nous proposer une quatrième génération d’Espace plus écologique que jamais. Recyclable à 90 %, l'Espace IV est composé de matériaux ultra légers qui permettent de réduire sa consommation de carburant. A titre d’exemple, les portes et le capot en aluminium pèsent 20 kilos de moins qu’en acier.

Dans cette version, Espace est devenu la voiture des stars à l’occasion du Festival de Cannes, escortant les célébrités jusqu’au bord du célèbre tapis rouge et posant à leurs côtés sous les flashs scintillants des paparazzis.

L’Espace est à la hauteur de sa réputation aux yeux de ma famille. Ce qui est incroyable pour une voiture lancée il y a trente ans, c’est son adaptabilité qui donne à ses passagers l’impression qu’elle est le résultat d’un concept novateur. L’habitacle permet d’accueillir à tout moment un ami supplémentaire, un autre bagage ou douze bouteilles d’un vin découvert pendant les vacances.

Dès lors, il n’est pas surprenant de constater que ceux qui ont la chance de conduire une Espace en soient les plus ardents défenseurs. J’en suis la preuve !

Tags: 30 ans anniversaire renault espace