par Groupe Renault - Véhicules

Alpine est de retour

Carlos Ghosn, Président Directeur du Groupe Renault vient de lever le voile sur Alpine Vision, le tout dernier show car de la marque au A fléché. Entre élégance, agilité et authenticité, ce coupé deux places à moteur arrière est un concentré d’Alpine. Peu nombreux sont ceux qui ont eu l’opportunité de découvrir ce tout dernier modèle sur les routes du rallye de Monte Carlo et les lacets du col de Turini, théâtre de ses plus beaux exploits sportifs.

Alpine Vision, le show car révélation

La présentation du dernier show car de la marque au A fléché dans les routes escarpées du sud de la France n’a rien d’un hasard. Les montagnes proches de Monte Carlo et les lacets alpins ont d’ailleurs donné son nom et inspirés le style du show car Alpine Vision.

Alpine Vision incorpore toute la génétique d’Alpine dans une interprétation contemporaine. Il suggère des sensations ressenties au volant d’un voiture de sport arborant le logo Alpine à travers :

  • L’exaltation associée au frisson que procure le pilotage d’une Alpine
  • L’agilité créée par la légèreté et l’élégance d’une conception allant à l’essentiel
  • L’authenticité d’une voiture de sport qui s’inscrit dans la continuité d’une histoire

 

Un design fidèle à son histoire

Les amoureux et passionnés d’Alpine ne s’y tromperont pas. Un simple coup d’œil permet de déceler des références plus subtiles à l’A110 et aux autres modèles emblématiques d’Alpine : la silhouette basse et effilée, le capot bombé  accueillant deux paires de phares ronds, flancs creusés, ailes arrière marquées dont le resserré accompagne une poupe fuyante griffée de feux horizontaux.

02_Alpine_A110_Alpine_Visio 09_Alpine_Vision 08_Alpine_Vision 04_Alpine_Vision

L’Alpine Vision évoque la performance et la fluidité. À l’extérieur, comme à l’intérieur, les structures et la technologie sont magnifiées. Les jantes diamantées évoquent la vélocité et l’élégance. La poupe épaulée incorpore des entrées d’air sur les custodes favorisant le refroidissement du moteur placé en position centrale arrière. Les feux arrière étirés incorporent une signature lumineuse distinctive en « X ». Le dessin de la lunette arrière respecte la forme emblématique popularisée par l’A110 en son temps. Par l’agilité et la vivacité de son comportement, l’Alpine Vision se destine particulièrement aux routes sinueuses. Cette caractéristique se lit jusque dans son design.

 

Un cockpit qui concentre le plaisir

Dès l’ouverture de la portière, le ton est donné : le marchepied en aluminium, signé des noms des concepteurs du show-car, invite à prendre place à bord d’une création unique.

14_Alpine_Vision

En faisant appel au cuir, aux microfibres, à l’aluminium et au carbone, l’habitacle joue la carte d’une atmosphère contemporaine. Les éléments high-tech marient les pièces évoquant la compétition et celles se référant à l’héritage Alpine. Ainsi, la commande d’ouverture de portière rétroéclairée contraste avec le garnissage de cuir noir damassé, souligné de surpiqûres blanches, habillant les contreportes. Les sièges aussi interprètent ce jeu d’oppositions créateur de tensions. De style baquet, ils intègrent un harnais à boucle de fermeture en aluminium brossé inspiré de la compétition. Le cuir matelassé les habillant s’associe à un tissu microfibre sensuel et technique à la fois.

16_Alpine_Vision 41_Alpine_Vision

Face à lui, le pilote dispose d’un combiné d’instruments constitué d’un écran TFT (Thin Film Transistor) personnalisable, sous visière carbone. Les deux pédales, comme le repose-pied en aluminium, sont frappées de trois triangles évoquant les sommets alpins. Le volant à trois branches, lui aussi en aluminium, est doté d’une épaisse jante recouverte de cuir noir surpiqué. Encadré par les palettes de passages de vitesses, il loge un bouton « Sport » évocateur. Les principales commandes à basculeurs sont rehaussées d’un rétro-éclairage d’une tonalité « bleu Alpine » illuminant aussi le centre des aérateurs. Au centre, la console repose sur une structure aluminium bien visible et revêtue de cuir. Aérienne, elle semble flotter dans l’habitacle. En son sein, la tablette tactile multimédia jouxte un chronomètre circulaire. Immédiatement à portée de main, la commande « Start », protégée par une goupille, ne fera pas longtemps barrage à la tentation. L’explosion des sens est imminente.

10_Alpine_Vision 12_Alpine_Vision

PERFORMANCES ? 0 À 100 KM/H EN MOINS DE 4,5 SECONDES

Les lignes de l’Alpine Vision attisent l’envie de posséder et de piloter une voiture de caractère. Au volant, la précision, l’agilité et le tempérament joueur du châssis composent un cocktail enthousiasmant. Le plaisir est intense à toutes les vitesses. Encore faut-il avoir les ressources pour que la performance pure puisse s’exprimer. Sur ce terrain, l’Alpine Vision ne laisse planer aucun doute. Avec un 0 à 100 km/h abattu en moins de 4,5 secondes, la capacité d’accélération se place au niveau attendu et à la cible visée pour le futur modèle de série. Le moteur 4 cylindres turbo délivre sa puissance dans une sonorité évocatrice. Et parce que l’Alpine Vision cultive avant tout la légèreté, chaque kW et chaque Nm nourrissent directement les sensations. Les freins puissants et endurants sont à l’unisson du plaisir et des performances.

40_Alpine_Vision_Alpine_Cel 33_Alpine_Vision 36_Alpine_Vision_Alpine_Cel

Le show-car Alpine Vision tisse en permanence une relation d’intimité entre le conducteur, sa voiture et son environnement. De la proximité directe et intense entre ces trois éléments naît l’essence du plaisir Alpine.

 

Carte Blanche?

05_Alpine_Vision_petiteSi le bleu est la couleur emblématique d’Alpine, le blanc éclaire de nombreux moments heureux de son histoire. Plusieurs Alpines importantes ont porté une robe blanche. Il y eut notamment les berlinettes A110 – dites « option Olympique » - qui arboraient une bande bleue ou rouge sur le blanc de leur carrosserie. Cette option disponible pour l’année 1968 célébrait le triplé du skieur français, Jean-Claude Killy, aux Jeux Olympiques d’hiver de Grenoble. Il y eut aussi l’A110 1300G présentée au Salon de Paris en 1970 et, en course, l’A110 1600S n°4 victorieuse au Rallye de San Remo (Italie) en 1971. Couleur des neiges éternelles et des sommets alpins, le blanc s’associe aujourd’hui au show-car Alpine Vision. Il devient symbole de renaissance, de pureté, de légèreté et d’élégance.

Tags: alpine monaco