par Groupe Renault - Sport

Alpine marque son retour aux 24 heures du Mans avec une 9e place en LM P2

35 ans depuis la victoire de Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi au Mans à bord de l'Alpine A 442B. 17 ans que la marque lancée par Jean Rédélé en 1955, avait disparu. Autant dire que le grand retour en compétition de Renault-Alpine était attendu. C'est emmené par le trio de pilotes Tristan Gommendy, Nelson Panciatici et Pierre Ragues, que le prototype Alpine A450 (moteur V8 Nissan VK45 550 ch), numéro 36, a franchi la ligne d'arrivée dimanche 23 juin 2013. Mission accomplie !

alpine-24lm-1

Le premier objectif est atteint pour le retour d’Alpine en compétition. Annoncé le 8 mars, cet engagement aux 24 Heures du Mans 2013 en catégorie LM P2 a permis de mesurer l’indéfectible soutien du public.

En piste, Tristan Gommendy, Nelson Panciatici et Pierre Ragues ont atteint l’arrivée. Ralentis par un début de course compliqué avec deux interventions de l’équipe Signatech Alpine dans le box, 13 tours de retard, ils sont ensuite passés de la 51e à la 15e place du classement général final et au 9e rang de la catégorie LM P2.

alpine-lemans

alpine-team-signatech

Déçue l'équipe ? Pas forcément. Selon les mots de Carlos Tavares, Directeur délégué aux opérations Renault, "nous sommes fiers d'être venus et de ne pas avoir les moyens de nos concurrents", "notre position est celle de David et non pas de Goliath". "La première certitude est la qualité de notre équipe", souligne Philippe Sinault, Team Principal de Signatech Alpine. "Nous avons pu mesurer à quel point le public avait envie que l’histoire d’Alpine continue. La course a été difficile moralement. Nous avons montré que nous avions un gros potentiel. La frustration a été atténuée par notre belle remontée. Il fallait montrer de quoi nous étions capables. Mais seule la victoire est belle. Et nous allons tout faire pour atteindre ce nouvel objectif le plus rapidement possible !"

alpine-tavares-sinault

Carlos Tavares et Philippe Sinault

Preuve de l’efficacité de l’équipe Signatech Alpine, un jury a remis le 38e Prix ESCRA (Ecole Supérieure du Commerce des Réseaux de l’Automobile) de la meilleure assistance technique des 24 Heures du Mans aux mécaniciens Michaël Bimont, Pierre Gaches, Benoît Hamel et Denis Motot, chef de voiture. Ce prix avait déjà été remis à l’équipe Renault Alpine victorieuse en 1978.

alpine-team

alpine-lemans-ravitaillement

Et l'avenir d'Alpine? L'avenir très proche, c'est la 3e manche de l’European Le Mans Series les 19 et 20 juillet en Autriche. Pour ce qui est d'un avenir plus lointain et de la relance de la marque en partenariat avec Caterham, il faudra être un peu plus patient. En conférence de presse, Carlos Tavares a annoncé que l'architecture, le châssis et la motorisation de ce qui sera la première Alpine de série, avaient été validés, mais reste encore à figer son design (confié à Laurens van den Acker, Directeur du Design Renault)... Une chose est sûre, Alpine est de retour !

alpine-lemans-dunlop

Tags: a450 alpine gommendy le mans nissan panciatici ragues renault signatech tavares