par Groupe Renault - Patrimoine

Au bon souvenir de l’Estafette

Qui n’a jamais entendu un oncle ou un grand-père évoquer l’Estafette avec une certaine pointe d’humour pour nommer la maréchaussée ? Cela vous rappelle sans nul doute des souvenirs de votre enfance, non ? Petit retour sur la fourgonnette qui a marqué son temps !

esta-4


Commercialisée en 1959, l’Estafette est la digne représentante de la gamme utilitaire Renault pendant près de 20 ans. L’Estafette profita pleinement des 30 glorieuses et deviendra le principal moyen de transport et de livraison des artisans et des commerçants à une époque où la Juvacatre Renault était jugée trop petite et où les Galions et Goélettes ne correspondaient pas aux besoins de tous.
1

La première traction de l’histoire Renault

C’est en 1953 que la Régie Nationale des Usines Renault lança le projet et s’appuya sur la future Dauphine. La petite berline Renault à moteur arrière, qui sera commercialisée en 1955, sera la base technologique de la fourgonnette Renault et partagera le maximum d’éléments techniques.

L’ingénieur Guy Grosset-Grange, en charge du projet, décidera de positionner le moteur à l’avant et de faire du futur utilitaire une traction, une grande première pour le constructeur boulonnais. Car c’est selon lui, l’option la plus rationnelle pour permettre de libérer la partie arrière de tous les organes mécaniques et cela offre la possibilité d’abaisser le seuil de chargement comme le souhaite la clientèle à l’époque.

Au moment de sa commercialisation en 1959, cinq versions seront présentées au public. Il y aura d’abord la Zone bleue, une particularité française venue d’une législation du stationnement qui interdit la présence d’utilitaires de plus 500 kg de charge utile en ville. L’Estafette se déclinera ensuite avec  le fourgon 600 kg, le fourgon surélevé, le Pick-up bâché et le Microcar de 9 places.
2

Star et emblème de son époque

L’Estafette parait au premier abord un brun rondouillarde et joufflue et sa petite bouille sympathique nous rappelle notre enfance, enfin pour ceux nés avant 1980. Sa silhouette remarquée et remarquable tout comme ses couleurs vives comme le bleu, l’orange ou encore le jaune, feront de l’Estafette une icône au fil des ans.

A la fois symbole de l’essor de l’économie où les véhicules publicitaires fleurissaient sur nos routes, l’Estafette construira également sa renommée en permettant à bon nombre de vacanciers de s’évader grâce sa carrosserie camping-car.
3
La Renault Estafette s’est éteinte en 1980 pour laisser place à une autre success story comme nous les aimons chez Renault, le Trafic. Qui lui a déjà été vendu à plus de 1,6 million d’unités à travers le monde. 4

Tags: véhicule utilitaire vu