par Groupe Renault - Entreprise

Aubevoye souffle sa 30e bougie

C'est derrière les murs du centre technique d'Aubevoye, consacré aux essais véhicules, que l'avenir automobile du groupe Renault se joue. C'est là que Renault torture ses prototypes et met au point ses véhicules avant de les commercialiser. Le centre technique a fêté ses 30 ans lors d'une Journée Portes Ouvertes, samedi dernier. Les employés Renault, accompagnés de leur famille, ont pu participer à des activités organisées pour l'occasion, rencontrer les femmes et les hommes qui se démènent pour peaufiner et perfectionner la voiture de demain, et découvrir les secrets de ce centre, habituellement ultra confidentiel.

En effet, le centre d'Aubevoye, situé à 100 km au nord-ouest de Paris, est caché au milieu d'une région boisée de Normandie. Lorsque Renault acheta le terrain, en 1981, la situation du lieu était idéale, car elle permettait d'assurer un niveau de confidentialité optimum, afin de tester ses derniers prototypes. La rumeur court d'ailleurs sur un paparazzi, du nom de M. Lehman, qui, à la chasse de prototypes automobiles en 1985, aurait été retrouvé dans les arbres du centre où il campait depuis quelques jours...

58 km de pistes reproduisant des conditions réelles de conduite, 42 bancs d'essais statiques, couvrent les 613 ha de terrain (dont 272 ha de forêt) et font la réputation de ce centre où Mercedes, Renault et Dacia poussent leurs voitures à bout à longueur d'année. Le centre joue d'ailleurs un rôle primordial dans les tests de voitures Renault Z.E.. Les tests déclinés sur véhicules électriques sont d'ailleurs les mêmes que ceux effectués sur véhicules thermiques.

Aubevoye répond à 3 engagements: la qualité, le confort et le comportement du véhicule. Il y répond par le biais de diverses structures, du service corrosion, au pôle Champs Electromagnétiques en passant par le service acoustique (et la salle anéchoïque) afin d'assurer un meilleur confort de conduite.

Le centre regroupe 32 pistes, réparties en 3 zones de confidentialité et permettant des tests dynamiques. L'anneau de vitesse, construit en 1981, permet de recréer des conditions de roulage sur une autoroute sans fin. Le circuit ville (1995) reconstitue les difficultés de circulation des grandes métropoles. Enfin, la piste arrosée (1996) reproduit les conditions d'adhérence précaire, de la pluie au verglas.

Photos des 30 ans d'Aubevoye

Les employés Renault ont passé un moment convivial en famille, testé les derniers véhicules Renault, et ont  appris tout ce qu'ils avaient toujours voulu savoir sur Aubevoye sans jamais oser le demander.

Un employé Renault à la retraite, explique comment Renault a conçu cette Type A, la première voiture Renault. "Elle peut monter jusqu'à 36 km/h, enfin, s'il n'y a pas de vent !"

Une superbe sélection de la collection Renault Classic, était exposée dans l'un des bâtiments.

Le Dynamic Renault Aubevoye Club (DRAC) a proposé des baptêmes de conduite sur 2 roues.

Notre jolie ZOE a fait sa starlette !

crédits photos : Alticlic et Renault communication

Tags: 30 aubevoye Nouvelle question renault