par Groupe Renault - Entreprise

Carnet russe #3 : vers une nouvelle culture de la qualité

Dans ce dernier volet de notre saga russe, découvrez comment l'Alliance Renault-Nissan, en collaboration avec AVTOVAZ, propose de nouvelles méthodes de travail et de formation, dans le but d'ancrer une nouvelle culture qualité au coeur de la plus grande usine automobile du monde.

Priorité à la formation

Dès le début de la collaboration avec AVTOVAZ, un important travail de formation a été engagé pour l’ensemble des collaborateurs. Ainsi, de nouvelles structures ont été crées, telles que les UET (Unité Elémentaires de Travail). Les lignes hiérarchiques ont quant à elles, été raccourcies.

Un réseau d’instructeurs a également été mis en place. Formés sur place par des experts Renault, ils ont pu à leur tour, former l’ensemble des équipes de Togliatti. Cela s'ajoute au centre de formation que possède déjà AVTOVAZ et au sein duquel ont été créées des écoles de dextérité, permettant aux opérateurs d’optimiser les gestes effectués. En 2011, dans le cadre du projet AVTOVAZ 1000, mille salariés russes (techniciens, ingenieurs et agents de maitrise) issus des fonctions production, qualité et ingénierie ont été envoyés dans des usines du Groupe pour être formés aux meilleures pratiques et méthodologies de l’Alliance.

D’autres formations ont été mises en place, concernant la standardisation des postes de travail et les outils d’analyse des problèmes.

Mais l’effort de formation ne s’est pas limité aux équipes d’AVTOVAZ : les équipes françaises aussi ont du s’adapter. Grâce à des formations spécifiques, ils ont pu apprendre à mieux communiquer et à éviter les écueils inhérents à toute immersion dans une culture étrangère.

Le projet B0, déjà évoqué dans notre premier carnet russe, est donc le fruit du travail d’une équipe multiculturelle, avec une forte composante féminine, venus d’horizons professionnels très différents.

Une révolution industrielle qui ne s'arrête pas aux portes de l'usine

Renault achète des pièces développées par des fournisseurs locaux. Un tissu de fournisseurs locaux compétents a donc été mis en place, en s’assurant que la qualité des pièces soit en phase avec les standards de l’Alliance. Une équipe commune de qualité et de développement des fournisseurs a été créée (30 Renault et 70 AVTOVAZ) avec des résultats très concrets. Par exemple : le nombre de composants défectueux qui sont fournis à AVTOVAZ à été divisé par presque 10 sur les trois dernières années.

En février 2011, a été mise en place une Alliance Quality Academy (AQA), structure de formation commune de Renault et AVTOVAZ. Celle-ci est destinée à développer conjointement les compétences du personnel d’AVTOVAZ et de Renault en Russie. Elle s'adresse également à leurs fournisseurs.

Formation Alliance Quality Academy (DR - Renault Communication Russie)

Mais la mise en place du système de production de l’Alliance a entraîné des changements plus radicaux encore. Là où les fournisseurs se contentaient auparavant de fabriquer des pièces à l’aide de plans et de moyens définis par le constructeur, ils s’impliquent aujourd'hui dans le développement même des pièces et des systèmes de production. Une task force Renault-Nissan-AVTOVAZ leur apporte son expertise (technologique, documentaire, process) dans cette perspective. En parallèle, Renault et Nissan invitent leurs fournisseurs à s’installer en Russie. Cela permet d'accélérer la fabrication locale, au meilleur niveau de qualité, des pièces de véhicules et de mécanique.

Tags: alliance avtovaz formation qualité renault