par Groupe Renault - Patrimoine

Chrono 115, épisode 4 : Renault 5 modèle 1980, déjà "eco-leader"!

Depuis son lancement en fanfare et en bandes dessinées fin janvier 1972, la Renault 5 a vu ses volumes croître continûment avec l’apparition des versions successives, malgré le premier choc pétrolier de 1973. Lorsqu’en 1979 survient le deuxième choc pétrolier, la Renault 5 est armée de toute sa sobriété pour l’affronter. Récit d’une anticipation…

20130417-Chrono-4 blog

Le premier choc pétrolier, qui fait passer le prix du baril de brut de 3 à 5,12 dollars, pousse les constructeurs automobiles à trouver des solutions d’économie de consommation. Chez Renault, la trouvaille, poussée par George Douin, est ce qu’on appellera ensuite la « GTLisation ». Elle consiste à augmenter la cylindrée des moteurs, mais en allongeant les rapports de boîte : en tournant moins vite, ils deviennent plus sobres, mais aussi plus silencieux, plus robustes et plus faciles à dépolluer. En France, l’obstacle de la puissance fiscale (proportionnelle à la cylindrée) est levé par l’adoption par la législation du pays d’un calcul prenant en compte l’allongement des rapports de boîte – solution suggérée par Renault.
Le résultat : en février 1976, la Renault 5 GTL vient enrichir la gamme d’une nouvelle version très attractive par sa consommation, mais aussi par son équipement, en particulier ses protections latérales très résistantes et bien utiles en ville. Elle devient très vite la version de Renault 5 la plus vendue.

20130417-Chrono-4 blog 2

En parallèle, une réflexion prospective est menée dès 1975 sur les contraintes énergétiques à venir. Elle aboutit à un scénario relativement sombre, qui prévoit un deuxième choc pétrolier à l’horizon 1979 – c’était aussi le délai minimum pour préparer une riposte efficace et significative. Celle-ci prend la forme d’une optimisation de la consommation de la Renault 5 GTL : compte-tenu du poids « plume » de la voiture (785 kg), on décide de réduire sa cylindrée, qui passera de 1 289 cm3 à 1 108 cm3. Ce qui aura aussi pour effet d’abaisser sa puissance fiscale en France à 4 cv.
Ainsi, en préparant pour la mi-1979 sa grande opération de relance de la Renault 5, Renault tient compte des risques soulevés par la prospective. On décide d’unifier les motorisations des R5 TL et GTL, avec une cylindrée de 1 108 cm3.

20130417-Chrono-4 blog 3

20130417-Chrono-4 blog 5

Début 1979, l’histoire vient donner raison au scénario de Renault (non sans un peu de chance…) : le second choc pétrolier, déclenché par la crise iranienne, élève le prix du baril à 13 dollars. Les nouvelles Renault 5 ne sont pas encore sorties que les journaux télévisés fonctionnent déjà comme des publicités gratuites pour ces modèles à la motorisation championne du monde de l’économie : 4,9 l/100 km à 90 km/h, 6,8 l à 120 km/h, et 6,3 l en cycle urbain (une baisse de 28 % par rapport à la précédente) !
Le lancement du millésime 1980 de la Renault 5, qui propose aussi une nouvelle version 5 portes et un  restylage de l’intérieur, est un succès historique. Elle s’installe dès 1980 en tête du marché européen, dont elle détient un part de 5,37 %, ce qui offre à Renault une part de marché de 14,8 % (+1,47 point) et l’occasion de passer devant son rival PSA. En France, La Renault 5 rafle 16 % des ventes (contre 10 % l’année précédente), et Renault s’octroie une part de marché de plus de 40 %.

 

Tags: chrono 115 renault 5 renault 5 GTL