par Thomas AUDEBERT - Innovation

CITYMAKERS : À la découverte des projets soutenus par le Groupe Renault

“Notre Groupe a profité de l’agilité des start-ups”. Nadine Leclair, Groupe Renault Expert Fellow se réjouit des résultats de la première édition de CityMakers, un programme d’open innovation dédié à la transition vers une mobilité urbaine plus flexible et durable. Lancé en avril 2017 par le Groupe Renault, NUMA et leurs partenaires Nissan, RCI Bank and Services, AXA et la Mairie de Paris en association avec des startups, les premiers résultats ont été annoncés. Parmi les neufs projets retenus par le programme, 4 ont bénéficié d’un soutien appuyé de la part du Groupe. Ils sont développés par Persistant Studios, Toucan Toco, Dolberg Data Insights et Logiroad.

“L’open Innovation est une levier stratégique majeur pour le Groupe Renault. Pour explorer le futur de la mobilité nous avons besoin d’unir nos forces pour faire ce que ne pouvons obtenir seuls."  Nadine Leclair, Groupe Renault Expert Fellow et sponsor du programme CityMakers

Jeudi 25 janvier, les startups et les entreprises associées au sein du programme CityMakers ont présenté les résultats de leur collaboration, entamée neuf mois plus tôt. L’opportunité pour le Groupe Renault de mettre à l’honneur les projets des 4 starts-ups qui partagent notre vision de la mobilité du futur et soutenus particulièrement par le Groupe. Ces projets regroupent les activités à bord, le développement de l’écosystème du véhicule électrique ou encore l’utilisation du Big Data pour l’amélioration des infrastructures routières. Présentation de ces solutions innovantes pour la ville de demain :

Persistant Studios, l’information ludique, interactive et immersive aux passagers d’un véhicule.

Le Groupe Renault l’a prouvé avec les essais de son véhicule Symbioz Demo car : à bord du véhicule autonome, de nouveaux usages et de nouvelles activités sont possibles pour les passagers. Persistant Studios s’est engagé dans cette voie, en imaginant la voiture comme un média interactif pour repenser l’interaction entre l’intérieur de l’habitacle et son environnement extérieur. Objectif : faire du trajet un temps de découverte. L’expérimentation a permis de développer et tester différents types d’expériences et de contenus au sein de la voiture.

Toucan Toco – Dalberg Data Insights, pour développer l’écosystème du véhicule électrique en milieu urbain.

Ce challenge regroupait deux projets autour d’une idée commune : informer les usagers et les institutions sur le véhicule électrique. Le premier se concentre sur les services aux potentiels acheteurs et utilisateurs comme les aides à l’achat ou les avantages liés à la circulation ou au stationnement. Pour s’y retrouver au milieu de cette montagne d’informations parfois contradictoires, variables d’un pays à l’autre voire même d’une année sur l’autre, Toucan Toco et le Groupe Renault ont développé une interface aidant les futurs acquéreurs à se projeter dans leur expérience du véhicule électrique : recharge et stationnement au quotidien ou en vacances, installation d’une borne, impact sur le budget, modèles disponibles sur le marché français, impact sur la planète, idées reçues, etc. Tout pour se lancer sereinement dans l’électrique.

Dalberg Data Insights, en charge du second projet, se concentre davantage sur les infrastructures. Avec les données fournies par la Ville de Paris et le Groupe Renault, cette start-up a créé une plateforme qui permet de visualiser de façon dynamique l’impact du véhicule électrique dans la capitale et de déployer stratégiquement les infrastructures nécessaires ou les dispositifs d’aide à l’acquisition de véhicules électriques.

Logiroad, l’information en temps réel sur l’état de la voirie.

L’entretien des infrastructures routières est un sujet central pour les collectivités : quelle route privilégier ? Comment détecter rapidement un défaut sur la voirie ? Répondre rapidement à ces questions est primordial pour simplifier les déplacements et favoriser la sécurité de tous. C’est l’objectif que s’est fixé Logiroad, éditeur de logiciels d’aide à la décision dans le domaine de l’entretien et de l’exploitation des réseaux routiers, en partenariat avec le Groupe Renault.

Comment ? Grâce à l’association de la base de données de Logiroad avec un capteur développé par le Groupe Renault, qui évalue la qualité de la route et géolocalise les défauts éventuels.

Cette solution offre aux collectivités la possibilité de disposer d’informations objectives en temps réel et à moindre coût sur l’état de la chaussée et de fluidifier ainsi la maintenance de la voirie et la circulation tout en réduisant le budget de maintenance.

3 questions à Nadine Leclair, Expert Fellow du Groupe Renault et sponsor du progamme Citymakers.

CityMakers est un programme d’open innovation dédié à la transition vers une mobilité urbaine plus flexible et durable. Qu’est-ce que cela veut dire et qu’est-ce que cela illustre ?

Nadine Leclair, Expert Fellow du Groupe Renault.

Nadine Leclair : Beaucoup de choses ! Cela signifie que l’innovation est un levier stratégique majeur pour le Groupe Renault. Pour explorer le futur de la mobilité, nous avons besoin de faire à plusieurs ce que nous ne savons pas faire seul. Il s’agit d’une transition culturelle : les frontières de l’entreprise doivent s’ouvrir et les coopérations avec notre écosystème - les villes, les fournisseurs de services, les assureurs ou encore les start-up - doivent être encouragées. Ce type de programme nous permet d’expérimenter des solutions inédites, d’apprendre plus vite et de mieux comprendre les enjeux et les défis du futur de la mobilité dans un contexte de forte urbanization.

Le programme n’a été lancé qu’en avril 2017. Les résultats ont pourtant déjà été présentés… Quelles ont été les grandes étapes de CityMakers ?

N.L.- : Beaucoup a été fait en très peu de temps. En juin 2017, deux mois seulement après le lancement du programme par NUMA, six challenges prioritaires ont été identifiés par les partenaires et un appel à candidatures a été lancé aux start-ups. Plus de 300 y ont répondu ! Trente ont ensuite été pré-sélectionnées. En septembre 2017, neuf start-ups ont été retenues pour relever les challenges et les expérimentations ont commencé immédiatement. Pendant trois mois, des solutions innovantes de mobilité ont été testées au cœur de la ville de Paris. Dans le cadre de cette 1re édition de CityMakers, le Groupe Renault a travaillé avec quatre start-ups : Persistant Studios, Toucan Toco, Dalberg Data Insights et Logiroad. À l’avenir, si nous le souhaitons, nous pourrons réinterroger les 297 autres start-ups pour mettre en œuvre d’autres projets ou tester d’autres idées !

Comment le Groupe a-t-il travaillé avec ces quatre start-ups ? Quelles sont selon vous les conditions d’une collaboration fructueuse ?

N.L.- : Je suis convaincue que les apports doivent être mutuels. C’est l’implication de chacun et la complémentarité qui sont la clé du succès ! Notre Groupe a profité de l’agilité des start-ups dont le rythme est différent. Elles nous ont apportés de nouvelles façons de travailler, des technologies et des business model innovants. De notre côté, nous leur avons donné accès à des ressources métiers ou à des véhicules grâce auxquels elles ont pu se baser pour construire des expérimentations solides et valider des hypothèses. Les équipes qui travaillent sur le véhicule électrique ont été particulièrement impliquées !

Tags: innovation