par Marion Trumier - Entreprise

Cléon, une usine historique en marche vers le futur

Cette année, Renault fête ses 120 ans, et l’usine de Cléon célèbre, elle, ses 60 ans. Depuis 1958, le site a su acquérir au fil des ans une réputation solide qui en fait aujourd’hui un acteur central de l’Alliance Renault Nissan Mitsubishi tourné vers l’avenir.

L’activité de l’usine de Cléon démarre en 1958 par la fabrication de boîtes de vitesses, avant de se lancer deux ans plus tard dans la production de moteurs. Pendant des années, ce sont ces derniers qui font du site normand une référence. Pour les collectionneurs de voitures anciennes, le nom de l’usine évoque deux motorisations emblématiques de Renault : « Cléon-fonte » et « Cléon-Alu ».

Développé au début des années 60, le moteur Cléon-fonte, de son vrai nom « moteur Sierra », équipe alors de nombreux modèles emblématiques de la marque au losange. On pense notamment à l’Estafette, à la R5, ou encore, plus récemment, à la Twingo I et Clio I. Mais pas seulement ! Le moteur Sierra équipe aussi l’Alpine A110 de l’époque. Autant de véhicules phares qui installent la notoriété et la reconnaissance du site.

L’usine est également connue pour son moteur Cléon-Alu, développé au milieu des années 60. Il est inauguré avec la Renault 16 et est- produit jusqu’au milieu des années 80. Pendant trois décennies, cette motorisation équipe la plupart des sportives Renault préparées par Gordini, Alpine et Renault Sport.

700 millions d’euros investis depuis 2012

Soixante-ans plus tard, l’usine comprend 141 lignes de production flexibles, et continue de produire des moteurs dont des organes électriques et des boîtes de vitesses. Depuis 2012, 700 millions d’euros ont été investis sur le site. Par ailleurs, le Groupe Renault accélère le déploiement de son plan stratégique Drive The Future  avec un investissement de plus d’un milliard d’euros pour le développement et la production du véhicule électrique en France. Ces investissements bénéficieront à l’ensemble des activités des sites industriels en France. Ils permettront à l’usine de Cléon de tripler sa production de moteurs électriques et d’introduire des moteurs électriques nouvelle génération à partir de 2021.

Cléon se positionne aujourd’hui comme une usine innovante, performante, compétitive et attractive.

« L’usine du futur est en route chez Renault, et elle a été initialisée à Cléon » confirme Paul Carvalho, directeur du site.

Cette démarche tournée vers l’avenir démarre par la production de moteurs électriques. Depuis 2015, ceux des modèles ZOE, Kangoo et Master ZE sont produits sur le site normand.

Depuis 1958, l’usine de Cléon a toujours été l’un des acteurs majeurs de l’entreprise et est l’un des pionniers des nouvelles usines du future.

Tags: cléon Digital Transformation futur Manufacturing usine Usine 4.0