par Groupe Renault - Événement

eRally 2016 : Quatre Renault ZOE pleines d’avenir

Engagées sous la bannière ZE ZOE TEAM, quatre Renault ZOE ont pris le départ du eRallye Monte-Carlo aujourd’hui. Depuis Fontainebleau, la première étape mène les 34 concurrents jusqu’à Alès. Vivez la course de l'interieur par un carnet de route quotidien dressé par notre blogueur Alexandre Stricher (AutoCult)

eRallye Monte-Carlo 2016 – Jour 1

Vainqueur des deux dernières éditions du Rallye Monte-Carlo réservé aux véhicules électriques, ZE ZOE TEAM revient avec quatre Renault ZOE de nouvelle génération en 2016.

Carnet de route

À bord de cet équipage, quatre Renault ZOE dotées de la batterie Z.E. 40, « Greg » et Yves Munier (Renault ZOE n°2), Pascal et Aurore Ferry (Renault ZOE n°9), deux anciens lauréats de ce Monte-Carlo, Alexandre Stricher et Michaël Torregrossa (Renault ZOE n°19), blogueurs pour AUTOcult.fr et Automobile-Propre.com, et la journaliste norvégienne Gro Flaaten accompagnée par Adriana Karembeu (Renault ZOE n°21) se voient confier le rôle d’ambassadeurs de la Marque sur cette épreuve au rayonnement international.

 erallye2

Mercredi 17h00 – Renault Nevers

Le départ de cette édition 2016 du eRallye Monte-Carlo a été donné dans la cour du Château de Fontainebleau à 14h00. De minute en minute, chaque concurrent a entamé la première étape qui nous mène jusqu’à Alès.

La traversée du sud de la Seine-et-Marne devait se faire en suivant un parcours imposé par l’organisateur. Dès notre arrivée dans le Loiret, l’itinéraire était laissé libre pour définir notre propre route vers le Gard.

 

Chaque équipage de ZE ZOE TEAM a pu choisir son chemin selon ses désirs. Dans la n°19, nous avons décidé de commencer le trajet sur des départementales avant de rejoindre la Nationale 7 et de finir par une portion d’autoroute jusqu’à notre premier point de rendez-vous face aux bornes de recharge de la concession Renault Nevers.

erallye4

Au volant, rien ne change par rapport aux anciennes générations de Renault ZOE : la même absence de vibrations, le même silence de fonctionnement, le même confort de conduite. Déjà bien habitué aux déplacements en véhicule électrique, je ne suis plus sujet au stress que les plus novices peuvent éprouver au sujet de l’autonomie. En quittant Fontainebleau, nous savions que nous avions 200 kilomètres à parcourir, la cause était entendue.

Sans prêter attention à ces distances, nous avons pu alterner les portions à 90 km/h, 50 km/h en ville et profiter du régulateur de vitesse calé à 130 km/h sur une quarantaine de kilomètres d’autoroute, sans la moindre crainte.

Avec une Renault ZOE homologuée pour couvrir 400 km entre deux charges et près de 300 kilomètres en conditions de conduite normale, nous aurions pu poursuivre notre route jusqu’à Moulins, pour notre pause nocturne. Le gain de temps d’une charge dans une concession Renault, en reprenant quasiment la totalité de la capacité de la batterie en une grosse demi-heure, procure un confort supplémentaire. Et demain matin, nous prendrons la route d’Alès.

Tags: rally ve véhicule électrique ze zen zoe