par Groupe Renault - Véhicules

Essai Renault Captur : un crossover qui va faire parler de lui

Ne leur dites surtout pas que Captur est une Clio surélevée. Nos chefs de produit risqueraient l'arrêt cardiaque. Pire encore, ne surtout pas dire que Captur est le remplaçant de Modus. Là, vous vous attirerez carrément leurs foudres ! Non, Captur est un nouveau projet chez Renault, qui vient s'installer sur un segment très porteur : celui des crossovers compacts (déjà exploré par notre partenaire Nissan avec le Juke). Même s'il reprend les lignes stylistiques de Clio -la nouvelle identité de marque; il a été dessiné par une équipe design bien à lui. Et ce n'est pas parce que la production de Modus va s'arrêter au commencement de la production de Captur, qu'il la remplace ! Avec une plateforme unique, on peut faire beaucoup de choses. Une petite berline, un mini monospace...un crossover compact, avec des prestations différentes, pour des clients différents. Retour sur notre essai de ce crossover multifonctions qui va faire beaucoup parler de lui.

captur-5

Sur la route...

C'est sur les routes basques que nous avons essayé Captur. Logique, Captur est la déclinaison série du concept-car éponyme imaginé par Laurens van den Acker (Directeur Design Renault), pour illustrer le volet "exploration" de sa stratégie Design. Le ton est donné, Captur aime la ville mais assume complètement son côté baroudeur, limite surfeur /campeur bronzé, hâlé Orange Arizona.

captur-3

captur-2

Captur est un crossover c'est-à-dire qu'il se trouve à mi-chemin, ou à "tri-chemin", entre la berline, le monospace et le SUV. Position assise haute (+10 cm par rapport à Nouvelle Clio), il offre une conduite avec vision dégagée sur le trafic, proche de celle d'un monospace, avec plus d'habitabilité et de rangements qu'une petite citadine : 455 dm3 de coffre (banquette tout avant), avec des rangements sous le plancher du coffre et 27 litres de rangement dans l'habitacle (11 dans le tiroir "Easy life"!)  Il emprunte également aux monospaces une banquette arrière coulissante 1/3-2/3 qui dégage un rayon aux genoux de 215 mm pour les passagers arrière (+75 mm que Nouvelle Clio). Côté longueur, rien à envier aux petites citadines, puisque fort de ses 4,12 m, Captur n'affiche que 6 cm de plus que Clio.

captur-7

La version que nous avons testée est un Captur bi-ton Noir étoilé-Orange Arizona TCe 120 EDC. Captur est par ailleurs disponible avec les motorisations Energy TCe 90, Energy dCi 90 et dCi 90 EDC (ce dernier sera disponible au 2e semestre 2013). A noter les moteurs Energy proposent le Stop & Start, avec récupération d'énergie à la décélération et au freinage, mais ne peuvent adopter de boîtes auto EDC (question technique).

Avec sa boîte EDC et son poids plume, proche de celui de Clio III malgré un gabarit plus important et plus d'équipements de confort et de sécurité, Captur s'est révélé être un compagnon de route bien sympathique, bien campé sur ses grandes roues avec roulis contenu et peu de raideurs. La mécanique est souple, plutôt réactive même à bas régimes et affiche une consommation de 5,4 l/100 km et 125 g d'émissions de CO2/km.

captur-1

Un look ravageur, des innovations pratiques

Deux innovations uniques sur le marché, sont présentées sur Captur :

- des housses de siège dézippables "Zip Collection", lavables en machine, que l'on peut enlever et remettre facilement. Pratiques lorsqu'on a des enfants turbulents ou un chien à l'arrière.

- un grand tiroir de rangement "Easy Life" , première boîte à gants utilisable par le conducteur depuis son siège, qui peut contenir 11L de rangement.

captur-6

captur-4

Sans oublier la tablette multimédia R-Link, avec écran tactile, déjà vue sur ZOE et Clio. Elle donne accès à une offre d'environ 50 applis via le R-Link Store, dont R-Link Tweet pour envoyer des tweets depuis sa voiture, une appli "prix des carburants", ou encore le Coyote Series®. Elle permet également le pilotage à la voix grâce à une commande vocale et le Text to Speech, qui lit des mails ou même l'actualité lorsqu'on est occupé à conduire.

Côté design, on retrouve les traceurs du nouveau Design Renault signé Laurens van den Acker. Un logo avant fier et droit, sur fond noir brillant, des grandes roues, des flancs musclés, pour un look latin et racé.

captur-8

Fait pour l'exploration...mais surtout pour la conquête !

Avec son côté ultra-personnalisable, sa praticité, et son gabarit compact, Captur espère attirer de nouvelles clientèles. Le marché des crossovers sur le segment B est un marché très jeune, il représente 8 % (en Europe) du segment. En 2013, la part des crossovers devrait presque doubler pour atteindre 14 %, ce qui intéresse beaucoup de constructeurs.

En imaginant Captur, Renault avait envie de répondre aux envies des familles en mal de dynamisme, qui se limitaient à un véhicule purement fonctionnel. C'est une voiture qui fera aussi l'objet d'un "coup de coeur", capable de véhiculer une image jeune et moderne, et s'adressera aux foyers sans enfants.

captur-9

Enfin, Captur est un véritable objet de conquête des marchés internationaux comme l'ont été en leur temps Clio, Fluence, Logan et Duster. Il a déjà été annoncé que Captur sera vendu en Corée sous badge Renault Samsung Motors. Le petit crossover sera également commercialisé en plus des marchés historiques de Renault, en Afrique du Sud, Israël, au Japon et à Singapour.

Tags: biarritz captur crossover essai renault