par Groupe Renault - Patrimoine

L'Etoile Filante Renault reste la voiture la plus rapide du monde

5 septembre 1956. Un sifflement de turbine résonne sur le lac salé de Bonneville dans l'Utah aux États-Unis. C'est celui d'un drôle d'oiseau bleu : l'Etoile Filante Renault. À son bord, Jean Hébert, metteur au point de la voiture. Quelques minutes plus tard, c'est fait ! L'Étoile Filante établit un nouveau record du monde de vitesse, avec une pointe à 308,85 km/h... Retour sur l'histoire de cette voiture expérimentale, ce missile Renault le plus rapide du monde !

 Hébert et l'Etoile Filante Renault à Bonneville, USA en 1956

L'Étoile Filante, machine à records

L'Étoile Filante Renault reste indétrônable à ce jour : pointe de 306,9 km/h pour le kilomètre et 308,85 km/h pour 5 km. Ce joli bolide bleu de près de 5 mètres, célèbre pourtant ses 60 ans cette année !

Hébert et l'Etoile Filante Renault à Bonneville, USA en 1956

Hébert et l'Etoile Filante Renault à Bonneville, USA en 1956.

Nous sommes au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale et l'aéronautique a le vent en poupe. Joseph Szydlowski, patron de Turboméca, spécialiste reconnu des moteurs à turbine, se lance dans la fabrication de petites unités de ces puissants réacteurs dont il équipera notamment les fameux hélicoptères Alouette. Très vite, il se rapproche de la Régie Renault, à la recherche de nouvelles techniques pour ses moteurs. Pierre Lefaucheux, patron de l'époque, se verrait bien battre le record du monde de vitesse…

fernand picard et l'etoile filante renault 
Fernand Picard dans son bureau.

Le projet est lancé en 1954 et confié à 3 hommes d’expérience : Fernand Picard, directeur des études, Albert Lory, motoriste hors pair et Jean Hébert, ingénieur et pilote. Autour d’une turbine surpuissante, développant 270 chevaux à 28 000 tours/minutes, ils conçoivent une voiture hors norme.

picard, lory et hebert avec l'étoile filante renault 1956
Picard, Lory et Hébert avec l'Etoile Filante Renault à Rueil en 1956
Dotée d’une structure tubulaire habillée de polyester et de 2 dérives proches de celles d’un avion, l’Étoile Filante hérite d'une transmission Transfluide, que l'on retrouvera sur les Frégates. De l'aviation elle récupère le kérosène comme carburant et présente une absence totale de vibration grâce à la vitesse de rotation des turbines.

présentation étoile filante à la presse en 1956 à Monthléry

Présentation à la presse à Monthléry en 1956.

L'Étoile Filante est présentée à la presse et aux spécialistes le 22 juin 1956, sur l'autodrome de Montlhéry. Il n'en existe que 2 exemplaires !

À la conquête des États-Unis

Le record de l'Étoile Filante à Bonneville en 1956 est relayé par la presse du monde entier, notamment par les journaux américains. L’exploit contribue à asseoir la réputation de Renault outre-atlantique. Un succès dont bénéficiera indirectement la Dauphine, lancée à l’export à la même époque.

Malheureusement, cette étoile sera bien filante et s'éteindra rapidement avec son record. Principalement utilisée en aviation, la turbine pose quelques problèmes pour son adaptation à l'automobile, notamment dans le domaine de l'élimination de la chaleur dégagée et de l'adaptation à la propulsion routière des énormes vitesses de rotation des turbines.

Outre son impact médiatique et son design très en avance sur son temps, le projet Étoile Filante eut un grand intérêt technique. Il permit d'étudier le comportement au sol d'un véhicule de très grande finesse se déplaçant à vitesse très élevée, l'influence des dérives et le freinage d'un véhicule très rapide ne comportant pas de frein moteur. La France donna avec l'Étoile Filante, la réplique aux travaux entrepris aussi bien par Fiat que par General Motors.

Caractéristiques techniques

Moteur
Turbine Turbomeca, Type " Turmo 1"
Puissance maxi : 270 ch à 28 000 tr/mn
Carburant : kérosène

Transmission
Type : "transfluide"
Réducteur de 28 000 tr/mn à 2 500 tr/mn.

Freins
Disques intérieurs

Carrosserie
Renault, châssis-cadre en tubes d'acier au chrome molybdène.

Dimensions
Longueur : 4 840 mm
Largeur : 1 820 mm
Hauteur : 1100mm
Poids : 950 kg

Performances
Vitesse maxi 308,9 km/h, record établi le 5 septembre 1956 par Jean Hebert sur le lac Salé de Bonneville, États-Unis.

Sources : http://fr.renaultclassic.comhttp://www.autobrico.com et http://www.renault.com

Tags: 1956 bonneville étoile filante vitesse