par Valérie Calloch - Événement

EZ-GO en Chine : la tradition de l’innovation, au-delà des frontières

Le Salon de Pékin est encore ouvert pour quelques jours. C’est l’occasion pour les consommateurs chinois de découvrir le concept car EZ-GO présenté par Renault au Salon de Genève. EZ-GO symbolise le futur de la mobilité partagée et répond aux enjeux de la smart city qu’ambitionne d’être aujourd’hui Pékin. Ce concept-car au design innovant renforce l’image de Renault comme précurseur et « trendsetter » depuis 120 ans.

Renault célèbre ses 120 ans d’innovation en Chine

La Nuit de la Marque, organisée à Shanghai en mars dernier, était l’occasion de lancer une série limitée de SUV « 120 ans » et d’exposer pour la première fois en Asie des modèles iconiques de la Collection Renault : la Type A, la Type JY, la Renault 5 Turbo, les concept-cars Trezor et Symbioz ainsi que la futuriste R.S. 2027 Vision.

Aujourd’hui avec EZ-GO la tradition continue.

Autant de preuves concrètes que Renault se réinvente constamment pour faciliter la vie de ses clients et leur offrir un design séduisant !

Renault, la France et la Chine partagent la même fierté d’avoir une histoire riche

L’histoire de Renault démarre en 1898 dans une minuscule cabane à outils au fond d’un jardin près de Paris. Louis Renault y conçoit “la voiturette” et fonde la société “Renault Frères”. Les véhicules Renault s’illustrent rapidement dans les compétitions automobiles et les commandes affluent. En 1925, Deng Xiao Ping, futur secrétaire général du Parti Communiste chinois, travaille comme ouvrier dans l’atelier d’ajustage de Renault à Boulogne-Billancourt, près de Paris. Dans les années 30, des châssis Renault sont exportés et carrossés en Chine (châssis de type O.S. de 10 chevaux).

Tous ces liens qui unissent la Chine, la France et Renault se renforcent encore avec la signature de la joint-venture avec Dongfeng le 16 décembre 2013. Dès février 2016, Renault peut s’appuyer sur une nouvelle base industrielle solide à Wuhan, ville déjà très attachée à la France. En effet, dans les années 80, des échanges universitaires ont lieu entre Wuhan et la France et le département français de l’Université de Wuhan est aujourd’hui l’un des plus réputés de Chine. C’est également la ville de Chine qui reçoit le plus d’investissements français. Ainsi, en avril 2012, comme le veut la tradition universelle en aéronautique, l’aéroport de Wuhan accueille sous un arc d’eau son premier vol Air France: celui-ci ouvre la première liaison entre Wuhan et l’Europe.

Une feuille de route ambitieuse

“Aujourd’hui, la Chine est l’un des piliers majeurs du plan stratégique Drive the Future et Renault est prêt à s’y développer, a déclaré Thierry Bolloré, directeur général adjoint du Groupe Renault. Avec l’élargissement de la gamme de produits et une démarche cohérente “En Chine, pour la Chine”, nous nous consacrons au succès de Renault en proposant l’innovation et la qualité que nos clients chinois attendent.”

L’ expansion en Chine repose sur le lancement de deux nouveaux modèles par an entre 2019 et 2022 pour couvrir l’ensemble des segments SUV d’ici 2023, le développement des véhicules électriques afin de bénéficier d’un avantage concurrentiel majeur, le doublement du nombre de concessionnaires , la multiplication par trois de la capacité de production et par cinq des ventes annuelles d’ici 2022 (400 000 véhicules).

“Un design attractif, des technologies avancées et la sécurité sont trois de nos atouts majeurs, qui permettent à Renault d’offrir à ses clients chinois des produits et services uniques et de qualité pour une vie agréable”, a déclaré François Provost, directeur des opérations de la région Asie-Pacifique et président de DRAC.

Tags: #120ans pekin