par Groupe Renault - Événement

Francfort 2013 : l'actualité Formule 1 et Formule E de Renault

Renault, fort de ses 11 titres de champion du monde de F1, démontre son expertise de motoriste avec le Power-Unit F1-2014 présenté à Francfort, et s’engage dans la compétition électrique avec le nouveau Championnat FIA de Formula E. Conçue en collaboration avec Renault Sport et révélée en première mondiale à Francfort, la Spark-Renault SRT_01E est la monoplace qui sera utilisée par les dix équipes engagées dans la compétition à partir de septembre 2014.

formula-e

Sous l’impulsion de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), la Formula E explore une autre voie, avec des monoplaces 100% électriques et zéro émission. Disputé de septembre 2014 à juin 2015, le premier Championnat FIA de Formula E se déroulera en dix étapes, toutes organisées en centre-ville de mégalopoles européennes (Londres, Berlin, Rome), asiatiques (Pékin, Bangkok et Putrajaya) et américaines (Los Angeles, Miami, Rio de Janeiro, Buenos Aires). Pour cette première saison, 20 pilotes répartis en 10 équipes s’affronteront au volant des monoplaces, baptisées Spark-Renault SRT_01E.

Tout comme le pilote, la batterie dispose de sa propre cellule de survie. D’une masse de 200 kg, elle est homologuée selon les normes internationales de transport. Relié aux roues arrière, le moteur électrique délivre 200 kW, soit 270 ch. Toute la puissance sera disponible lors des essais qualificatifs. En course, elle sera limitée à 133 kW (180 ch), avec un mode ‘push-to-pass’ permettant de bénéficier temporairement des 200 kW (270 ch). Ce système permettra de combiner autonomie et opportunités de dépassements.
Les simulations de performance estiment que la Spark-Renault SRT_01E passera de 0 à 100 km/h en 3 secondes, tandis que la vitesse de pointe sera limitée à 200 km/h pour garantir un niveau de sécurité maximum sur les circuits urbains.

f1-energy

Tags: f1 Formule E renault spark