par Groupe Renault - Événement

Genève 2014 : rencontre avec le chef de produit Twingo

Nous avons rencontré sur le stand Sebastien Crochemore, chef de produit Nouvelle Twingo et nous en avons profité pour lui poser quelques questions sur celle qu’il appelle « son bébé ».

Sébastien Crochemore, chef de produit Twingo

Sébastien, peux-tu nous parler un peu de la naissance du projet, quand vous êtes partis d'une feuille banche, quel était le brief de départ ?

Nous avions comme brief de répondre aux besoins d’une cible urbaine, et donc de proposer une voiture compacte, manœuvrable, mais qui préserve l’habitabilité. Le challenge : faire plus court à l’extérieur, et plus grand à l’intérieur. Quand on vous dit ça en tant qu’ingénieur c’est un peu comme vous demander la quadrature du cercle ! Pour répondre à cette demande, dès 2008, nous avions envisagé la possibilité de faire passer le moteur à l’arrière, pour libérer de l’espace à l’avant et ainsi augmenter la maniabilité.

Et quel a été le déclencheur ?

Pour développer ce projet d’architecture à moteur arrière, il nous fallait un partenaire. Une telle plateforme ne peut être amortie pour un seul véhicule. C’est à ce moment-là que nous avons rencontré les équipes de Daimler, qui avaient l’expérience dont nous avions besoin. Nous avons démarré le co-développement, en répartissant les périmètres de chacun. Ça a été un travail quotidien avec les équipes Daimler qui étaient même installées avec nous dans les bureaux au Technocentre.

Quels sont les avantages de cette architecture à moteur arrière ?

En mettant le moteur à l’arrière, nous répondons à l’objectif de gagner en manœuvrabilité avec un diamètre de braquage de 8,65 m, soit le même que la Smart 2 places. Cela permet également d’augmenter l’habitabilité (+ 22 centimètres à l’intérieur, malgré les 10 cm de moins en encombrement par rapport à Twingo). Et le coffre est préservé avec 219 litres complètement « utiles », grâce à sa surface rectangulaire, sans perte de volume (pas de passage de roue, etc…).

Et pas de problème de surchauffe dans le coffre avec le moteur à l’arrière ?

Le moteur de Twingo est isolé par une mousse et une plaque de tôle, qui protègent de façon thermique et phonique. Il n’y a donc pas de risque de surchauffe. Et puis, est-ce que vous trouvez que votre boite à gant est chaude quand vous conduisez une voiture à moteur avant ?

Comment avez-vous réussi selon toi à faire revivre l’esprit Twingo ?

D’abord l’esprit Twingo c’est quoi ? Je dirais que c’est la modernité, la rupture, le côté fun et personnalisé, mais aussi de la réassurance. On a essayé de réinjecter tout ça, sans copier les précédentes bien sûr. Côté rupture, on est pas mal dans la mesure où on est capable de faire plus petit dehors, plus grand dedans, tout en étant plus maniable.
Ensuite, pour le côté fun, on le retrouve dans la face avant ou dans les éléments de personnalisation assez nombreux : les jantes, les protections latérales, rétros, calandres, les sièges, accoudoirs, les rangements la planche de bord. Mais aussi grâce aux quatre teintes de lancements, en clin d’œil aux teintes de la première Twingo. Tous ces éléments donnent un côté joyeux à la voiture qui est vraiment propre à Twingo.

Et quelles sont les grandes nouveautés de cette troisième génération?

Comme je vous le disais, on a voulu que l’intérieur soit pratique : au total  le client dispose de 52 L de rangements intérieurs, avec des filets sous la banquette arrière, des bacs de portes arrière… et une habitabilité arrière digne d’un segment supérieur. On a également, pour la première fois sur ce modèle, 5 portes et ça c’est un vrai gain pour les clients.
Enfin, un des vrais plus de la voiture est son offre de connectivité. Avec l’application R&Go, le client peut connecter son smartphone à la radio du véhicule  grâce à un support universel et bénéficier de navigation, ordinateur de bord, etc …Twingo sera également disponible avec R-Link Evolution, l’écran capacitif intégré.

Entre nous, est-ce que tu es fier de la voir aujourd’hui sur le stand ?

Bien sûr, c’est un bel aboutissement. Mais pour l’instant seuls les journalistes ont pu la voir. À J+1 après sa révélation, je reste et prudent et j’attends de voir les réactions du grand public !

Sébastien Crochemore, chef de produit Twingo

Tags: Genève interview Nouvelle Twingo renaut salon stand