par Romain Gibaud - Sport

GP Chine : 5 questions à Frédéric Vasseur, Directeur Compétition Renault Sport Racing

Avant le Grand Prix de Chine du 17 avril 2016, Frédéric Vasseur, directeur de la compétition de Renault Sport Racing nous livre ses observations après deux Grands Prix (Australie et Bahreïn) et ses objectifs pour les prochaines courses.

Quelles sont vos observations sur l’équipe après les deux premières courses de la saison ?

Honnêtement, je peux dire que je suis impressionné. L’équipe est mue par un élan fort. Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas d’améliorations à faire. Comme ils le découvrent, je suis très exigeant et nous aborderons de nombreux domaines et détails. La réussite en sport automobile ne repose pas que sur un seul aspect, mais sur l’attention au moindre détail. Nous irons de l’avant en apportant de nombreuses petites ameliorations.

Image GP Chine

Comment jugez-vous la performance en piste ?

Nous sommes globalement là où nous nous attendions être, mais également un peu en deçà de nos ambitions. Nous savons tous que notre projet porte sur le long terme, mais nous n’allons pas nous relâcher. Je veux que tout le monde se batte aussi fort que possible pour gagner une position, qu’il s’agisse de la dixième ou de la première. C’est ainsi que nous retrouverons le succès que nous convoitons. Concernant le rythme de course, les signes sont positifs. Nous ne sommes pas loin de Williams et de finir dans les points.

Puisqu’il s’agit d’un projet à long terme, à quel point l’accent est-il mis sur cette saison et dans quelle mesure l’est-il sur l’avenir ?

Dans tous les cas, il est mis sur la réussite et notre capacité à faire de notre mieux. Pour 2016, nous savons qu’il est peu probable d’atteindre le podium ou la victoire, mais c’est clairement notre objectif à long terme. Mais nous ne relâcherons rien. Nous voulons obtenir les meilleurs résultats à chaque course. Nous sommes des compétiteurs et nous donnerons tout.

Image GP Chine

Qu’avez-vous pensé de la performance des pilotes à Bahreïn ?

Kevin a réalisé une course similaire à celle de Melbourne. Parti derrière, il a attaqué du début à la fin en montrant un rythme de course solide, régulier et sans faute. Nous savons qu’il connaît désormais les règles de la pesée et nous croyons que nous n’aurons plus la même pénalité à l’avenir. En parallèle, Jolyon n’a pu démontrer son potentiel suite à la casse d’un composant. Il est évident que personne ne souhaitait que cela se produise et nous sommes sur le sujet. Nous étions tous désolés de n’avoir qu’une seule voiture en action sur la piste.

Image GP Chine

Quels sont les prochains objectifs ?

À ce jour, nous avons terminé les deux courses en étant la première voiture hors des points. Y être est ce que nous devons réussir. Pour y parvenir, nous ne devons pas seulement gagner en performance, mais aussi nous assurer que nos week-ends soient irréprochables dans chaque domaine.

 

Pour télécharger la fiche Faits et Chiffres du Grand Prix de Chine, cliquez ici.

 

Tags: Formula formula 1 formula one formule 1 gp grand price prix race shanghai