par Caroline De Beaumont - Sport

GP de Grande-Bretagne : Renault fête ses 40 ans de présence en Formule 1

Lorsque le départ du Grand Prix de Grande-Bretagne sera donné dimanche, cela fera 40 ans jour pour jour que Renault aura disputé son premier Grand Prix de Formule 1 ! Le début d’une formidable aventure ponctuée par de mémorables innovations et de nombreux triomphes …

Silverstone, 16 juillet 1977 : une voiture jaune attire l’attention sur la grille de départ du Grand Prix de Grande-Bretagne. Cette Renault RS01 pique la curiosité du public car - dès les essais- elle a été rebaptisée « la théière jaune » par les équipes anglaises qui ironisent sur le panache de fumée sortant régulièrement de ses échappements !     

 

Le PDG de Renault de l’époque avait imposé une condition à la venue de la marque en Formule 1 : le recours à une technologie novatrice. De fait, Renault a provoqué, dès son arrivée, une petite révolution en introduisant le turbocompresseur en Formule 1. Une innovation qui sera bientôt utilisée par toutes les équipes, y compris celles qui se moquaient de la « théière jaune » en 1977. La RS 01 est aussi la première Formule 1 à avoir utilisé des pneumatiques radiaux.

Jusque-là, le turbo était surtout utilisé en série sur des camions. Cette technologie présentait un gros potentiel pour la compétition mais le règlement de la Formule 1 lui réservait un sort très défavorable avec une cinglante règle d’équivalence. Les moteurs turbo devaient en effet se contenter d’une cylindrée de 1,5 litres pour lutter contre les moteurs 3 litres atmosphériques utilisés par le reste du plateau. Il en fallait plus pour décourager les ingénieurs de Renault Sport !

Initiée en 1977, la présence de Renault en Formule 1 en tant qu’écurie s’est déclinée en trois périodes : l’Equipe Renault-Elf entre 1977-1985, le Renault F1 Team entre 2002 et 2010 et le Renault Sport Formula One Team qui reprend le flambeau depuis 2016. En tout, les équipes Renault ont signé 35 victoires et 48 pole positions mais, surtout, Renault F1 Team a remporté les championnats du monde pilotes et constructeurs en 2005 et 2006 avec Fernando Alonso.

 

Fernando Alonso et Renault F1 Team remportent les tires de champion du monde des pilotes et des constructeurs en 2005 et 2006

Réputé pour ses innovations et soutenu par de nombreux fans à travers le monde, Renault est devenu un motoriste de référence en Formule 1. Dès 1983, les moteurs frappés du losange ont équipé des écuries tierces lors de trois grandes séquences : entre 1983 et 1986 avec le V6 turbo (partenaires : Lotus, Ligier, Tyrrell), entre 1989 et 1997 avec le V10 (avec Williams, Benetton et Ligier) et depuis 2007 avec Red Bull, Lotus, Williams, Caterham et Toro Rosso. Les partenaires de Renault ont enrichi le palmarès de la marque de 133 victoires supplémentaires (sans compter les trois victoires remportées par Red Bull avec l’actuel moteur Renault rebadgé TAG-Heuer). Ils ont aussi permis aux moteurs Renault de s’adjuger neuf titres pilotes supplémentaires (4 avec Williams, 1 avec Benetton et 4 avec Red Bull) et dix titres constructeurs (5 avec Williams, 1 avec Benetton et 4 avec Red Bull).

Jacques Villeneuve au Volant de la Williams-Renault lors du GP de Hongrie 1997

Héritier de cette tradition et de cette passion pour la F1 qui animent les ingénieurs et les pilotes de Renault depuis 1977, le Renault Sport Formula One Team relève le défi qui vise à rebâtir une équipe capable de se battre pour le titre mondial tout en assurant des passerelles technologiques avec les véhicules de série. An 2 de cette remise en action, la saison 2017 marque une progression significative de l’équipe qui évoluera ce week-end à quelques kilomètres seulement de sa base châssis d’Enstone. 

Rendez-vous dimanche 16 juillet à 14h (CET) pour le Grand Prix de Grande-Bretagne.

En savoir plus

GP de Grande-Bretagne

 

Tags: renault sport f1