par Caroline De Beaumont - Sport

GP de Malaisie : Les pilotes ? De vrais athlètes !

S’ils sont parfois considérés comme de simples « sportifs du dimanche », les pilotes de Formule 1 sont en fait de véritables athlètes et ils ne manqueront pas de le prouver une nouvelle fois dimanche lors du Grand Prix de Malaisie, l’un des plus éprouvants de la saison.

S’il y a bien un moment de l’année où les pilotes de Formule 1 se doivent d’être au top de leur forme physique, c’est bien en ce moment !

Nous sortons à peine du Grand Prix de Singapour qui est très éprouvant du fait de la chaleur et des nombreux virages serrés de la piste et nous attaquons le Grand Prix de Malaisie qui est, lui aussi, l’un de plus difficiles de la saison, compte tenu de chaleur extrême et du fort taux d’humidité. La succession de virages à haute vitesse rajoute au challenge. Heureusement que les deux longues lignes droites nous donnent l’occasion de souffler ! » Nico Hulkenberg, pilote Renault Sport Formula One Team.

3 kilos de perdus à la fin du Grand Prix !

Chargé de la préparation physique des pilotes du Renault Sport Formula One Team, David Thomson donne une illustration édifiante de l’épreuve physique qui attend Nico Hulkenberg et Jolyon Palmer dimanche.

Il n’est pas rare que les pilotes perdent jusqu’à trois kilos sous forme de transpiration sur ce Grand Prix ! C’est pour cela qu’il est extrêmement important d’établir une bonne stratégie d’hydratation sur la semaine afin d’éviter que leur niveau de performance ne baisse. »
David Thomson, préparateur physique des pilotes

Pour lutter contre la chaleur, Nico Hulkenberg a quelques trucs :

Je dispose à bord du cockpit d’une bouteille reliée à mon casque par une pipette mais je ne peux pas emporter trop d’eau car cela rajoute du poids à la voiture ! Sur les courses les plus chaudes, comme la Malaisie, j’utilise un gilet réfrigérant dès que je suis en dehors de la voiture mais je ne le porte pas pendant la course, là encore pour une raison de poids et aussi de réglementation » Nico Hulkenberg, pilote Renault Sport Formula One Team

Un défi athlétique

La chaleur et l’humidité, propres à Singapour et à la Malaisie, ne sont que des facteurs aggravants qui se rajoutent au défi déjà terrible que représente le pilotage à la limite d’une Formule 1.

Les principaux challenges pour les pilotes sont la vitesse et les forces G que leur corps doit encaisser. Certains circuits sont plus éprouvants que d’autres sur ce point. Les aptitudes cognitives et la réactivité des pilotes doivent aussi être à leur plus haut niveau afin qu’ils soient à même de prendre des décisions en une fraction de seconde ». David Thomson, préparateur physique des pilotes

Ces contraintes n’ont fait que croître cette saison

La réglementation 2017 a rendu les voitures encore plus rapides en virages ce qui soumet l’organisme et le cou en particulier à davantage de stress. » Niko Hulkenberg, pilote Renault Sport Formula One Team

Un programme sur mesure

Pas étonnant que les pilotes du Renault Sport Formula One Team aient renforcé leur programme d’entraînement physique depuis l’hiver dernier !

L’important est de leur concocter un programme personnalisé que le pilote apprécie. Comme ça, il est plus assidu et progressera plus facilement. » David Thomson, préparateur physique des pilotes

Le programme de Nico inclut donc le tennis, qu’il pratique avec plaisir, en complément d’activités plus axées sur le cardio.

Rendez-vous dimanche 1 octobre pour le Grand Prix de Malaisie.

En savoir plus

GP de Malaisie

Tags: formule 1