par Caroline De Beaumont - Sport

GP de Monaco : du sur-mesure taillé pour la ville

Pour faire face au plus prestigieux Grand Prix du calendrier, qui se disputera dimanche 28 mai dans les rues de Monaco, le Renault Sport Formula 1 Team doit préparer une voiture spécialement adaptée aux spécificités de ce circuit en ville absolument unique.

Depuis sa création en 1929, le Grand Prix de Monaco s’est imposé comme la course de Formule 1 la plus glamour, celle qui attire le plus de VIP et –surtout- qui fait le plus rêver les pilotes. Il est aussi l’un des plus difficiles de la saison. Il y a en effet comme un paradoxe vertigineux à lancer à pleine vitesse des monoplaces pouvant rouler à 280 km/h dans les rues torturées de la principauté.

Un défi unique

Il s’agit d’un défi unique pour les pilotes dont la précision et la dextérité sont mises à l’épreuve entre les rails de sécurité bordant la piste sans le moindre dégagement. Le moindre écart de trajectoire se traduit généralement par une touchette éliminatoire. Pour relever ce défi hors-normes, il est indispensable de disposer d’une voiture spécialement adaptée aux contraintes de ce circuit vraiment pas comme les autres.

La modification la plus visible se situe au niveau de l’aérodynamique.

Monaco fait apparaître le package aérodynamique le plus extrême de l’année. Les vitesses relativement basses et les courtes lignes droites signifient que la sensibilité à plus d’appui est forte et que la sensibilité à plus de trainée est faible. Il en découle qu’une configuration aérodynamique qui serait inefficace sur les autres circuits est adaptée à cette piste.

             Ciaron Pilbeam, Ingénieur en chef courses de Renault Sport Formula 1 Team 2017 GP Monaco Formule 1

Un package aéro et une direction spécifiques

Privilégiant donc l’appui en virage à la vitesse en ligne droite, Renault Sport Formula 1 Team a donc fabriqué pour le circuit monégasque des ailerons spécifiques qui sont beaucoup plus braqués que pour les autres circuits.

Toutefois, certains éléments de ce package seront réutilisés sur d’autres circuit comme Singapour et peut-être Budapest. 

Ciaron Pilbeam, ingénieur en chef courses de Renault Sport Formula 1 Team.

Mais les adaptations techniques de la R.S.17 ne se limitent pas à l’aérodynamique. Elles concernent aussi l’aspect mécanique.

2017 GP Monaco Formule 1

A Monaco, il est nécessaire d’avoir un angle de braquage plus important que sur les autres circuits. Pour certaines équipes, monter une autre direction est indispensable pour pouvoir négocier l’épingle très serrée.

 

          Ciaron Pilbeam, ingénieur en chef courses de Renault Sport Formula 1 Team.

Longtemps baptisée épingle du Loews, elle a été renommée épingle Fairmont lorsque l’hôtel qui la longe a changé de nom. C’est le virage le plus lent de la saison !

2017 GP Monaco Formule 1

Des réglages plus souples

Un autre point requiert l’attention des ingénieurs avant d’aborder le Grand Prix de Monaco.

les réglages sont aussi très différents des autres circuits. En particulier, les voitures sont dotées de suspensions plus souples car les rues de Monaco ne sont pas aussi planes que les circuits permanents.

Ciaron Pilbeam, ingénieur en chef courses de Renault Sport Formula 1 Team.

 

Avec des R.S.17 ainsi modifiées, les pilotes Renault tenteront une nouvelle fois, dimanche, de se glisser dans le Top 6 comme Nico Hulkenberg lors du récent Grand Prix d’Espagne.

Départ, dimanche 28 mai  à 14h00 (CET).

Et dès vendredi 26 mai, Renault Get ready! #MonacoGP #F1 #MeganeRS #RenaultSport

Guettez la première apparition de la nouvelle Megane R.S. vendredi 26 mai à 12:50 (CET) sur le circuit du GP de Monaco, pilotée par Nico Hülkenberg. Suivez le live sur Facebook !

Tags: formule 1