par Caroline De Beaumont - Sport

Grand Prix de Bahreïn : des pneus de toutes les couleurs

Alors, comme ça, les pneus ne seraient que des boules de gommes noires qui se ressemblent toutes ? Pas en Formule 1 ! Les pilotes ont toute une gamme colorée à leur disposition et le bon choix est absolument crucial.

Seuls points de contact des monoplaces avec le sol, les pneus jouent un rôle souvent déterminant en Formule 1. Il y a beau n’y avoir qu’un seul manufacturier présent en Grand Prix, sept types de pneus différents sont disponibles sur l’ensemble de la saison : cinq pour sol sec (les fameux pneus slicks sans sculptures) et deux pour terrain humide.

Magie noire… ou presque

Parmi les cinq types de pneus slicks, trois d’entre eux sont mis à disposition des concurrents sur chaque Grand Prix. Aux pilotes de choisir pendant la course les gommes qu’ils souhaitent chausser, sachant que le règlement leur impose d’utiliser au moins deux types de pneus différents en cours d’épreuve, sans compter les pneus « pluie » rendus parfois nécessaires par les conditions climatiques, comme on l’a vu lors du dernier Grand Prix.

2017 - Groupe Renault sport car R.S.17 Vision - Pirelli - Formule 1 GP Bahreïn

Chaque type de pneus - identifiable par un code couleur visible sur le flanc- propose une qualité de gomme différente : ultra tendre (marquage violet), super soft (marquage rouge), tendre (marquage jaune), medium (marquage blanc) ou dure (marquage orange).

Chaque type de gomme présente des caractéristiques différentes en termes de longévité, de performance, de fenêtre d’utilisation ou encore de rapidité de mise en température. Pour faire très simple : les pneus tendres jouent plutôt la carte de la performance alors que les gommes plus dures offrent davantage de longévité.

Une stratégie décisive

Selon les caractéristiques de la piste qui peut être plus ou moins abrasive, plus ou moins propre, plus ou moins sinueuse et en fonction des conditions de température, chaque type de pneu interagit de manière différente au contact de l’asphalte. Il convient donc de choisir le type de pneus le plus adapté aux conditions du moment et aux spécificités de la voiture.

Dans le cas du Grand Prix de Bahreïn, dont le départ sera donné dimanche 16 avril à 17 h (heure française), Nico Hulkenberg et Jolyon Palmer auront à choisir entre les gommes mediums, tendres et ultra soft. Même en conditions nocturnes, les températures risquent d’être élevées à Bahreïn et le choix de gomme s’annonce délicat. Il est toutefois intéressant de noter que, lors du dernier Grand Prix, Jolyon Palmer avait été le pilote ayant réalisé le plus long relais avec les pneus ultra soft. Il avait su les faire tenir 30 tours. Prometteur…

Vous voulez en savoir plus sur le Grand Prix de Bahreïn, cliquez ici

Tags: bahrein f1 formule 1 gp groupe renault renault sport renault sport f1