par Caroline De Beaumont - Sport

Grand Prix de Chine : La Formule 1 en version XL

Cette saison, les Formule 1 font peau neuve. Plus longues, plus larges et dotées d’une aérodynamique boostée, elles se montrent plus rapides de plusieurs secondes au tour ! A constater ce week-end lors du Grand Prix de Chine, deuxième manche du championnat du monde 2017.

Pas besoin d’être ingénieur pour apprécier les modifications apportées par le nouveau règlement technique de la Formule 1. Il suffit de placer la nouvelle Renault R.S.17 à côté de sa devancière pour que la métamorphose opérée cet hiver saute aux yeux. Plus longue et dotée de pneus plus larges,  la nouvelle arme de Renault Sport Formula One Team est aussi équipée d’ailerons plus imposants.

Séance de bodybuilding

Bien sûr, ces évolutions n’ont pas simplement pour but de donner aux monoplaces un look plus spectaculaire, même si les nouvelles gommes Pirelli leur donnent assurément une allure plus musclée. Les pneus sont en effet plus larges de 6 centimètres à l’avant et de 8 cm à l’arrière. Ces nouveaux pneus (qui sont accessoirement plus endurants) contribuent à augmenter de manière significative le grip mécanique. Cela permet de transmettre au sol encore plus efficacement les plus de 900 chevaux fournis par le groupe propulseur hybride R.E. 17.

Ce changement est accompagné par une autre évolution majeure : une aérodynamique encore plus efficace. Cela se traduit par des ailerons plus généreusement proportionnés (plus larges de 15 cm à l’avant et de 20 cm à l’arrière). Ils permettent de générer plus d’appuis. Autrement dit, les voitures peuvent aborder les courbes à pleine vitesse sans risquer de décrocher. Dans le même esprit, de nouveaux appendices aérodynamiques font leur apparition entre les roues avant et l’entrée des pontons latéraux afin de canaliser encore plus finement les flux d’air.

2017-Groupe Renault sport car R.S.17 Visions - Formule 1 GP Chine

Des performances en flèche

Ces deux évolutions jumelées se traduisent par une vitesse de passage en courbe bien plus importante que la saison dernière.

C’est simple, résume Cyril Abiteboul, le directeur de Renault Sport Formula One Team, en moyenne les pilotes sont 20 % plus longtemps à fond qu’avant sur un tour ! »

Le premier Grand Prix de la saison n’a pas manqué de le confirmer : le meilleur tour en course signé par la Renault R.S.17 en Australie s’est montré quatre secondes plus rapide que celui enregistré par la R.S. 16 l’an passé sur la même piste ! Sur certains circuits, ce gain de performance pourrait être encore plus impressionnant. Cela pourrait d’ailleurs être le cas ce week-end à Shanghai où le deuxième Grand Prix de la saison se disputera dimanche à partir de 8 h (heure française).

Vous voulez en savoir plus sur le Grand Prix de Chine, cliquez ici

Tags: chine f1 formule 1 gp renault sport f1 sport