Innovation | 17 juillet 2019

Hybride ou électrique, tous au courant !

8 min
Véhicules hybrides et électriques, Groupe renault innove pour la mobilité de demain.
Le saviez-vous : l’avenir de la mobilité passe par l’électrification ! Promesse d’une transition vers une conduite plus durable et saine, tout en restant agréable, la motorisation électrique a plus d’un atout pour séduire. Le Groupe Renault croit à la mobilité électrique, sa simplicité et son bénéfice pour tous. La preuve ? La révélation de nouveaux véhicules innovants : la Nouvelle ZOE, toujours 100% électrique, et dès 2020, le Nouveau CAPTUR E-TECH en version hybride rechargeable et la Clio E-TECH, dotée d’une motorisation hybride. Attachez votre ceinture et embarquez dans notre dossier On ‘Air qui invite à vous brancher, pour en découvrir plus sur l’avenir de la mobilité : l’électrification !
par Thomas AUDEBERT

DE L’ÉLECTRICITÉ DANS L’AIR…
DU TEMPS

Le laserdisc n’a pas trouvé son public.

Le LaserDisc vous connaissez ? Un gros CD d’une trentaine de centimètres de diamètre, développé à la fin des années 70 pour proposer une qualité d’image et de son bien supérieures aux VHS de l’époque. Si, cela ne vous dit rien, c’est plutôt logique, vu que ce format s’est révélé être un échec. Trop cher et malheureusement pas adapté aux usages, le Laserdisc est tombé dans les limbes de l’histoire de la vidéo, surpassé par la VHS d’abord, par le DVD ensuite. Question de timing.

Le timing compte toujours, y compris dans l’automobile. Paul Pouchain ne devait probablement pas le savoir… Lui qui a fabriqué la première voiture hybride, en 1894 !

L’heure n’était pas à l’hybride.

Et oui, aux premières heures de l’automobile, l’électrique et le thermique ont cohabité et se sont concurrencés. Mais, au tournant des années 1910, la bataille de l’innovation est passée par là et le moteur à combustion interne a supplanté l’alimentation électrique. Trop lourd, trop cher, pas assez d’autonomie, une histoire d’époque là aussi.

L’ÉLECTRIFICATION DEVIENT
BRANCHÉE !

Retour au XXIe siècle. Le moteur thermique n’est plus l’alpha et l’omega de l’énergie automobile. Hausse du prix du pétrole, dérèglement climatique, transition écologique, désormais l’électrification de l’industrie automobile incarne un enjeu majeur.

Le Groupe Renault l'a compris depuis de nombreuses années maintenant. Pionnier du véhicule électrique, le Groupe a investi massivement dans cette mobilité, en proposant des véhicules accessibles et faciles d’usage.

Dès 2009, le Groupe Renault commence à travailler ce sujet, ce qui aboutit à la sortie de la toute première Zoé en 2012. Une berline polyvalente pensée pour la ville. Avec Twizy, Kangoo Z.E. et Master Z.E., le Groupe Renault bénéficie déjà de la gamme électrique la plus complète du marché.

Fort de cette expérience et de l’expertise accumulée depuis 10 ans, l’entreprise proposera dès 2020 ses premiers véhicules hybrides : Clio E-Tech et Captur E-Tech Plug-In.

RENAULT : LES CHIFFRES ET DE L’ÉLECTRIQUE

0
sur 4
1 véhicule électrique sur 4 vendu en Europe est une Renault
0
D’ici 2022, 8 modèles 100% électriques et 12 modèles électrifiés
0
Md
d’investissement dans l’électrique en France d’ici 2022

HYBRIDE OU ÉLECTRIQUE :
VOUS AVEZ LE CHOIX !

Compliquée, trop chère, pas pratique… Si la mobilité électrique ne fait pas encore l’unanimité, le Groupe Renault y croit fermement. Dernière preuve en date ? La révélation de Nouvelle Zoé en juin 2019. L’électrique répond déjà à de nombreux besoins de mobilité et se démocratise, grâce à son coût de plus en plus accessible et au développement d’un réseau de bornes de recharge de plus en plus dense. Avec ces progrès techniques, l’intérêt et la curiosité des utilisateurs se développent et faire le choix d’un véhicule électrique n’est plus le privilège de quelques-uns.


1 conducteur américain sur 5 envisage de remplacer son véhicule actuel par un véhicule électrique

Selon un sondage de l’American Automobile Association


Notre engagement passe également aujourd’hui par le développement de véhicules hybrides ou électrifiés, synonymes d’une transition inédite dans l’industrie. À la fois électrique (en partie) et thermique (pour le reste), l’hybride constitue bien un pont entre ces deux énergies. Mais alors hybride, hybride rechargeable, électrique, quelles différences ? C’est assez simple en fait.

  • D’abord l’hybride, sans autre forme de qualificatif. Doté d’un petit moteur électrique, il permet de parcourir quelques kilomètres, en complément du moteur thermique classique et se recharge en roulant. En ville, pour des trajets courts, c’est l’idéal. On l’appelle parfois Full hybrid. Cette motorisation sera disponible dès 2020 sur Nouvelle Clio.
  • Ensuite, l’hybride rechargeable. Rechargeable, parce que sa deuxième batterie, plus grosse, nécessite d’être « rechargée » pour fonctionner. Là aussi, elle permet de rouler en électrique - jusqu’à 100 km pour les plus perfectionnées -avant de basculer sur le moteur thermique. Nouveau Captur en bénéficiera en 2020.
    Une motorisation hybride rechargeable sera disponible sur CAPTUR en 2020.


  • Enfin l’électrique, celle que vous connaissez déjà. Pas de moteur thermique à l’horizon, seulement la batterie et un parcours 100 % électrique. C’est celle-ci que l’on retrouve sur nos principaux modèles électriques que sont Zoé, Twizy ou Kangoo Z.E. et Master Z.E. C’est toute la richesse de l’électrique qui se retrouve dans ses différentes versions. En fonction des besoins, en fonction des usages, hybride et électrique se complètent parfaitement.

GROUPE RENAULT ET ÉLECTRIQUE : LE COURANT PASSE

La mobilité électrique ne concerne pas que les voitures. C’est tout un écosystème qui doit être pensé pour favoriser des usages vertueux. À ce titre, le Groupe Renault s’est engagé pour le développement des infrastructures et d’un écosystème électrique. Doté d’une batterie capable d’alimenter le réseau électrique, le véhicule a un rôle majeur à jouer dans le domaine de l’énergie. Il se recharge potentiellement là où il est stationné, et incarne déjà dans les rues les nouvelles mobilités, notamment autopartagées… Bientôt, il sera au cœur de multiples évolutions technologiques et sociétales prometteuses.

HYBRIDE ET ÉLECTRIQUE,
DE NOUVELLES VOIES À EXPLORER

Grâce à leur potentiel d’innovation, l’hybride et l’électrique sont au cœur de la stratégie du Groupe Renault. La Formule 1, par exemple, est un formidable territoire d’expérimentation. Un laboratoire pour nos véhicules de série. Depuis 2014, la motorisation hybride y est devenue la norme ce qui favorise les pontages d’un univers à l’autre. 

La F1 est un territoire d’exploration pour l’industrie automobile.

Les courses ayant lieu sur un circuit identifié, les ingénieurs de notre écurie peuvent prévoir les phases de récupération et d’utilisation de l’énergie en fonction du terrain. Sur nos futurs modèles hybrides, avec l’utilisation du GPS, le même type d’efficacité énergétique pourra être appliqué. Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

Thierry Bolloré, Directeur Général du Groupe Renault

Au-delà des palmarès et des échecs qui rythment ce sport, il s’agit d’histoires humaines et technologiques, au centre d’une stratégie d’entreprise qui favorise une mobilité durable pour tous.

THIERRY BOLLORÉ
Directeur général Groupe Renault

Dans notre recherche d’amélioration de l’écosystème électrique, nous avons également développé un grand nombre de partenariats externes. Le dernier en date avec la branche française du WWF au sein de l’initiative "Réinventer la ville".

LA MOBILITÉ PARTAGÉE PASSE À L’ÉLECTRIQUE

Nous vous l’expliquions dans notre premier numéro consacré à la mobilité partagée, le Groupe Renault développe de nombreux services de mobilité afin de s’adapter aux évolutions sociétales. Avec Zity à Madrid, Moov’In by Renault à Paris et les VTC Marcel, la mobilité partagée en ville devient électrique pour tous.

on air electrification un eclair de genie

Magazine "l'électrification : un éclair de génie !"

Retour au sommaire

DÉCOUVREZ NOS NUMÉROS PRÉCÉDENTS