par Groupe Renault - Véhicules

Kadjar : les origines d'un nom

Tags: Kadjar

Le 2 février 2015, Renault a révélé en direct sur group.renault.com son dernier crossover : KADJAR. Puissant, robuste et dynamique, KADJAR donne envie d’aventure. Pour incarner ce véhicule plein d’audace, les équipes de Renault ont du plancher sur un nom à la hauteur. C’est le travail de Cécile Mandonnet-Dupic, responsable des appellations chez Renault. Nous l’avons rencontrée pour comprendre comment KADJAR était né.

Cecile Mandonnet Dupic responsable appellations chez Renault

Après des études commerciales en école de commerce (EDHEC), Cécile est entrée chez Renault en 2000. Elle a évolué depuis dans différentes fonctions à la Direction Commerce : Marketing VN (véhicules neufs) et VO (véhicules d'occasion), Zone Manager VN à la Direction Commerciale France, Coordinatrice Marketing pour les véhicules électriques et enfin responsable des appellations. 

comment avez-vous trouvé le nom le nom KADJAR ? D’où vient-il ? 

Lorsque nous avons démarré le projet de recherche de noms pour KADJAR il y a près de 3 ans, notre ambition était de créer une cohérence dans la famille des noms de crossovers Renault, tout en respectant  à l’esprit les traits de personnalité de la marque.
Le nom KADJAR évoque d’emblée la puissance, la force, la robustesse mais également appelle à l’évasion, le voyage et la découverte de nouveaux territoires.
Les sonorités de KADJAR sont également proches de celles des autres crossovers de la marque Renault : Captur, dernier né de la gamme, mais aussi Koleos lancé en 2008.

En quoi correspond-il au véhicule ?

 Renault KADJAR  fait partie du pétale EXPLORE de la marguerite Design  et incarne ainsi l’énergie et l’action associées à ce thème.
Tout comme le véhicule, le nom Renault KADJAR exprime la personnalité de la marque Renault, et évoque une vie stimulante, riche en motivation, en énergie et en audace. Il possède également une force esthétique et sonore qui permet de bien l’installer dans l’univers de la robustesse et des crossovers.

Combien de temps met-on pour trouver un nouveau nom ? Comment s’y prend-on ?

Trouver un nom prend du temps. Environ 3 ans avant la commercialisation d’un nouveau modèle, nous nous réunissons côté appellations avec tous les membres de l’équipe projet : le design, le produit, le programme, le marketing, pour définir un cahier des charges précis.

Il y a  trois étapes fondamentales à la création d’un nouveau nom :  

  • La cohérence avec l'identité du produit mais aussi avec les valeurs et la personnalité de notre marque. Nous travaillons avec des agences spécialisées en création de noms. Une centaine de noms peuvent être proposés pour finalement aboutir à 1 proposition qui réponde à la fois au cahier des charges, aux contraintes juridiques et linguistiques.  
  • Les vérifications linguistiques : nous cherchons des noms à vocation internationale et faisons des tests dans les langues de commercialisation afin vérifier les évocations, les sonorités et la prononciation mais aussi l'agrément d'un nom dans les différentes langues.  
  • La sécurisation juridique : nous vérifions sur l'ensemble des territoires que le nom est disponible pour être déposé au titre de marque.

À quel moment sait-on qu’on a trouvé un bon nom ?

KADJAR est un nom qui étonne et qui ne laisse pas indifférent. Ce nom reflète bien le positionnement et la personnalité du véhicule. Je dirais qu’un bon nom, c’est une alchimie entre un produit, une intention et un positionnement.

 

 

Tags: Kadjar