par Groupe Renault - Patrimoine

La saga Dacia #3 : 2004-2012, la success story

Dacia, de ses origines roumaines à la naissance du projet Logan, est devenue un pilier de la stratégie du groupe Renault. Au lancement de Logan en 2004, le succès commercial est immédiat. Logan devient alors l'un des fers de lance de la marque et un véritable outil de conquête des marchés européens et internationaux. La suite de l'histoire, nous la connaissons. Dacia connaît une expansion et passe du projet Logan à une gamme Entry complète : Sandero, Duster, Lodgy, et Dokker voient le jour.

dacia-logan-sketch

Un succès commercial, de l'Europe centrale et orientale à l'Europe occidentale

Logan connaît un succès fou dès son lancement : lors de sa présentation en juin 2004, la presse est sous le charme de cette voiture moderne, tranchant avec l’offre désuète des marchés émergents. En décembre 2004, les commandes atteignent déjà 27 000 unités en Roumanie, bien au-delà des 11 000 prévues.

Logan sera ensuite distribuée en République Tchèque, Hongrie, Turquie et en Slovaquie. A partir de début 2005, sa diffusion va intervenir en Pologne, Estonie, Lituanie, Lettonie, Slovénie, Bulgarie et Moldavie.

dacia-logan-russie

Renault Logan en Russie (2005), © Patrick Sautelet

Le Président Schweitzer décide alors de lancer Logan partout en Europe, en juin 2005. L’engouement du public sera tout aussi fort et immédiat, au grand étonnement de la plupart des « prévisionnistes » du milieu automobile.

La deuxième phase de l’expansion de Logan démarre. Elle s’inscrit dans 2 directions :

  • l’expansion des marchés par le déploiement dans de nombreux pays, avec une production locale
  • l’expansion de la gamme avec le développement de nouveaux modèles sur la même plateforme

Avec un objectif : être un levier pour la conquête de nouveaux marchés et de nouveaux  clients. Les véhicules sont vendus sous la marque Renault ou sous la marque Dacia selon les pays.

L’expansion : du projet Logan à la gamme Entry

Gérard Detourbet, alors Directeur du programme Entry, va piloter le déploiement de Logan avec Logan MCV en 2006, Logan Van en 2007, et Logan pick-up. 3 véhicules qui vont amplifier encore le succès de Dacia en Europe. Puis la gamme s’élargit avec 2 modèles à vocation mondiale : Sandero et Duster.

L’idée d’un véhicule adapté aux marchés des bicorps, s'impose très vite. A commencer par le Brésil. Sandero, une berline compacte plus séduisante élaborée sur la même plateforme que Logan, est donc lancée dans le pays en 2008.

Puis arrive Duster en 2010. Duster a été pensé en partant de la Russie à un moment où l’entreprise perçoit une tendance mondiale au développement du SUV.

dacia-duster-bresil

Renault Duster au Brésil (2011)

En 2012, la boucle est bouclée avec l'arrivée de Lodgy, Dokker et Dokker van. Dacia propose désormais une gamme complète, présente sur quasiment tous les segments du marché automobile. Elle est la gamme la plus jeune d'Europe avec son modèle le moins récent, Duster, datant de 2010.

dacia-lineup

La gamme Dacia : Dokker, Dokker Van, Duster, Lodgy, Sandero, Sandero Stepway, Logan

« Le programme Entry a gardé une identité claire : sa mission était de défricher de nouveaux territoires pour le groupe Renault. De permettre d’y installer des bases commerciales et industrielles robustes et pérennes, sur lesquelles pourrait se construire ensuite l’expansion du groupe. »  - Gérard Detourbet, Directeur du Programme Entry de 2003 à 2012

Pensé et développé pour les marchés en forte croissance, la gamme Entry a permis à Renault d’accroître significativement sa présence hors d’Europe et d’arriver sur de nouveaux marchés. Fin 2007, 35% des ventes du Groupe se font hors d’Europe, contre 22,8% en 2004. En 2012, une nouvelle étape est franchie : ce sont désormais plus de la moitié des ventes de Renault qui se font hors d’Europe. Et ce, en grande partie grâce à la gamme Entry : en 8 ans, ce sont plus de 4 millions de véhicules commercialisés dans 96 pays, dont les marchés prioritaires du groupe Renault : Russie, Inde, et Brésil.

dacia-duster-inde

Renault Duster arrive en Inde (2012) © Atul LOKE/Panos-REA

A l’international, le programme Entry remplit ses objectifs initiaux : faciliter l’accession automobile aux classes moyennes et permettre au Groupe Renault de se positionner sur les marchés de croissance.

Sur les marchés matures d’Europe Occidentale (taux de motorisation de 500/600 véhicules pour 1000 habitants), la marque Dacia a su anticiper les besoins des clients et a révélé l’intérêt pour une nouvelle façon de consommer automobile. Acquérir un véhicule Dacia est un achat malin qui permet d’accéder à un véhicule neuf, robuste et très habitable, à un prix inégalé. Ainsi, Dacia a permis à de nombreux conducteurs qui roulaient jusqu’à présent en véhicule d’occasion ancien (plus de 10 ans) d’acquérir leur premier véhicule neuf et de pouvoir bénéficier d’une garantie de 3 ans / 100 000 km.

dacia-logan-maroc

Dacia Logan à Tanger (2012) © Yannick Brossard

A ce jour, plus de 2 millions de véhicules de la marque Dacia ont été vendus en Europe et dans le bassin méditerranéen depuis 2004. Et la progression continue en 2012 avec l’élargissement de la gamme avec Lodgy, Dokker et Dokker Van. La marque est maintenant présente dans 36 pays en Europe, en Turquie et au Maghreb. Depuis début 2013, Dacia a été lancée au Royaume-Uni et en Irlande (avec les modèles Duster et Sandero).

Un pilier de la stratégie du groupe

Aujourd’hui, la gamme Entry est une des plus belles réussites de Renault sur ces dernières années.

« Cette success story renvoie aux gènes de Renault et, en particulier, à l’inhabituelle aptitude qu’a cette entreprise à innover et réinventer l’automobile [...] Logan a rencontré un succès sans précédent, parce qu’elle était justement en phase avec ces grandes évolutions du marché automobile – et d’une certaine manière, parce qu’elle les a anticipées [...] La force de la gamme Entry repose bel et bien sur cette capacité à répondre avec une même offre aux attentes des automobilites des pays émergents comme à ceux des pays matures. » - Carlos Ghosn, Pdg de Renault et Nissan, préface du livre « L’épopée Logan » 2012

dacia-logan

Nouvelle Logan (2012) © Denis Meunier

Les véhicules Entry sont également un pilier de la stratégie de croissance rentable du Groupe. Alors que la majorité des constructeurs perdent de l’argent sur leur entrée de gamme, Carlos Ghosn a rappelé récemment : « La gamme Entry est un des leviers les plus forts de notre profitabilité. C’est un atout sur lequel nous devons nous appuyer. »

Et l’histoire continue avec le renouvellement des modèles emblématiques de la gamme. Nouvelles Logan, Sandero et Sandero Stepway, révélées au Mondial de l’Automobile 2012, ouvrent une nouvelle page de cette success story.

dacia-sandero-stepway-mondi

Reveal de Nouvelles Sandero et Sandero Stepway au Mondial de Paris 2012, © Olivier Martin Gambier

Tags: brésil dacia duster entry inde logan russie saga schweitzer success story