par Marion Trumier - Véhicules

La technologie SCR au cœur des nouveaux moteurs Blue dCi du Groupe Renault

Ne dites plus dCi mais Blue dCi ! Le Groupe Renault introduit progressivement dans ses gammes -à commencer par celle du Dacia Duster- ses nouveaux moteurs Diesel Blue dCi. Ceux-ci adoptent la technologie de dépollution par réduction catalytique sélective (SCR) faisant appel à une solution à base d’urée baptisée AdBlue. Comment cela fonctionne-t-il ? Qu’est-ce que ça change pour l’utilisateur ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Le Groupe Renault modernise ses moteurs Diesel avec un système de réduction catalytique sélective (SCR), considéré comme le plus performant des systèmes post-traitement des oxydes d’azote (Nox). Cette technologie permet donc de réduire les émissions polluantes des moteurs, sans le moindre impact sur leurs performances ! Au passage, comme elle utilise une solution à base d’urée baptisée AdBlue*, le Groupe Renault fait évoluer l’appellation de ses moteurs Diesel concernés en « Blue dCi ».

Déjà mise en place pour les véhicules utilitaires du Groupe Renault, la technologie SCR est inaugurée pour les véhicules particuliers en ce mois de juin 2018 par le Dacia Duster, sur deux niveaux de puissance : Blue dCi 95 et Blue dCi 115. Elle sera progressivement déployée sur l’ensemble des gammes Dacia et Renault dans les prochaines semaines.

Comment fonctionne la technologie SCR ?

La technologie de réduction catalytique sélective permet de « nettoyer » les gaz d’échappement pour réduire les rejets d’oxydes d’azote et quasiment supprimer les particules fines. Concrètement, sur les moteurs Diesel concernés, le catalyseur d’oxydation situé au niveau de la ligne d’échappement sera désormais équipé de cette technologie qui fonctionne avec une solution liquide à base d’urée baptisée AdBlue*. Elle transforme les Nox en azote inoffensif et en vapeur d’eau. C’est ce que montre le schéma ci-dessous :

A noter que le nouveau système de dépollution SCR ne modifie pas les performances du moteur, mais entraine un petit changement d’habitude puisqu’il faut régulièrement « faire le plein » d’AdBlue.

* AdBlue est une marque déposée de l’Association Allemande de l’Industrie Automobile (VDA)

---

Utiliser un véhicule Blue dCi en pratique

Au volant d’un véhicule Blue dCi équipé de la technologie SCR, rien ne change pour le conducteur. Mais il faut tout de même penser à remplir le réservoir d’AdBlue lorsque c’est nécessaire, sachant que comme pour le carburant, plusieurs facteurs ont un impact sur la consommation d’AdBlue : type de véhicule, puissance de la motorisation, conditions météorologiques et la conduite du chauffeur, par exemple. Par ailleurs, la taille du réservoir varie selon le modèle du véhicule.

Quand dois-je faire le plein d’Adblue ?

Le plein est refait par votre concessionnaire à chaque révision de votre véhicule. Néanmoins, une alerte apparaît sur le tableau de bord lorsqu’il reste l’équivalent de 2400 kilomètres d’AdBlue dans le réservoir, indiquant qu’il est temps de procéder au remplissage.

Puis-je faire le plein d’Adblue par moi-même ?

Oui, cela est tout à fait possible. Attention toutefois, le système SCR est conçu pour fonctionner avec un fluide respectant la norme ISO 22241.

Où puis-je me procurer de l’Adblue ?

L’AdBlue est notamment disponible en bouteilles, en bidons ou en pompe de distribution dans les stations-services, ainsi que chez votre concessionnaire et en centre-auto.

Où dois-je verser l’AdBlue ?

Dans le réservoir dédié dont l’entrée se trouve à côté du réservoir de carburant ou derrière une nouvelle trappe.

L’AdBlue est-il un liquide dangereux ?

Pas du tout ! L’AdBlue est un liquide non toxique et non inflammable composée d’urée diluée à 32,5% et d’eau déionisée à 67,5%. Il se nettoie à l’eau en cas de projection sur la peau ou sur les vêtements.

Tags: bluedCi duster moteur