par Groupe Renault - RSE

Le Groupe Renault et Handicap International s’associent pour aller plus loin

Le 3 décembre dernier se déroulait la journée internationale des personnes handicapées. Christine Bruhat (Chef du pôle diversité) revient sur la politique inclusion menée par le Groupe Renault et son récent partenariat avec Handicap International. Explications…

A l’occasion de l’annonce du partenariat du Groupe Renault avec Handicap International, pouvez-vous nous en dire plus sur la politique menée par le Groupe en faveur des personnes en situation de handicap ?

Cristine Bruhat, Responsable Diversité Groupe Renault

Depuis plusieurs années, la responsabilité sociale d’entreprise (RSE) s’est imposée comme un sujet majeur de notre société. Le Groupe Renault a toujours mené une politique RSE, bien avant que la législation n’impose aux entreprises un cadre juridique. Notre politique RSE est venue s’insérer et compléter des actions menées de longue date en matière sociale, sociétale et environnementale par les différentes entités du Groupe.

Notre action vise avant tout  à prévenir toutes formes de discrimination afin de garantir à chacun les mêmes chances d’accéder à l’emploi et de se développer au sein de l’entreprise.  Le Groupe a construit sa politique diversité et inclusion, soit l’opposé d’exclusion, autour de thématiques prioritaires dont fait partie le handicap. Une démarche d’inclusion qui vise à comprendre et à valoriser les apports et les différences individuels. Et ce afin de créer un environnement favorable à l’expression du talent de chacun et à la performance collective.

La sensibilisation au handicap en entreprise est primordiale. Le Groupe Renault a d’ailleurs créé en 2012 un réseau social interne, Handi@Renault, qui compte plus de 1 700 membres, valides et handicapés. Cette plate-forme d’échanges permet notamment de diffuser de l’actualité sur le handicap, de partager les bonnes pratiques et de remonter les difficultés rencontrées. C’est également un moyen de mettre en avant des actions internes et externes valorisant l’emploi de personnes handicapées.

Nous disposons également d’une plateforme d’échanges interne sur la diversité, « Mobilize Diversity », qui compte aujourd’hui plus de 3700 membres dans le monde.

En termes de partenariat, l’entreprise s’appuie également sur des partenaires comme l’ARPEJEH (accompagner la réalisation des projets d’études de jeunes élèves et étudiants handicapés), l’Association Française des Managers de la Diversité, ou encore la Fédération Française Handisport.

Pourquoi avoir choisi de nouer un partenariat avec Handicap International ?  Sur quels axes de travail ce partenariat porte-t-il ?

Nous cherchons avant tout à dynamiser et renforcer l’internationalisation de notre politique handicap. Afin de relier plus clairement toutes les initiatives menées par les entités pays du Groupe Renault en matière de handicap, le partenariat avec Handicap International est un réel atout.

Il faut avoir conscience que la notion de handicap varie considérablement d’un pays à un autre, même si, où que l’on soit, 80% des handicaps sont invisibles*. Notre volonté est donc de tenir compte de l’identité culturelle et des spécificités de chacun.

Ce partenariat de 3 ans, basé sur l’insertion professionnelle, va nous permettre de bénéficier de la légitimité d’Handicap International, de leur visibilité et de leur expertise. Concrètement, nos filiales partout dans le monde vont pouvoir s’appuyer sur les représentants locaux d’Handicap International pour créer ou renforcer leurs actions pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées. 

Grâce à ce partenariat,  nous soutenons d’ores et déjà un projet d’insertion professionnelle mené par Handicap International au Maroc.

En 2017, nous avons mené une action de sensibilisation sur le handicap. Nous souhaitons poursuivre en 2018 par une action de mobilisation des collaborateurs et collaboratrices du Groupe sur la thématique du handicap.

*Handicaps invisibles : ashme, diabète, dys (-lexie, -praxie, phasie, etc), épilepsie, narcolepsie (voire certains cancers, dépressions, etc).

En France, l’entreprise est engagée depuis plus de 20 ans sur la thématique du handicap, au travers de 4 actions prioritaires :

  • L’intégration et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap.
  • L’aménagement et l’accès aux postes de travail.
  • La prévention.
  • La sensibilisation et la formation, notamment pour faire évoluer le regard sur le handicap.

 

Tags: partenariat