par Groupe Renault - Entreprise

L’échange standard : du neuf avec du vieux

L’usine de Choisy-le-Roi (France) tient une place à part au sein du Groupe. Son activité principale est de restaurer des boîtes de vitesses et des moteurs.

Chef du département ingénierie et qualité, Jean-François Moussillac nous explique en quoi consiste l'échange standard. Le but est de proposer aux clients une solution alternative plus économique et de qualité semblable à la pièce d’origine. Il est possible de remettre à neuf des organes mécaniques vétustes – moteurs, pompes à injection, boîtes de vitesses, turbos.

Depuis 1949, date de son rachat par Renault, l’usine de Choisy-le-Roi (France) est spécialisée dans la rénovation des organes mécaniques usagés. Une rénovation qui n’avait jamais atteint à ce jour un tel niveau d'excellence. Les pièces d’occasion qui passent aujourd’hui par le site affichent en effet, après leur remise à niveau, un état semblable à celui des pièces neuves. Les organes reconditionnés sont garantis un an. Quant à leur prix, il est de 30 à 40 % moins élevé que celui des pièces sortant des chaînes d’assemblage des usines de série. L’usine de Choisy-le-Roi fournit en outre neuf pays européens par l’intermédiaire de la Direction après-vente, et est en lien direct avec huit cents affaires du réseau en France.

Le client au cœur de la démarche

Aujourd’hui, le point d’orgue de cette politique d’échange standard est de vous proposer une offre au meilleur rapport de compétitivité prix/qualité. Pour mieux comprendre ce qui a motivé les équipes à développer cette offre, il faut analyser le contexte actuel.

 De nos jours, les véhicules sont de plus en plus fiables et la concurrence plus rude que jamais. Le marché vieillit, et les prix de l’occasion sont à la baisse. Il a donc fallu construire une offre alternative à la pièce d’origine correspondant davantage à l’âge et à la valeur réelle des véhicules. Surtout une fois la garantie contractuelle passée.

                                                          Jean-François Moussillac, Expert du département ingénierie et qualité

Autre atout de l’échange standard, il permet d’être plus réactif et de répondre plus rapidement aux besoins des clients qui ont leur véhicule immobilisé en raison, par exemple, d’un problème de moteur ou de boîte de vitesses. Tous les jours, l’usine de Choisy reçoit ainsi dès 6 h du matin une liste répertoriant les pièces à rénover en priorité. Elles sont aussitôt fabriquées et expédiées dans les 48 heures.

echange-standard-4-800x450

Cercle vertueux

Mais être capable de remettre à neuf ces pièces ne s’improvise pas. Tout commence avec la « vieille matière » consignée, qui est retournée à l’usine. Une fois les pièces arrivées sur le site, elles sont soigneusement démontées et nettoyées. Pour chaque pièce est opéré un tri, une réidentification et une rénovation afin de vérifier que leurs caractéristiques fonctionnelles sont toujours conformes et répondent au cahier des charges de l’échange standard.

echange-standard-800x450

Si la pièce ne peut pas être rénovée, elle sera recyclée via les fonderies Renault ou des filières de recyclage classiques. Enfin, la signature qualité de Choisy-le-Roi impose que 100 % des organes et composants soient testés en fin de processus. Des tests qui permettent d’enregistrer des informations capitales garantissant une traçabilité parfaite, gage de qualité pour le client. En résumé, un achat échange standard pour le client, c’est : une solution de remplacement pour continuer à rouler avec son véhicule à un prix compétitif ; un niveau de qualité et de garantie équivalent à la série, tout en contribuant à préserver l’environnement.

Grâce à ce cercle vertueux, qui permet d’économiser plus de cinq cents tonnes de matière par an, l’usine a reçu le prix de l’Économie circulaire 2014 de la part du ministère de l’Environnement.

Tags: qualité renault usine usines