par Groupe Renault - Art & Lifestyle

Les Constructeurs de Fernand Léger, exposés à l'usine Renault de Flins

Du 3 au 7 novembre 2014, le musée national Fernand Léger présente au sein de l’usine Renault à Flins l’un des chefs-d’œuvre de sa collection : Les Constructeurs, définitif de Fernand Léger (1881-1955). La présentation de ce tableau au personnel de l’usine Renault est réalisée dans le cadre de l’opération L’Entreprise à l’oeuvre, traitée par le ministère de la Culture et de la Communication et organisée en coopération avec 5 entreprises françaises.

L'Entreprise à l'oeuvre à l'usine Renault de Flins

L’Entreprise à l’oeuvre propose aux salariés, sur leur lieu de travail et pendant une semaine, une rencontre avec des oeuvres des collections publiques. Cette première exposition exceptionnelle, en plein cœur d’un site industriel en activité l'usine Renault de Flins, a été inaugurée par Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication et Mouna Sepehri, Directeur délégué à la Présidence, Membre du Comité Exécutif du Groupe Renault.

Les Constructeurs (état définitif), 1950

Huile sur toile 300x 228 cm
Donation Nadia Léger et Georges Bauquier, 1969
Musée National Fernand Léger, Biot Inv. 94001

Comme un ouvrier, le peintre a travaillé le thème des constructeurs : « Quand j’ai bâti les constructeurs, je n’ai pas fait une concession plastique. C’est en allant chaque soir à Chevreuse en voiture, sur la route, que cette idée m’a pris… J’ai voulu rendre cela : le contraste entre l’homme et ses inventions, entre l’ouvrier et toute cette architecture métallique, ce fer, ces ferrailles, ces boulons, ces rivets. Les nuages je les ai placés techniquement, mais ils jouent par contraste… ». La série des constructeurs, une dizaine de tableaux et plusieurs études, annonce Les Constructeurs (état définitif), la version la plus aboutie. Jouant sur les fausses perspectives et les couleurs, Léger organise un espace quadrillé par les poutrelles dressées à l’infini. Deux mouvements animent la composition : au premier plan, celui de la corde, au fond du tableau, celui des nuages. Les ouvriers bâtisseurs, tels des acrobates, défient les lois de l’équilibre. Impatient de connaître le sentiment des travailleurs vis-à-vis de son œuvre, accroche ses Constructeurs dans la cantine de l’usine Renault de Billancourt.

J’ai apporté les Constructeurs aux usines Renault et on les a installés dans une cantine. À midi, les gars sont arrivés… mes toiles leur semblaient drôles. Moi je les écoutais et j’avalais tristement ma soupe. Huit jours plus tard je suis retourné manger à la cantine. L’atmosphère avait changé… Qui sait, les toiles les intriguaient-ils ?... Un gars me dit : ‘vous allez voir, ils vont s’apercevoir mes copains, quand on aura enlevé les toiles, quand ils auront le mur tout nu devant, ils vont s’apercevoir ce que c’est que vos couleurs…’  ça fait plaisir ça !... - Fernand Léger

Tags: art flins