par Caroline De Beaumont - Sport

Les equipages Alpine prêts pour les 24 Heures du Mans

Ce samedi 17 juin, à 15 heures, Nelson Panciatici prendra le départ des 24 Heures du Mans au volant de l’Alpine A470 n°35 depuis la 8e position des LMP2. Sur l’Alpine A470 n°36, qualifiée en 11e place, Gustavo Menezes a été choisi pour effectuer les premiers relais. Confiante dans le travail effectué, l’équipe Signatech Alpine Matmut est fermement décidée à défendre la victoire acquise en 2016.

Peu à peu, l’échéance se rapproche pour les soixante équipages engagés aux 24 Heures du Mans. Après deux journées d’essais libres et qualificatifs, la journée du vendredi est marquée par une absence d’activité en piste.

Pourtant, chacun est très occupé : sous l’œil des spectateurs, qui peuvent accéder à la pitlane, les mécaniciens achèvent la préparation des voitures, tandis que les ingénieurs analysent les données collectées lors des essais. Pour les pilotes, le temps fort de la journée reste la grande parade, organisée dans le centre-ville du Mans à partir de 17 heures.

Samedi, la journée débutera dès 9 heures, avec un warm-up de 45 minutes destiné à vérifier le bon fonctionnement des voitures. En fin de matinée, le début de la procédure de départ avec la mise en épi des voitures sur la grille et la présentation des équipages fera encore monter la tension d’un cran.

À 15 heures, la course débutera pour 86 400 secondes effrénées ! Placées en 8e et 11e positions sur la grille, les Alpine A470 de Nelson Panciatici / Pierre Ragues André Negrão (n°35) et Gustavo Menezes / Romain Dumas / Matt Rao (n°36) s’engageront dans une bagarre avec un seul objectif : rééditer la victoire acquise l’an passé

Je suis impatient d’être au départ. Avec nos nouvelles LMP2, nous allons beaucoup plus vite qu’auparavant et c’est excitant sur le plan du pilotage. Je crois qu’il y aura une belle bagarre ! Comme d’habitude, il faudra gérer le trafic et l’usure des pneus. Ce seront les clés de la course. Notre équipage est très homogène et nous sommes bien armés pour jouer les premiers rôles. Nelson Panciatici.

 

Je ressens toujours autant d’excitation et de plaisir à la veille des 24 Heures du Mans. Je suis très heureux d’être avec Signatech Alpine Matmut, qui constitue à mes yeux l’équipe pour gagner en LMP2. Après m’être imposé en GT et en LMP1, ce serait évidemment fantastique de gagner dans une troisième catégorie. Mais ce sera une longue course, avec une dizaine de vainqueurs potentiels. Il faudra attendre quelques heures pour voir qui a travaillé dans la bonne direction ces dernières semaines. Romain Dumas.

Tags: 24 heures du Mans