par Groupe Renault - Entreprise

"L'usine Renault d'Oran en Algérie contribue au développement d'une filière automobile nationale" - Carlos Ghosn

Tags: usine

En effet, peut-être ne le saviez-vous pas, mais Renault est le premier constructeur automobile à s'installer industriellement en Algérie. Présent dans le pays depuis 1922, date de la fondation de la Société Algérienne des Automobiles Renault, le groupe Renault est le leader incontesté du marché automobile algérien depuis 8 ans. L'usine d'Oran marque une nouvelle étape dans l'histoire de Renault. Elle est inaugurée le 10 novembre 2014 en présence d’Abdelmalek Sellal, Premier ministre algérien, Abdesselam Bouchouareb, Ministre algérien de l’Industrie et des Mines, Laurent Fabius, Ministre français des Affaires Etrangères et du Développement International, Emmanuel Macron, Ministre français de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique ainsi que Carlos Ghosn, Président-Directeur général du groupe Renault.

Renault Symbol "made in Algeria", une version "Extrême"

symbol

© BADAWI, Nasreddin / ICONE

L’usine Renault Algérie Production est l’aboutissement d’une solide coopération entre Renault et l’Algérie, qui donne naissance à l’industrie automobile en Algérie, 2e marché automobile du continent africain. Cette usine produit Nouvelle Renault Symbol, avec une capacité de production de 25 000 véhicules par an, susceptible d’être portée à terme à 75 000 véhicules par an. Nouvelle Renault Symbol "made in Algeria" est le premier véhicule en Algérie à être équipé d'un GPS. Elle adoptera d'ailleurs l'appellation Symbol "Extrême" puisqu'elle est une version haut de gamme de la Symbol déjà commercialisée.

Renault et l'Algérie, une histoire de plus de 90 ans

4cv

Une Renault 4CV dans le désert algérien en 1948 © Renault Communication - Droits réservés

Pour Renault, ce projet industriel est l’aboutissement de plus de 90 années de présence en Algérie. Le groupe Renault est leader incontesté du marché automobile algérien depuis 8 ans, à fin 2013, avec ses deux marques Renault et Dacia. Hommes et femmes sont ainsi fortement mobilisés autour de ce projet. Une politique énergique de recrutement et de formation a permis l’embauche de près de 350 employés au sein de l’usine, dont près de 40% de femmes. Au sein de la sous-traitance, 500 emplois ont été créés.

Les grandes étapes du projet industriel de Renault à Oran

Le 25 mai 2012 : signature d’un MOU (Memorandum of Understanding) entre Renault et le gouvernement algérien pour l’implantation progressive d’une filière automobile en Algérie.

 

Le 19 décembre 2012 : signature d’un pacte d’actionnaires entre Renault, la Société Nationale de Véhicules Industriels (SNVI) et le Fonds National d’Investissement (FNI) en vue de la création d’une coentreprise (49% Renault, 34% SNVI et 17% FNI).

 

Le 31 janvier 2013 : création de la société « Renault Algérie Production ».

 

Le 25 septembre 2013 : début des travaux sur le site de Oued Tlelat (près d’Oran).

 

Le 26 septembre 2014 : accord de fabrication pour l’usine « Renault Algérie Production ».

 

Le 10 novembre 2014 : inauguration de l’usine.

© BADAWI, Nasreddin / ICONE

Crédits photo tête de page : Omar Sefouane

Tags: usine