par Groupe Renault - Entreprise

L'usine Renault Douai monte en gamme pour produire Nouvel Espace

L’usine de Douai monte en gamme pour fabriquer un Nouvel Espace irréprochable, qui réponde aux attentes d’une clientèle du haut de la gamme Renault.

Le Nouvel Espace a été l’une des attractions du Mondial de l’Automobile en octobre. Avec ce grand crossover élégant et robuste, Renault initie le renouvellement du haut de sa gamme.

« Avec le Nouvel Espace, nous avons encore monté notre niveau d’exigence » affirme Philippe Prével, Directeur de la Qualité du groupe Renault.

« Le cahier des charges du Nouvel Espace, notamment son allègement (1) ou la qualité de ses matériaux au niveau des cuirs ou encore de la planche de bord, a conduit à l’introduction d’innovations importantes tant au niveau technique qu’humain que l’usine de Douai a appris à maîtriser pour une qualité au meilleur niveau » explique Philippe Brunet, Directeur de Programme D/E du groupe Renault.

3 ans de travaux et 420 millions d’euros d’investissement

L’usine de Douai l’a compris. Forte d’un investissement de 420 millions d’euros et de trois années de travaux et de mutation (2), elle est progressivement montée en gamme au niveau industriel et humain pour répondre au mieux aux attentes des clients du véhicule phare de la marque. Notamment en matière de conformité et de qualité perçue, domaines où l’usine joue un rôle clé.

Opérateur au montage

Nouvel Espace à l'atelier peinture
 
Atelier de tôlerie
 
Un mot d’ordre « Quality First » 

Le mot d’ordre « Quality First ! » est devenu le guide de l’usine au quotidien. Sur la base de l’auto diagnostic préalable, la montée en gamme de l’usine s’est appuyée sur quatre axes : le socle que représentent les fondamentaux du Système de production Renault (SPR) ; la mise en place d’une démarche de conformité robuste ; un état d’esprit insufflé par la montée en gamme et une forte mobilisation humaine.

Contrôles en peinture

Les équipes qualités qui ont relevé le défi de la qualité irréprochable partagent leur expérience en vidéo : 

Le SPR : un socle de la qualité de fabrication

Le Système de Production Renault (SPR) a plus de quinze ans d’existence et donc une bonne dose de maturité. C’est un socle commun à tous les sites de production du Groupe, dont la réussite réside dans la rigueur d’exécution de ses standards. « Fabriquer conforme du 1er coup » est l’objectif n°1 de tout collaborateur en usine ; la conformité est un fondamental de la qualité. Chaque partie prenante dans la fabrication du Nouvel Espace a dû en (re)faire son guide quotidien.

Les exigences qualité requises pour un véhicule du haut de la gamme ont été prises en compte dès la conception, puis tout au long de la vie du projet grâce à un échange permanent entre les équipes. L’enjeu : un produit bien conçu au départ et fabriqué de façon irréprochable.

War room et cabine lumière pour une conformité optimale

Une caisse est dite « conforme » lorsqu’elle respecte en tous points les standards définis dans le cahier des charges ingénierie, dans chaque métier. L’usine joue un rôle déterminant pour y parvenir. La conformité est d’abord géométrique. Pour le Nouvel Espace, 400 cotes concernant les jeux, affleurement, parallélisme… ont été mesurées ; celles qui impactent directement la perception de la qualité par le client ont été priorisées : 45 cotes majeures, soit 100 résultats de mesure, ont ainsi été identifiées et sont passées au crible par les experts qualité de l’usine lors d’une revue hebdomadaire en « Room Conformité », aussi appelée « War Room » pour bien signifier la mobilisation requise.

Mesures du capot

La conformité est aussi un critère essentiel en qualité de peinture. Douai  bénéficie de nouveaux savoir-faire, concernant notamment l’harmonie de peinture, grâce à un benchmark interne. Les premiers prototypes du Nouvel Espace ont ainsi été évalués au sein de la cabine lumière mise en place à l’usine de Maubeuge dans le cadre du partenariat avec Daimler. Douai s’équipe d’une installation identique pour la production en série du Nouvel Espace. Dans cette cabine, des experts certifiés, capables de différencier des nuances très proches, contrôlent l’harmonie de la couleur entre les pièces de carrosserie. L’environnement y est neutre (murs gris) pour réduire au maximum la pollution visuelle comme les reflets par exemple.

Cabine lumière pour tester l'uniformité des peintures de Nouvel Espace

Par ailleurs, une formation spécifique d’une durée de trois semaines a été imposée à chaque opérateur de Douai travaillant sur les mastics pour apprendre à tirer des sertis, particulièrement complexes sur des portes du Nouvel Espace très découpées

Mise en place de contrôles systématiques

Au-delà de la conformité, le benchmark avec la production des véhicules Infiniti a conduit Douai à mettre en place des contrôles systématiques sur Nouvel Espace. Sur certains items, 100 % des véhicules sont testés. C’est le cas pour le test à vitesse élevée (100 km / h) afin d’entendre des bruits imperceptibles dans le contrôle dynamique classique à 15/20 km / h. C’est aussi le cas pour le test des fonctions électroniques, pour le travail de superfinition des réglages d’ouvrants..

Nouvel Espace à l'atelier peinture

Une forte mobilisation humaine

L’enjeu a été de coordonner les atouts du produit et la maîtrise des process en usine, dont certains étaient nouveaux pour le site de Douai.

L’une des clés réside dans la « formation passeport usine haut de gamme », gage d’une montée en compétences, de la consolidation d’un savoir-faire, dans un cadre de travail motivant et respectueux des hommes. Toutes les équipes de l’usine suivent depuis le 1er juillet 2013 cette formation de quatre jours, ce qui représente près de 100 000 heures de formation dispensées au total pour l’ensemble des salariés. Le mot d’ordre : les métiers sont interdépendants dans la qualité finale ; chacun est un domino de la chaîne qu’est l’usine.

Concernant le bien-être au travail, l’usine est devenue plus exigeante (et ambitionne d’aller encore plus loin dans les mois qui viennent) sur la qualité de l’environnement de travail de ses hommes. Celle-ci passe notamment par une meilleure ergonomie des postes, à l’image de la Sellerie à Hauteur Variable au département montage.

 Contrôle de caisse de Nouvel Espace

Nouvel Espace sur la chaine de montage

Aujourd’hui, une vraie fierté d’appartenance à l’histoire de cette cinquième génération d’Espace s’est développée. L’usine vit désormais une montée en cadence de la production maîtrisée, avançant sereinement vers la commercialisation d’un véhicule irréprochable qui réponde aux attentes d’une clientèle du haut de la gamme Renault.

 


 

 

(1) Moins 250 kg par rapport à l’Espace actuel : cela permet une réduction des émissions de CO2 et de la consommation jusqu’à 20% par rapport à l’Espace actuel, donc une baisse du coût d’utilisation pour un véhicule destiné majoritairement aux flottes.

(2) D’ici à fin 2016, l’usine de Douai produira cinq caisses sur une seule ligne : Nouvel Espace, un nouveau véhicule du segment D (deux caisses) et le successeur de Scénic (deux caisses).

Tags: douai espace usine