par Groupe Renault - Design

Mondial de l'Auto 2012 : visite des stands en compagnie de Laurens van den Acker

Le 3 octobre dernier, nous avons proposé à trois blogueurs une expérience hors du commun. Il s'agissait de passer en revue les principaux stands des constructeurs automobiles présents au Mondial 2012 en compagnie du directeur du design de Renault, Laurens van den Acker.

Yan-Alexandre (blenheimgang.com, avec son compte-rendu à lire ici), Ludovic (blogosports.com) et Adrien (blogautomobile.fr, avec l'article à retrouver là) ont donc eu l'occasion de discuter des principales nouveautés de ce salon, depuis Citröen jusqu'à McLaren en passant par Kia, Opel, Mercedes ou encore Lexus. Laurens van den Acker a fait part de ses impressions mais surtout de son regard aiguisé de designer. L'occasion aussi d'évoquer la place de Renault dans cet univers où la concurrence est très forte. Nous vous proposons quelques extraits de cette rencontre qui a duré près de 2 heures.

Concept-car Onyx. "C’est un objet intéressant en matière de « design pur » inspiré de l’ADN Peugeot. C’est intéressant pour la marque car cela accentue son image sportive. C’est aussi la première fois que je vois le cuivre utilisé comme matériau. La planche de bord est aussi en papier recyclé. Sur le plan des matières, c’est une belle exploration. Je note aussi le retour du lion sur la calandre. Est-ce un signe annonciateur ? De mon côté j’ai aussi souhaité redonner toute sa place au losange sur les modèles Renault. Je le trouvais presque effacé, je l’ai redressé et agrandi".

BMW i3 Concept. "Certes, c’est un concept mais ça montre surtout que BMW se met à son tour à l’électrique. Pour que cette nouvelle technologie soit adoptée par le plus grand nombre, il faut que tout le monde s’y mette. Renault a pris une avance importante avec sa gamme Z.E. et notamment la toute dernière Renault ZOE".

Mini Paceman. "Ce que l’on peut dire, c’est que Mini n’est plus si mini que ça ! Leur idée est intéressante : dans chaque segment (cabriolet, break etc.), ils proposent le modèle le plus compact. En outre, on peut souligner que les véhicules ne font qu’un avec le stand, c’est une véritable expérience qui est proposée. C’est ce qu’on a voulu faire avec Renault en proposant un stand plus festif, plus sensuel, plus latin qui se marie bien avec Nouvelle Clio. Même chose avec Dacia qui s’appuie sur un stand exprimant la robustesse, sans superflu".

Hyundai Veloster. "Motorisations, design, qualité perçue… Hyundai a su totalement retravailler son image de marque en l’espace de quelques années. Renault est dans un processus assez similaire : nos motorisations Energy, la gamme Z.E., le renouveau design… Notre époque présente la chance pour l’automobile de redevenir synonyme de progrès. C’est très stimulant. Pour en revenir au Veloster, ce qui est intéressant c’est que l’avenir de la marque ne dépend pas du succès de ce modèle. C’est un signe de confiance. C’est l’avantage d’être présent sur de nombreux marchés. Ca étale le risque mais ça permet aussi d’en prendre. De tester les attentes de la clientèle".

Lexus LF-CC. "C’est un concept-car intéressant. La ligne graphique est très forte, l’extérieur très moderne. Surtout la forme des feux arrière. La face avant est assez clivante. Curieusement, l’intérieur est assez conservateur. Lexus est une marque premium et ne s’adresse pas au plus grand nombre. Ceci autorise des audaces qu'un constructeur généraliste doit canaliser. Concernant le positionnement de Renault sur le haut de gamme, je considère que c’est quelque chose qui se mérite. Mon job aujourd’hui est de construire notre crédibilité à travers nos modèles actuels : Clio, Scénic, Espace…"

Tags: automobile design laurens mondial van den acker