par Groupe Renault - Événement

#MondialAuto : que pense le designer d'Airbus du Nouveau Renault Espace ?

Bruno Saint-Jalmes, designer du groupe Airbus était invité à découvrir en avant-première Nouveau Renault Espace, il partage à chaud ses impressions avec François Leboine et Stéphane Maiore, deux des designers de Renault ayant travaillé respectivement sur le style extérieur et intérieur du nouveau crossover. La lecture personnelle et le décodage que nous livre B Saint-Jalmes autour des tendances design de l’automobile et de l’aéronautique éclairent, de façon originale, le style de Nouveau Renault Espace.

À l’extérieur, c’est le dynamisme du volume à la fois sculpté et fluide qui attire d’abord l’attention de Bruno Saint-Jalmes. Le nouveau Renault Espace impressionne.

C’est un grand volume sculpté, avec cette force que l’on peut sentir.

Un volume traité de façon innovante : pas de flancs plats, un profil qui évoque celui d’une aile d’avion. Une analogie avec l’aéronautique que rappelle le montant de custode arrière dessinant la forme d’un empennage. Le nouvel Espace est ressenti comme une voiture bien assise sur ses roues. Une voiture aux épaules marquées avec un arrière musclé et des lignes qui s’étirent à l’horizontal. La face avant exprime avec force l’appartenance à la marque. Tous les détails sont soignés à l’image de la signature lumineuse Full-Led avant et arrière.

J’aime aussi beaucoup le traitement des chromes.

La rupture avec Espace IV en termes de style est nette. Extérieurement, le nouvel Espace franchit une étape supplémentaire : il exprime l’innovation et la capacité de la marque à « inventer des volumes ».

À bord, la position de conduite haute et confortable se révèle accueillante. Un sentiment confirmé par la luminosité du parebrise qui se prolonge en un toit transparent. « Il est tout simplement immense ». L’examen de l’habitacle donne aussi à Bruno Saint-Jalmes l’occasion de souligner la qualité des alignements des panneaux de portes avec la planche de bord. Un exercice réputé difficile pour les designers, réussi avec fluidité dans le nouveau Renault Espace. Le vice-président du Design d’Airbus ressent une synergie se dégageant entre l’extérieur et l’intérieur. Il porte aussi une attention particulière à l’ambiance lumineuse et à son traitement. L’éclairage est mis à contribution pour amplifier la perception d’espace et de confort. Il contribue à la perception d’aisance et de légèreté. Une recette utilisée sur l’Airbus A350 comme sur le nouveau Renault Espace. Bruno Saint-Jalmes salue aussi la prouesse stylistique et technologique que constitue la console suspendue. Elle libère de l’espace et procure une sensation de légèreté.

Tout est en flottaison.

Ses motifs personnalisés se rapprochent de ceux figurant sur les sièges des nouveaux avions du groupe Airbus. La dissymétrie de la console est perçue comme audacieuse et réussie. La prouesse de l’intégration homogène du grand écran R-Link vertical est elle-aussi soulignée. Bruno Saint-Jalmes conclue en soulignant la cohérence, l’élégance et le caractère high-tech du nouveau Renault Espace :

On est dans un futur de l’Espace.

Tags: design espace mondial monospace