par Groupe Renault - Innovation

PAMU : le service voiturier du futur

La voiture qui se conduit toute seule…de la science-fiction ? Pas complétement car la réalité pourrait bien rattraper la fiction. Même s'il faudra encore patienter quelques années avant de pouvoir lire tranquillement son journal à 130 km/h sur autoroute, un projet de voiture intelligente sur circuits fermés est déjà en cours d'expérimentation chez Renault. Pleins phares sur le programme PAMU (Plateforme Avancée de Mobilité Urbaine), développé par nos ingénieurs Engineering-Innovation et leurs partenaires (1), financé par le Conseil Général des Yvelynes et testé sur les routes du Technocentre Renault.

Si vous croisez une Fluence Z.E. qui circule sans chauffeur ni passager dans les rues du Technocentre Renault, comme dans K 2000, n'ayez crainte, il ne s'agit pas d'une hallucination. Cette voiture est le fruit du programme de recherche PAMU (Plateforme Avancée de Mobilité Urbaine). François Chauveau, chef du projet, explique : "la conduite automobile est un plaisir, sauf dans certaines circonstances où l’on aimerait bien s’en passer : tourner des heures pour chercher une place, se garer dans un parking souterrain, etc. C’est d’ailleurs pour cette raison que beaucoup de restaurants proposent – à un certain prix ! – des voituriers. L’idée est venue de là : pourquoi pas un voiturier automatique ? Et, dans le même esprit, pourquoi pas une voiture qui irait chercher son conducteur, au lieu du contraire ?"

pamu

PAMU a été conçu et programmé dans l'idée de proposer un pool taxis. Le scénario est le suivant : vous réservez une voiture de pool sur un site informatique dédié ; vous indiquez votre trajet, votre heure et votre lieu de départ. Le moment venu, vous recevez un SMS qui vous prévient que l’auto est là, positionnée au point de rendez-vous indiqué lors de la réservation, avec la charge électrique nécessaire. Vous vous identifiez grâce à votre badge passé devant un lecteur situé au niveau du pare-brise. Elle déverrouille alors ses portes, et quitte le mode automatique pour vous laisser la main. Votre mission terminée, vous la déposez au lieu de votre choix, et elle rentre seule au pool taxi.

Les avantages sont évidents : pour l’utilisateur, un confort accru, puisqu’il n’a pas à se rendre au parking et que la batterie a reçu une charge conforme à la mission. Pour Renault, une optimisation de l’exploitation de son pool taxis.

"Ce n’est pour l’instant qu’une expérimentation dans un cas d'usage bien précis de valet de parking, la voiture n'étant en mode autonome que lorsqu'il n'y a pas de passagers à bord", précise François Chauveau, "mais à la différence d’autres autos sans conducteur, Renault et ses partenaires (1) ont conçu PAMU avec des équipements, un niveau de sécurité et aussi de coûts qui restent conformes au monde automobile, la plupart des composants étant déjà dans les voitures de série. Un jour, peut-être ?" En attendant, PAMU n’a besoin de personne pour poursuivre sa route…

(1) Université technologique de Compiègne, IFSTTAR, INRIA, ENSTA ParisTech, Viveris, AcuMine, Viametris, Tecris, Cohda wireless, Mobileye.

Tags: autonome futur pamu service valet voiturier