par Maxime Cannesson - Sport

Rallye Monte Carlo ZENN : Carnet de Route

Le 6ème Rallye Monte-Carlo « ZENN » est une prestigieuse compétition de sport automobile ouverte aux seuls véhicules électriques dont l’autonomie est inférieure à 250 km. Renault innove cette année en confiant les clés d'une de ses citadines electriques à un blogeur selectionné pour l'occasion. Découvrez le récit de son aventure.

Des Renault ZOE au départ du Rallye Monte-Carlo ? Quelques semaines après l’épreuve du Championnat du Monde des Rallyes, ZE ZOE TEAM arrive sur le port de Monaco pour défendre son titre ZENN dans un environnement très spécial… 

Au cœur de ZE ZOE TEAM !

Contrairement au WRC, il n’est pas question de vitesse. Avec le Rallye Monte-Carlo Zero Emission No Noise (ZENN), priorité est donnée aux véhicules électriques. Cette course de régularité, inscrite à la Coupe FIA des Energies Alternatives, propose bien d’autres défis. 

Rouler à une moyenne imposée

 

Comme pour n’importe quel autre rallye, les équipages roulent au cœur de la circulation pour rejoindre des secteurs chronométrés. Dans ce type de course, on ne parle plus d’épreuve spéciale, mais de test de régularité. Sur le Rallye Monte-Carlo ZENN, ces tests sont disputés sur routes ouvertes avec une vitesse moyenne imposée.

Une fois cette moyenne connue, entre 37 et 50 km/h lors de cette sixième édition, le copilote doit calculer le temps idéal et guider son pilote pour qu’il garde, en tous points, cette vitesse. En tous points, car des contrôles inopinés, par GPS, sont réalisés au cœur des tests. Chaque seconde d’écart sur le temps idéal et c’est un point de pénalité qui est infligé à l’équipage.

 Blog1 Blog2

En deux jours, nous devrons parcourir cinq tests avec plus d’une vingtaine de contrôles cachés… Le vainqueur sera celui qui aura écopé du moins de points de pénalité.

Une Renault ZOE tenante du titre

 

Renault a gagné à six reprises le Rallye Monte-Carlo… En 40CV dès 1925, puis avec une Nervasport et une Dauphine avant l’épopée Alpine des années 1970 et le succès de la Renault 5 Turbo en 1981. La Marque a aussi brillé dans la catégorie historique avec l’Alpine-Renault A110 (victoire en 2013).

Blog4 Blog5 Blog6

Dans l’épreuve électrique, baptisée Zero Emission No Noise, Renault a également inscrit son nom au palmarès. L’an passé, Greg et Yves Munier s’étaient imposés de deux petits points face aux champions FIA en titre.

Pour cette sixième édition, Greg et Yves Munier sont à nouveau au départ. Ce sont – en quelque sorte – nos capitaines de route. Ils ont préparé les quatre voitures de ZE ZOE TEAM en les équipant d’un chronomètre et d’un trip meter interfacés avec une roue avant. À chaque instant, il est possible de savoir si l’on est en avance ou en retard sur le fameux temps idéal. Et pour éviter les écarts, ils nous ont confectionné un road book très complet pour compenser une éventuelle différence créée par une trajectoire inventée dans une épingle.

Un premier passage de reconnaissance nous a permis de comprendre qu’il serait très difficile de suivre le bon itinéraire et d’être dans la bonne seconde… Sans oublier qu’un trophée est réservé à l’équipage qui consomme le moins d’électricité par rapport à la masse de sa voiture. Pour l’heure, notre Renault ZOE numéro 110 (clin d’œil sympa pour une Renault au Monte-Carlo !) est branchée dans le parc fermé. Départ du rallye à 15h30 !

 

Par Alexandre Stricher  (blogueur pour AUTOcult.fr)

Tags: rallye zenn zéro émission zoe