par Groupe Renault - Entreprise

Renault et le handicap

Renault encourage la diversité afin de promouvoir l’égalité des chances et de lutter contre toutes les formes de discriminations. La mobilité et les difficultés à accéder au monde du travail sont deux freins majeurs à l’intégration sociale des personnes en situation de handicap. Renault apporte des solutions en tant que constructeur en adaptant ses véhicules mais aussi en tant qu’employeur et acteur économique menant une politique sociale.

Renault met tout en œuvre pour l’intégration des handicapés en proposant différents types d’aménagements. En usine, les postures sont particulières et demande parfois de l’effort, c’est pourquoi Renault s’appuie sur l’expertise d’ergonomes et adapte les outils comme des chaînes de montage à hauteur variable, des tapis anti-fatigue, etc.  Les collaborateurs handicapés disposent de nombreux matériels et logiciels selon leur handicap. Les malentendants par exemple disposent d’un service de transcription instantanée de la parole et de visio-interprétation par des interprètes en langue des signes. Certaines personnes peuvent avoir recours au télétravail ou à l’aménagement des horaires.  En 2012, 131 contrats de télétravail ont été signés pour des collaborateurs en situation de handicap. Mais la formation et la sensibilisation est tout aussi importante pour Renault.  Une nouvelle formation « Manager un collaborateur en situation de handicap » a vu le jour en juin dernier. L’objectif est en autre de chasser les stéréotypes et  d’appréhender les différents types de handicap. Cette formation est co-animée par le Centre National de Formation Handisport.

En tant que constructeur, Renault se doit de répondre aux besoins de mobilité. C’est le rôle de Renault Tech qui dispose d’un budget de recherche et développement pour imaginer des adaptations innovantes et ergonomiques. Le site Renault Tech d’Heudebouville est une usine dédiée où 100% des véhicules sont contrôles à la sortie de la chaîne de montage. Aujourd’hui, il existe une gamme de 5 véhicules pour les particuliers et professionnels : Renault Kangoo, Kangoo Ergoramp, Dacia Dokker TPMR (transport  de personnes à mobilité réduite), Trafic et Master. Ces véhicules sont équipés d’aides  au transfert et à la conduite comme des manettes au volant remplaçant les pédales d’accélérateur et de frein, de boîtes automatiques, de boules directionnelles, etc.

Pour co-construire des solutions adaptées au handicap, Renault est partenaire des acteurs clés du handicap. Depuis 16 ans, la Fédération Française Handisport est un partenaire de Renault en apportant un soutien financier et en mettant à disposition des voitures de manière permanentes ou pour des besoins événementiels. En échange, la FFH accompagne Renault dans ses formations et événements liés au handicap. A travers ce partenariat, Renault a décidé d’accompagner 3 sportifs jusqu’aux jeux paralympiques de Rio en 2016. Il s’agit de Marie-Amélie le Fur (athlétisme), Elodie Lorandi (natation) et Alim Latrèche (escrime). Renault est aussi partenaire de l’association Jaccede dont le guide collaboratif recense les niveaux d’accessibilité de plus de 26 000 lieux en France et 7000 à l’international.

Tags: Fédération Française Handisport handicap renault