par Groupe Renault - Art & Lifestyle

Renault mécène du département des Arts de l’Islam du Musée du Louvre

Aujourd'hui, le Louvre ouvre les portes de son département des Arts de l'Islam à Paris. Fidèle à ses valeurs de rapprochement entre le monde de l’industrie et de l’art, et riche d’une collection unique de plus de 300 oeuvres, Renault s’est associé à la restauration et au remontage d’un Porche Mamlouk et d’un moucharabieh d’époque ottomane, pièces inédites de cette nouvelle aile du Louvre.


Musée du Louvre, département des Arts de l’Islam
Architectes : Mario Bellini et Rudy Ricciotti
© M. Bellini – R. Ricciotti / Musée du Louvre
© 2012 Musée du Louvre / Philippe Ruault

Restauration du Porche Mamlouk

L'une des pièces maîtresses de la Collection. Haut de 4 mètres et pesant 5 tonnes, le Porche Mamlouk date du XVe siècle. Ce passage couvert au décor richement sculpté ouvrait sans doute sur l’espace urbain extérieur. Grâce à la découverte très récente de nouveaux dessins d’archive, la restauration du Porche Mamlouk donne tout son sens à cet ensemble monumental car il permet la reconstitution complète de la façade extérieure du monument, que l’on croyait perdue. En s’associant à la restauration et au remontage du Porche Mamlouk, Renault participe activement à la reconstitution d’un véritable chef d’œuvre, aussi spectaculaire que monumental et réaffirme son engagement historique et pionnier de mécène dans le monde de l’Art.

Égypte, Le Caire, seconde moitié du XVe siècle
Calcaires jaune et blanc sculptés, grilles modernes en fer forgé et cadre en châtaignier,
H. 250 cm, L. 300 cm, l. 250 cm (dimensions totales du porche)
Musée du Louvre, département des Arts de l’Islam
Acheté au Caire par G. de Saint-Maurice avant 1887 ;
Dépôt, musée des Arts décoratifs, Paris, 2006, AD RI 2003/26-1
© Musée du Louvre, dist. RMN / Hervé Lewandowski 

Renault a également participé à la restauration d'un Moucharabieh d'époque Ottomane, visible en arrière-plan à droite sur cette photo :

 Le niveau Parterre des Arts de l’Islam, musée du Louvre
Verrière
© M. Bellini – R. Ricciotti / Musée du Louvre
© 2012 Musée du Louvre / Philippe Ruault

Un projet architectural audacieux au Musée du Louvre

La cour Visconti [3 avril 2011]
Musée du Louvre, département des Arts de l’Islam
Architectes : Mario Bellini et Rudy Ricciotti
© M. Bellini – R. Ricciotti / Musée du Louvre
© Musée du Louvre / SPACEM

20 ans après le grand chantier de la pyramide du Louvre, le Musée se lance dans un nouveau projet : celui du département des Arts de l'Islam. Le projet date de 2003 et le chantier a ouvert en 2008.

La cour Visconti est l’écrin qui abrite les Arts de l’Islam. Les architectes Mario Bellini et Rudy Ricciotti ont relevé le défi de la couvrir d’une verrière ondulante. Les espaces ainsi créés respectent les façades historiques tout en offrant 2800 m² d’exposition, discrètement baignés de lumière naturelle.

Musée du Louvre, département des Arts de l’Islam
Architectes : Mario Bellini et Rudy Ricciotti
© M. Bellini – R. Ricciotti / Musée du Louvre
© 2011 Musée du Louvre / Antoine Mongodin

Sous l’enveloppe de métal doré, la couverture de la cour Visconti est composée d’une résille de tubes d’acier et de verre de forme libre, dénombrant 8 000 tubes et 8 poteaux.

Musée du Louvre, département des Arts de l’Islam
Architectes : Mario Bellini et Rudy Ricciotti
© M. Bellini – R. Ricciotti / Musée du Louvre
© 2012 Musée du Louvre / Antoine Mongodin

Tags: arts islam louvre mamlouk mécène musée porche