par Groupe Renault - Entreprise

« Repenser l’industrie : le cas de l’automobile», un débat d’actualité au cœur de l’intervention de Carlos Ghosn au Cercle des économistes

Le 6 juillet dernier, Carlos Ghosn, Président Directeur Général de Renault-Nissan a participé aux Rencontres Economiques d’Aix-en-Provence. Lors de cet événement il a eu l’occasion d’échanger avec José Manuel Soria Lopez, Ministre de l’Industrie Espagnol et Jacques Attali, économiste et écrivain français, également invités à cette rencontre. Nous avons réuni pour vous, en quelques lignes, l’essentiel de son intervention.

Carlos Ghosn au Cercle des économistes

Depuis 2001, le Cercle des économistes organise des conférences dont les objectifs sont de mieux comprendre les problématiques économiques, de porter un regard critique sur l’actualité et de déterminer les actions qui influeront l’avenir de notre société. Ce rendez-vous, ayant une portée internationale, a réuni pendant 3 jours des universitaires, des politiques, des chefs d’entreprises et des étudiants du monde entier.

Lors de cette table ronde, les intervenants ont notamment pu évoquer les questions suivantes : Comment s’adapter aux mutations de la consommation automobile ? Comment ré-organiser cette industrie ? Quelles seront les nouvelles voitures et leurs nouvelles technologies ? Quels changements dans les 10 ans à venir ?

Selon Carlos Ghosn, les marchés se restructurent, les pays émergeants voient leur taux de croissance augmenter et les nouvelles technologies ne cessent  de se développer. Tout ceci a un impact direct sur l’industrie automobile. Les modes de consommation, quant à  eux, sont amenés à changer en raison de la forte dépendance au pétrole et aux croissants problèmes environnementaux. Pour Carlos Ghosn, l’Alliance Renault-Nissan a trouvé une solution avec le développement  des voitures électriques : « Je ne vois pas l’industrie automobile sans hybride, sans électrique, dans l’avenir. Ce n’est pas un pari mais une certitude ».

Quand certains, comme Jacques Attali, remettent en cause l’utilité des voitures, Carlos Ghosn en profite pour donner sa propre vision de l’automobile et l’illustrer d’une façon originale : « la voiture aujourd’hui c’est comme un chien, vous ne le choisissez pas pour son poids ou sa consommation quotidienne ».  Le Président Directeur Général de Renault- Nissan  évoque ensuite un achat « coup de cœur » en nous précisant que « la voiture est à la fois rationnelle et émotionnelle ». En effet, les gens n’achètent plus une voiture simplement pour se déplacer. Ils le font parce qu’ils ont un « coup de cœur » et que ce bien leur ressemble.

A l’heure où certains songent à de nouveaux moyens de transport, Carlos Ghosn voit plutôt l’automobile évoluer vers une forme de partenariat entre le conducteur et sa voiture : l’utilisateur profitera ainsi de plus de technologies et de services dans sa voiture, celle-ci devenant bien plus qu’un simple produit pour se déplacer.

Si vous voulez avoir d’avantage d’information sur ce débat, retrouvez l’intégralité de la vidéo sur le site des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence : http://www.lecercledeseconomistes.asso.fr/debat-repenser-l-industrie-le-cas,1240

Tags: alliance renault-nissan carlos ghosn cercle des économistes