par Caroline De Beaumont - Événement

Visite de l’association « Elles bougent » au Mondial de Paris

Renault a accueilli l’association « Elles bougent » au Mondial de l’Auto. Le rôle d’ « Elles bougent » ? Susciter des vocations scientifiques chez les collégiennes et les lycéennes. Récit de cette journée.

Qu’est-ce qu’ « Elles bougent » ?

C’est une association française créée à l’initiative de sociétés, dont Renault, ayant une importante population d’ingénieurs et techniciens. Son but ? Attirer les jeunes filles vers des formations scientifiques et technologiques, et dans le cas présent vers la filière automobile.
L’association est composée, d’une part, de professionnelles, les « marraines », travaillant dans des métiers scientifiques, ingénieures et techniciennes et, d’autre part, de collégiennes et lycéennes et de jeunes femmes dans l’enseignement supérieur.

 

Et la visite d’ « Elles bougent » sur le stand Renault du Mondial, c’était comment ?

« Elles bougent » et ses partenaires ont invité le 6 octobre dernier 150 lycéennes et étudiantes à une visite exclusive du Mondial de l’Automobile. Sur le stand Renault, les étudiantes ont pu découvrir la dernière ZOE et le concept car TREZOR, puis échanger avec les « marraines Renault ».  Ces ingénieures ou techniciennes en herbe ont pu découvrir la diversité des métiers de l’automobile et la richesse des parcours souvent ouverts à l’international. L’opération a aussi atteint un autre objectif : donner à voir et surtout à écouter autre chose que le cliché d’un secteur automobile réservé aux garçons où les filles n’ont aucune chance, celui de l’ingénieur en blouse blanche enfermé dans son labo ou encore de l’usine noire de cambouis où une fille ne saurait se faire respecter. Bref, une journée riche en échanges, qui a permis de lever plusieurs idées préconçues qu’avaient les jeunes étudiantes sur le secteur automobile et de susciter des vocations.

elles-bougent-photo-2

Ecouter les marraines parler de leur expérience et de leur évolution, apprendre qu’il y a autant de possibilités de changer de métier sans quitter l’entreprise était intéressant. Ça m’a rassurée aussi de savoir que la capacité d’adaptation compte davantage que le niveau technique."
 Alice, étudiante en 3ème année à l’ESSTIN. Elle se destinait plutôt à travailler dans le BTP, la voilà prête à reconsidérer ses choix…

 

Les jeunes, surtout les lycéennes, méconnaissent nos métiers. Elles n’imaginent pas qu’en devenant ingénieure ou technicienne, elles ont la possibilité de faire de la technique, puis des achats, de la finance et du commerce. Si mon professeur de physique ne m’avait pas poussée à entrer dans une école d’ingénieur, je n’en serais pas là."
Emmanuelle Cluzel, Key account manager chez Renault, marraine “Elles bougent”

 

Découvrez notre vidéo "L'industrie automobile, pour les hommes ?

En savoir plus sur notre programme women@Renault.

Et cliquez ici pour connaitre les opportunités d’emploi chez Renault.

Tags: femmes motorshow paris paris motor show renault rse