Pour mener à bien ses objectifs et se situer au meilleur niveau en termes de gouvernance, Renault veille tout particulièrement à l’équilibre entre les instances de direction, les instances de contrôle et les actionnaires.

Conseil d’administration

La société est administrée par un Conseil d'administration composé de 19 membres, répartis comme suit :

  • 15 administrateurs élus par l'assemblée générale des actionnaires, dont 
    • 2 administrateurs élus sur proposition de Nissan ;
    • 1 administrateur élu sur proposition des salariés actionnaires, et ;
    • 1 administrateur élu sur proposition de l'état français.
  • 1 administrateur désigné par arrêté en qualité de représentants de l'État français ;
  • 3 administrateurs élus par les salariés.

    Conformément au code AFEP/MEDEF, un administrateur est considéré comme indépendant s’il « n'entretient aucune relation de quelque nature que ce soit avec la société, son groupe ou sa direction, qui puisse compromettre l'exercice de sa liberté de jugement ».

    Le 15 février 2018, le Conseil d’administration de Renault a arrêté la liste de ses administrateurs indépendants, qui étaient au nombre de 10.

    A la suite de l’Assemblée générale du 15 juin 2018, la liste des administrateurs indépendants serait : Mme Barba, Mme Bensalah Chaqroun, Mme Blair, Mme Darmaillac, M. Derez, M. Fleuriot, M. Lagayette, Mme Qiu, Mme Sourisse, et M. Thomas.

    En savoir plus :

    Comités specialisés 

    Afin de procéder à un examen approfondi des questions spécifiques relevant de la mission du Conseil d'administration, 4 comités spécialisés ont été mis en place. Les Comités émettent des avis qui sont présentés au conseil par leurs présidents respectifs.

    Gestion des risques 

    Le groupe Renault mène une politique active de gestion de ses risques. Objectif : anticiper et maîtriser au mieux les risques liés à ses activités et à ses ambitions internationales.

    Contrôle des comptes 

    Les comptes du groupe Renault sont contrôlés par plusieurs cabinets d’audit.