Production de pièces de fonderie brutes et usinées en fonte Graphite Sphéroïdal (GS).

Produits fabriqués

  • Pièces de châssis (pièces de sécurité) : bras de suspension et porte-fusées
  • Pièces moteurs : collecteurs et coudes d'échappement
  • Pièces de boîtes de vitesses : boîtiers différentiels

historique

  • 1965 : pose de la première pierre de l’usine par le premier ministre Georges Pompidou.
  • 1966 : la première ligne de moulage démarre le 1er juillet. Au total 4 lignes de moulage fonctionneront, alimentées par 11 fours de fusion électrique MF de 4 tonnes.
  • 1972 : première modernisation avec le remplacement d’une des 4 premières lignes par la ligne de moulage Spomatic alimentée par 4 fours de fusion électrique BF de 25 tonnes chacun.
  • 1979 : Démarrage de la ligne de moulage Gimat alimentée par 2 fours de fusion électrique PF de 25 tonnes chacun et de la ligne de moulage Disamatic en remplacement des anciennes lignes.
  • 1996 : mise en service de 6 centres d’usinage Comau.
  • 1999 : la Fonderie est rattachée au groupe Teksid (Fiat).
  • 2000 : extension du bâtiment d’usinage et installation de 11 centres Heller.
  • 2009 : Renault reprend le 1er octobre le personnel et les actifs industriels, au sein d’une filiale à 100 %, la Fonderie de Bretagne (FDB). FDB est retenue comme fournisseur des porte-fusées bruts pour la gamme I et Entry.
  • 2011 : le groupe annonce un projet de modernisation de la fonderie avec notamment la mise en place d’une nouvelle ligne de moulage pour remplacer le Spo. Arrêt de la ligne Disamatic.
  • 2012 : démarrage de la production des collecteurs K9K gén. 5 usinés.
  • 2013 : accélération du plan d’amélioration des conditions de travail et de l’ergonomie ; démarrage des travaux de génie civil pour accueillir une nouvelle ligne.
  • 2014 : démarrage de la production des porte-fusées pour Nouveau Trafic, Nouvelle Twingo et Smart (X82 et X07 bruts).
  • 2015 : arrivée d’un nouvel îlot de finition robotize.
  • 2016 : Démarrage de la nouvelle ligne de moulage Künkel-Wagner. Elle reprendra les productions de la ligne Spo (porte-fusées, bras de suspension, boîtiers) et intégrera des nouvelles références, dont les vilebrequins du moteur H4. Modernisation de l’atelier d’usinage Heller et augmentation du capacitaire collecteurs K9K gén5/6.
  • 2017 : arrêt de la ligne Spomatic. La nouvelle ligne Künkel-Wagner reprend ses productions (porte-fusées, bras de suspension, boîtiers) et intégrera des nouvelles références (boîtiers, vilebrequins du moteur H4 …). Lancement du projet de pré-usinage avec l’implantation de 4 tours (affectation de 4 références de boîtiers).