Créée en 1999, l’Alliance Renault-Nissan est un partenariat transnational entre deux grands constructeurs de l’industrie automobile. En 2013, 8,3 millions de véhicules ont été commercialisés par l’Alliance Renault-Nissan dans près de 200 pays, ce qui équivaut à plus d’un véhicule sur 10 vendu dans le monde. Notre objectif : atteindre les 10 millions de véhicules commercialisés à l’horizon 2016. L’Alliance Renault-Nissan est le 4e constructeur automobile mondial. Ce qui fait de notre alliance un modèle unique : sa longévité, son modèle d’intégration et les synergies mises en place.

Structure de l’Alliance

Structure de l’Alliance Renault-Nissan

Renault détient 43,4 % du capital de Nissan. Nissan détient 15 % du capital de Renault. Le modèle d’actionnariat croisé garantit aux deux partenaires un intérêt mutuel et les incite à adopter des stratégies “gagnant-gagnant” bénéfiques pour chacun.

Créée le 28 mars 2002, Renault-Nissan BV est en charge du management stratégique de l’Alliance. Il s’agit d’une société de droit néerlandais, dont l’actionnariat est détenu à part égale par Renault SA et Nissan Motor Co., Ltd.

Structure de RNBV renault-nissan

 

La société Renault-Nissan B.V. (RNBV) est pilotée par le Directoire de l’Alliance (ABM), composé des membres du comité éxécutif de chaque entreprise et de l’Alliance, et du PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn.

Fonctionnement de Renault-Nissan

Notre objectif : atteindre au moins 4,3 milliards d’euros de synergies annuelles à l’horizon 2016. Pour atteindre cet objectif, un plan de convergence est lancé en avril 2014 dans 4 domaines clés de l’Alliance : ingénierie, fabrication et logistique, achats et ressources humaines. Ces 4 fonctions sont dirigées de manière conjointe pour Renault et Nissan, chacune sous la responsabilité d’un Alliance Executive VP.

Ces Executive VPs ont pour mission de renforcer le processus d’intégration au sein de chaque fonction « convergée ».

Sous la direction d'Arnaud Deboeuf, Directeur délégué à la Présidence de l’Alliance et RNBV, une équipe de Alliance Global VPs et Directors sont dédiés à l’Alliance sur des domaines spécifiques et visent à augmenter et accélérer les synergies.

Equipe de travail Renault-Nissan, entre français et japonais.

Les Global VP Directors d’une fonction globale de l’Alliance sont responsables de la gestion et du pilotage d’une fonction. Ils sont responsables des opérations des 2 partenaires.

Les Global Directors assurent la coordination entre les 2 entreprises et veillent à ce que les travaux de ces dernières aillent dans le sens d’un renforcement des synergies.

Les Comités de Pilotage, ou Steering Committees, valident les thèmes prioritaires et stimulent les différents groupes de travail dans la mise en œuvre des projets de l’Alliance. 

Cette instance s’ajoute au réseau d’équipes conjointes aux 2 entreprises (Cross Company Teams et Functional Task Teams) pour identifier les opportunités de synergies.

Nos synergies au sein de l’Alliance

L’effet CMF

Depuis 2012,  l’Alliance bénéficie des synergies produites par une nouvelle approche, dite CMF (Common Module Family), source d’économies d’échelle via la standardisation de pièces et de modules non visibles par le client, de diversité au niveau du design et de flexibilité industrielle.

Common module family (cmf) alliance renault-nissan

Nos synergies peuvent provenir de réductions de coûts, de dépenses évitées ou d'augmentation de chiffre d'affaires. L’approche CMF sera progressivement déployée sur les modèles Renault et Nissan entre 2013 et 2020. Cette démarche devrait se traduire pour l’Alliance par une réduction moyenne du ticket d’entrée de 30 à 40 % par modèle et de 20 à 30 % d’économies sur les achats de composants. En 2013, nos synergies atteignent 2,8 milliards d’euros (à comparer aux 2,69 milliards d’euros obtenus en 2012). Les secteurs qui ont le plus contribué aux synergies ont été ceux des achats, de la mécanique et de l’ingénierie véhicules. Les synergies proviennent de plus en plus des activités en Asie et des marchés émergents comme la Russie, où les deux partenaires produisent ensemble, dans les mêmes usines, des véhicules et des organes mécaniques.

Numéro 1 sur le marché du véhicule électrique

Nissan Leaf et Renault Fluence Z.E. VE Alliance

L’Alliance est également le seul constructeur automobile à proposer une large gamme de véhicules 100 % électriques.

En 2013, les ventes mondiales de véhicules zéro émission à l’usage,  à l’échelle de l’Alliance ont atteint 66 809 unités, en hausse de 52 % par rapport à 2012.

La part de marché de l’Alliance sur le créneau des véhicules zéro émission atteint 63 %, y compris Twizy, la petite urbaine deux places de Renault.

Des partenariats stratégiques : Daimler, AVTOVAZ et Mitsubishi

L’Alliance Renault-Nissan a signé de nombreux partenariats stratégiques depuis sa création.

Dieter Zetsche et Carlos Ghosn, conférence Daimler, Alliance renault-nissan

Le 7 avril 2010, l’Alliance signe un accord avec le groupe allemand Daimler AG, qui prévoit une coopération sur le long terme. Les principaux axes de coopération consistent en un partage de projets existants ou le développement en commun, au niveau des plateformes véhicules et groupes motopropulseurs.

L’Alliance a signé en 2008 un partenariat stratégique avec AVTOVAZ, premier constructeur automobile russe.

La Russie est destinée à devenir l’un des piliers de croissance de l’Alliance en termes de ventes et de profitabilité avec un objectif de 40 % de part de marché avec AVTOVAZ en 2016. 

 L'Alliance Renault-Nissan et Mitsubishi Motors jettent les bases d'une coopération internationale étendue en novembre 2013. Elle vise à étendre la couverture géographique des véhicules des trois partenaires et à exploiter les capacités de production dans les usines.