#OPENINNOVATION

2018 - Groupe Renault Team building innovation

L’open innovation est un processus d’innovation par lequel l’entreprise n’est plus refermée sur elle-même mais s’ouvre sur une diversité d’autres acteurs extérieurs : partenaires, start-ups, université… tout en favorisant la créativité en interne. L’industrie est en constante évolution ; être en mesure de travailler différemment grâce à de nouvelles technologies avec de nouveaux scénarios en tête, c’est se donner les moyens d’explorer de nouveaux horizons.

SOPHIE SCHMIDTLIN
Directrice ingénierie avancée chez Groupe Renault

S’OUVRIR POUR MIEUX INNOVER

La nouvelle mobilité est électrique, connectée et autonome : autant de champs d’applications qui poussent le Groupe Renault à s’ouvrir plus largement vers l’extérieur pour aller s’associer aux talents et partenaires nécessaires et pour adopter de nouvelles méthodes de travail et de réflexion.

L’innovation est l’affaire de tous. Le véhicule de demain sera le fruit d’une réflexion combinée de créativité interne, de collaborations externes et des synergies Renault-Nissan-Mitsubishi. Une nouvelle approche afin de répondre à l’essor des nouvelles technologies, des nouvelles formes de mobilité et des nouveaux usages clients.

 

ALLIANCE VENTURES

Afin de développer l’open innovation, Renault-Nissan-Mitsubishi a lancé un fonds de capital-risque qui investira près d’un milliard de dollars sur cinq ans. La première année, 200 millions de dollars seront investis en priorité dans les nouvelles mobilités.

• La nouvelle entité a vocation à devenir un partenaire majeur pour les startups et les investisseurs, et un acteur-clé de l’écosystème du capital-risque.
• Le fonds privilégie l’open innovation dans le domaine des nouvelles mobilités : véhicule électrique, systèmes de conduite autonome, services connectés, intelligence artificielle...

En savoir plus

L’INNOVATION PASSE PAR L’OUVERTURE AU MONDE ET LES SOURCES DE NOTRE CREATIVITE SONT PARFOIS INATTENDUES !

Le Groupe Renault développe toujours plus de collaborations externes pour co-innover avec des partenaires, afin de proposer à ses clients de nouveaux services et de nouvelles solutions de mobilité. Aujourd’hui, cette ouverture englobe aussi les start-ups, qui sont souvent à l’avant-garde dans les nouvelles façons de travailler et de développer l’innovation.

Les Open Innovation Lab, au coeur de l’innovation

Depuis 2011, le Groupe Renault a implanté une antenne au cœur de la Silicon Valley, un emplacement idéal qui permet à nos équipes de s’appuyer sur un écosystème complet (universités, start-ups et grandes entreprises) et de tirer parti de leur émulation et de leur créativité.

Ce haut lieu de l’innovation mondiale a pour mission d’exploiter les compétences et opportunités existantes dans la région, en particulier dans trois domaines : le véhicule électrique et son écosystème, le bien être à bord et les nouveaux services.

Après la Silicon Valley, le Groupe Renault a créé deux nouveaux Open Innovation Lab.

Le premier en Israël, pays qui se situe dans le top 5 des écosystèmes favorables aux start-ups et qui inclut également des structures de recherche universitaires. Ce lieu, inauguré en 2016, a pour ambition de promouvoir le véhicule électrique et de favoriser la créativité autour de la mobilité de demain.

Le second de ces Open Innovation Lab est baptisé « Le Square » et est localisé à Paris. En faisant collaborer des équipes internes de Renault avec des start-ups et des partenaires externes, il a pour ambition de définir de nouvelles manières de travailler et le futur de la mobilité.

En savoir plus
 
renault-lci-open-innovation

NOTRE LABORATOIRE COOPERATIF D’INNOVATION

Le LCI (Laboratoire Coopératif d’Innovation) s’inspire du fonctionnement des start-ups. Il regroupe des collaborateurs du Groupe Renault venus de trois directions : le Produit, le Design et l’Ingénierie.

FAVORISER LES ECHANGES TRANSVERSAUX EN ETABLISSANT DES LIENS PLUS FORTS

Longtemps centrée sur le véhicule thermique classique, la voiture s’élargit désormais à la diversité. Ce foisonnement fait qu’il n’est plus possible pour un constructeur de posséder seul l’ensemble des compétences et savoir-faire nécessaires pour imaginer et développer les véhicules du futur, d’autant que ces compétences sont à la fois pointues et mouvantes.

COOPERATION GROUPE SANEF ET GROUPE RENAULT

En connectant les véhicules autonomes aux l’infrastructures routières, le Groupe Renault et le groupe Sanef se rapprochent de l’objectif de réduire à néant le nombre d’accidents fatals et d’offrir plus de temps libre aux voyageurs. Pionniers sur ce domaine, nous avons passé un péage en conduite autonome avec l’un de nos prototypes.
Voir la vidéo

RENAULT ET SCOOP, L’INFRASTRUCTURE POUR LA VOITURE DE DEMAIN

Dans le cadre du projet SCOOP, Renault travaille avec des gestionnaires d’infrastructures, des collectivités territoriales, des universités et des centres de recherches et d’études scientifiques pour connecter la voiture à son environnement routier. Ce projet de déploiement pilote de systèmes de transports intelligents et coopératifs permettra d’améliorer la sécurité sur les routes et de fluidifier la circulation.
En savoir plus

GROUPE RENAULT S’ASSOCIE A NUMA POUR LANCER CITYMAKERS

Lancé en avril 2017 par le Groupe Renault, NUMA et leurs partenaires, le programme d’open innovation CityMakers a pour objectif d’accélérer la transition vers une mobilité urbaine flexible et durable. Il associe à ces partenaires des start-ups qui collaborent avec des experts en mobilité pour développer des solutions innovantes répondant à un challenge du futur de la mobilité. Suite au succès de la 1re édition, une 2e a été annoncée en juillet 2018.
En savoir plus

ROUEN NORMANDY AUTONOMOUS LAB

Dans le cadre du projet Rouen Normandy Autonomous Lab (RNAL), le Groupe Renault participe avec quatre ZOE électriques à des tests d’un service de mobilité autonome à la demande sur routes ouvertes, une première en Europe. Développé en collaboration avec des partenaires comme la Métropole Rouen Normandie, le groupe Transdev et le groupe Matmut, ce service est proposé depuis septembre 2018 aux habitants de la métropole rouennaise.
En savoir plus

Des dispositifs médicaux en Open Source

MAKAIR RE20 : du moteur… au respirateur artificiel médical

makair-renault

Au printemps 2020, une équipe Renault et Renault Sport Racing a rejoint le collectif d’entrepreneurs nantais « Makers for Life ». Son objectif ? Concevoir un respirateur artificiel d’urgence, peu coûteux et industrialisable, destiné aux services hospitaliers de réanimation, pour répondre à la demande accrue due au Covid-19. 

L’initiative est notamment portée par le CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives) et soutenue par la Direction Générale de l’Armement et de la Direction de l’Innovation de Défense du Ministère des Armées.

 

Inspirés par les nombreuses similitudes que présente un respirateur avec un moteur (un respirateur fournit de l’air comprimé avec un débit et une pression régulés), les ingénieurs du Groupe ont conçu plusieurs pièces pour les besoins du projet, en particulier le « blower », un élément du moteur qui alimente le respirateur en air comprimé ; ils ont aussi élaboré un modèle numérique de poumon virtuel permettant de faire évoluer rapidement la conception physique et logicielle du respirateur en simulant différents cas cliniques.

 

Le maillage exceptionnel de nombreuses compétences du Groupe – ingénierie mécanique, électrique et électronique, conception produit-process, manufacturing et logistique, médecins expert Renault, qualité, achats, propriété industrielle et contrôle de gestion notamment –, a été déterminant pour optimiser la conception du respirateur et la rendre compatible avec une industrialisation à grande échelle. Ainsi, une quinzaine de prototypes de respirateurs artificiels a été fabriquée au sein du Centre de Réalisation des Prototypes (CRP) du Technocentre à Guyancourt.

 

Les développements du respirateur MAKAIR RE20 propres à Renault (y compris les 11 brevets déposés), ont été mis en open source sous licence gratuite, via la plateforme d’open-source Github, pour permettre aux acteurs en situation de crise de fabriquer ce modèle de respirateur artificiel à bas coût.

Le pousse-seringues électrique ElecSyr

 elecSyr-renault

La pandémie du Covid-19 a révélé une pénurie de pousse-seringues permettant d'administrer en moyenne quatre médicaments en continu par patient.

Pour contribuer à pallier ce manque dans les services de réanimation, une équipe issue notamment des directions de l’ingénierie et du design, et répartie sur les sites de Guyancourt, Aubevoye et Nice, a réalisé en collaboration avec les hôpitaux de Bichat-Claude Bernard, de La Pitié-Salpêtrière, et de l’AP-HP, un prototype de pousse-seringues électrique, puis les études de production en série, la validation et l’homologation du produit par les autorités médicales. Une prouesse réalisée en un temps record et saluée par l’Agence Générale des Equipements et Produits de Santé de l’AP-HP (AGEPS).

L’ensemble des plans et logiciels a été mis gratuitement à la disposition de la communauté scientifique via la plateforme d’open-source Github.

 

En savoir plus

La blockchain, vecteur de transformation du futur de l’industrie automobile
Innovation

La blockchain, vecteur de transformation du futur de l’industrie automobile

14 mai 2020
Voir plus
Renault MORPHOZ
Innovation

MORPHOZ : voyage en 2025

02 mars 2020
Voir plus
Ils ont testé les ZOE Cab autonomes et témoignent !
Innovation

Ils ont testé les ZOE Cab autonomes et témoignent !

18 novembre 2019
Voir plus