En 2050, selon l’ONU, la population mondiale atteindra 9,8 milliards d’habitants, et près de 70% habiteront en milieu urbain.

La demande croissante pour une mobilité urbaine personnelle différente de la voiture individuelle et des transports en commun existants nécessite le développement d’offres plus efficaces, qui soient à la fois propres, durables et partagées. Il est de notre devoir de leader d’impulser ce changement, avec force. Convaincu que l’avenir passe à la fois par la voiture personnelle et la mobilité partagée, le Groupe Renault travaille au développement de plusieurs types de services :

  • covoiturage,
  • autopartage,
  • réservation de taxis et de VTC,
  • exploitation de robots-véhicules.

Ces services partagés répondent aux besoins des particuliers, des entreprises et du secteur public sans restriction d’âge, de condition physique ou de situation financière. Pour développer ces solutions de mobilité, le Groupe Renault travaille dans une démarche d’open-innovation avec ses partenaires privés et publics, tout en s’appuyant fortement sur les ressources R&D de Renault-Nissan-Mitsubishi. C’est là toute notre vocation historique, innover sans cesse pour proposer une mobilité durable, pour le plus grand nombre.

Avec sa trilogie de concept-cars EZ-GO, EZ-PRO et EZ-ULTIMO, le Groupe Renault a proposé trois réponses complémentaires et audacieuses qui témoignent d’une vision d’ensemble pour le futur de la mobilité partagée :

Permettre à tous de profiter demain de services autonomes, électriques et connectés.

La vision du Groupe Renault d’une mobilité durable pour tous consiste à intégrer le plus harmonieusement possible ses solutions de mobilité partagée dans la ville et le paysage urbain. Afin de répondre à cette révolution, le Groupe Renault envisage la mobilité urbaine du futur comme un écosystème apte à répondre aux besoins de tous. Des véhicules abordables à zéro émission seront facilement disponibles, via une propriété directe et des services de partage à la demande.

Renault EZ-PRO Concept-Car 2018 in static situation - down a building
2018-Renault-EZ-ULTIMO-Concept-1

Les véhicules électriques autonomes seront plus sûrs, plus simples à utiliser et plus écologiques.



2018 - EZ-GO - Concept-Car - Geneva Motor show

Les véhicules seront de plus en plus considérés comme un service plutôt qu’un symbole de statut ou qu’une nécessité. La construction de routes sera donc reléguée au second plan, derrière la fourniture de solutions d’infrastructures urgentes, telles que les stations de recharge des véhicules électriques (VE) et les réseaux intelligents pour les alimenter. De nouvelles routes ne seront pas forcément nécessaires dans les villes : à mesure que les flottes d’autopartage entraîneront le retrait de nombreux véhicules personnels de la circulation dans les zones urbaines, les routes non utilisées dans les villes pourront être transformées en espaces publics indispensables.

La structuration de ce nouvel écosystème de mobilité sera d’abord progressive, puis soudaine. Les véhicules électriques circulent déjà dans les rues de la majorité des grandes villes du monde. Les véhicules autonomes de niveau 2, avec des fonctions de conduite, d’accélération et de freinage automatiques dans certaines circonstances, se comptent par milliers et aident les conducteurs dans de nombreux cas, tout en collectant des données qui favoriseront finalement une complète autonomie.

L’avenir de la mobilité partagée annonce une refonte simplifiée et égalitaire de la vie urbaine, et elle est toute proche. Au plaisir de vous y retrouver.

Retour à la page "Services de mobilité"

Suivez d'autres pistes de découvertes