RSE | 06 novembre 2020

Diversité et inclusion : l’Autre Cercle distingue deux lauréats au sein du Groupe Renault

3 min
Le 14 octobre dernier, l’Autre Cercle, association de référence en France en matière d’inclusion des personnes LGBT+ dans le monde professionnel, a élu « rôles modèles » François Roger, Directeur des ressources humaines, de la prévention et protection de l’immobilier et des services généraux, et Valérie Hallouin, Leader programmes transformation ressources humaines, diversité & inclusion et culture. Tous deux nous expliquent ce que leur distinction représente, et pourquoi ils s’engagent en faveur de la diversité et de l’inclusion des personnes LGBT+ au sein du Groupe.
par Valérie Calloch

En 2020, le Groupe Renault a signé la Charte d’Engagement LGBT+ de L’Autre Cercle en France. Cette association créée en 1997 œuvre pour une meilleure inclusion des personnes LGBT+ dans le monde professionnel et récompense chaque année des rôles modèles LGBT+ et alliés, dans quatre catégories : dirigeants, alliés dirigeants, LGBT+ leaders et LGBT+ jeunes diplômés.

L’édition 2020 de cet évènement a récompensé 95 lauréats, qui ont en commun d’agir pour que chacun puisse être soi-même au travail, peu importe son orientation sexuelle ou son identité de genre, et de s’engager au quotidien pour faire évoluer les mentalités. Cette année, parmi les quatre candidats du Groupe Renault, deux ont été élus :   François Roger, dans la catégorie « alliés dirigeants », et Valérie Hallouin, dans la catégorie « LGBT+ leaders ».

 

FRANÇOIS ROGER, DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES, DE LA PREVENTION ET PROTECTION, DE L’IMMOBILIER ET DES SERVICES GENERAUX

Rôle modèle de l’Autre Cercle 2020 dans la catégorie « alliés dirigeants ».

Dans cette catégorie figurent les membres d’une instance de direction du secteur public ou privé, sans être ou s’affirmer LGBT+, qui contribuent, par leur engagement, à l’inclusion des personnes LGBT+ dans le monde du travail.

Un « allié » au travail : pour l’Autre Cercle, c’est une personne qui contribue, par son engagement, à développer une image positive des personnes LGBT+ et favorise leur inclusion dans le monde du travail, sans pour autant être ou s'affirmer LGBT+.

 

VALÉRIE HALLOUIN, LEADER PROGRAMMES TRANSFORMATION RESSOURCES HUMAINES, DIVERSITÉ & INCLUSION ET CULTURE

Rôle modèle de l’Autre Cercle 2020 dans la catégorie « LBGT+ leaders ».

Dans cette catégorie figurent des personnes LGBT+ non membres d’une instance de direction, qui contribuent significativement à l’inclusion des LGBT+ dans le monde du travail.

Valérie, peux-tu nous en dire plus sur ton engagement sur le thème de la diversité ?

« Mon engagement est porté par de fortes convictions : les hommes et les femmes sont les moteurs de l’entreprise et il faut prendre soin d’eux ! Si je peux être vraiment qui je suis au travail, cela implique que je serai plus performante.

S’efforcer de rester discret sur ce que l’on est génère une charge mentale inutile et contre-productive. Je me rends compte que pendant toutes les années durant lesquelles je me suis imposée d’être « discrète », je franchissais les portes de l’entreprise en laissant une part de moi-même à l’extérieur. J’adoptais le dicton « vivons heureux, vivons caché » sans que cela fasse écho à une réalité, car il s’agissait plutôt d’une forme d’autocensure.

Cette hypervigilance était une perte d’énergie, et j’ai pris conscience que je ne pouvais plus continuer à être sur mes gardes. Très attachée à mon entreprise, j’ai réalisé que j’avais un rôle à jouer pour sortir de cette posture. Finalement, être « out » m’a permis de me sentir mieux et de me consacrer pleinement à mon travail. Je me suis dit que si j’arrivais à servir d’exemple à d’autres personnes dans l’entreprise, cela en valait la peine. »

Peux-tu nous expliquer le chemin parcouru ?

« En 2012, un réseau LGBT+ est créé chez Renault : le réseau We’R OustStandInG. C’était la première fois que l’entreprise envoyait un signe d’inclusion à ses collaborateurs LGBT+. Même si je n’ai pas découvert son existence immédiatement, prendre contact avec ce réseau m’a aidée. Je me suis sentie prête « à me rendre visible », et à m’impliquer, jusqu’à prendre progressivement part à son leadership.

Cela fait huit ans maintenant qu’au sein de ce réseau, un groupe de salariés de plus en plus nombreux agit pour faire bouger les lignes de l’entreprise. Je suis fière du travail accompli. Bien sûr, j’associe l’ensemble des membres à ces victoires. Depuis ces deux dernières années, il y a une accélération dans le déploiement des actions mises en œuvre. L’entreprise nous aide à développer ce que l’on appelle les réseaux affinitaires : ce sont des réseaux de diversité pilotés par les employés. Ces réseaux sont force de propositions dans l’entreprise, qui facilite leur mise en œuvre.

On peut citer par exemple le déploiement de la formation inclusive pour les managers ou la mise en place de référents LGBT+ sur les sites industriels. L’année prochaine, nous nous occuperons d’autres sites :  commerciaux, techniques ou tertiaires. Ces actions montrent qu’une entreprise française, industrielle peut aussi être gay-friendly. »

Tu as été reconnue par l’Autre Cercle deux années de suite. Quel sens donnes-tu à ces distinctions ? Et quelle est pour toi la signification de la reconnaissance de François Roger, dans la catégorie « alliés dirigeants » ?

« L’Autre cercle est une reconnaissance externe. Ce qui me réjouit au-delà de cette reconnaissance, c’est l’impact de cette nomination vis-à-vis des salariés du Groupe. Je sais que cela contribue à la promotion de la diversité et de l’inclusion au sein de l’entreprise.

Le fait que notre DRH François Roger se soit vu décerné le titre de dirigeant allié est un signe très fort. Cela montre que les instances dirigeantes de notre entreprise sont dans une posture dynamique et que la diversité et l’inclusion font partie intégrante de nos valeurs. Cela confirme aussi que les attitudes discriminantes ne peuvent être que contreproductives, et que l’invisibilité n’est plus une fatalité.

Comment attirer des personnes de talent si un employé doit se heurter à un univers étriqué et se sentir discriminé ou dévalorisé du fait de son orientation sexuelle ou de son identité de genre ? »

 

Un « rôle modèle LGBT+ » au travail : pour l’Autre Cercle, c’est une personne LGBT+ dont le succès professionnel, le parcours de vie, les valeurs ou le rôle social sont considérés comme un modèle à suivre pour les personnes LGBT+ et qui contribue, par son engagement et sa visibilité, à une représentation positive des LGBT+.

 

Pour consulter le dossier de presse complet de cette élection par l’Autre Cercle, cliquez ici.

Pour aller plus loin

Kiger show-car : un futur petit SUV pour le marché indien
Véhicules

Kiger show-car : un futur petit SUV pour le marché indien

18 novembre 2020
Voir plus
dacia renault
Véhicules

Nouvelles Dacia Sandero et Sandero Stepway : nos experts livrent tous leurs secrets

10 novembre 2020
Voir plus
ESSAI DU RENAULT CAPTUR E-TECH PLUG-IN HYBRID PAR LAURENT HURGON, PILOTE RENAULT SPORT
Véhicules

ESSAI DU RENAULT CAPTUR E-TECH PLUG-IN HYBRID PAR LAURENT HURGON, PILOTE RENAULT SPORT

21 octobre 2020
Voir plus