Innovation | 23 octobre 2019

L’Afrique côté Tech

5 min
Il se murmure que des licornes existeraient en Afrique et pourraient rendre service à des milliers de personnes. On vous parle bien sûr, non pas de chevaux magiques avec des cornes, mais de ces nombreuses start-up innovantes et locales. Notamment dans 3 domaines : la « fintech », l’agriculture et la mobilité. Il se pourrait même qu’elles permettent des avancées majeures sur le continent grâce à la technologie. Suivez le guide !
par Groupe Renault

La fine fleur de la Fintech est en Afrique

En Afrique, la « fintech » (littéralement, la technologie au service de la finance) prend de la vitesse ! Un phénomène rendu possible par le passage au numérique. Résultat : de nombreuses start-ups émergent et dans un secteur plus particulièrement, le paiement mobile. Car si plus de 80 % des Africains possèdent un téléphone portable, seulement 28 % d'entre eux auraient un compte en banque. Parmi elles, il y a WeCashUp, plateforme de paiements sans carte bancaire créée en 2015 au Cameroun, désormais présente dans 35 autres pays du continent, ou encore Tala, qui propose des microcrédits compris entre 10 et 500 $. Autres licornes potentielles sur le marché : Jumo, basée au Cap, qui propose prêts, épargnes et assurances à ceux n'ont pas accès au système bancaire traditionnel ou Kuda, la première banque numérique du Nigéria. À suivre de près.

La fintech prend de la vitesse
Le paiement mobile est en avance en Afrique.

Agriculture africaine : cultiver l’innovation

Aujourd’hui, l’Afrique détient 65 % des terres arables de la planète, mais débourse 45 milliards de dollars en importation de denrées alimentaires par an. Ce chiffre pourrait atteindre 110 milliards en 2025. Un paradoxe alors que l’emploi et l’environnement font aussi partie des enjeux pour développer une agriculture saine et intelligente. Pour relever ces défis, l’innovation gagne du terrain avec plusieurs initiatives : Hello Tracteur loue des tracteurs à petits prix au Kenya et au Nigéria avec le simple envoi d’un SMS. Au Kenya encore, la banque mondiale exploite des données climatiques pour aider les agriculteurs à optimiser leur production. La start-up Twiga Food permet de livrer directement fruits et légumes des producteurs aux petits commerçants. Enfin, la première plateforme de financement participatif dédiée aux agriculteurs en Afrique a été créée pour leur assurer un « financement fertile » ! Son nom : Seekewa.

L'Afrique cultive l'innovation
Pilotée technologiquement, la production agricole en Afrique peut se développer.

En Afrique, la mobilité se partage !

En 2050, le continent comptera près de 2,5 milliards d’habitants. Alors forcément, la question de la mobilité se pose. Une des solutions pour désengorger les villes tout en aidant les locaux à de déplacer est l’auto-partage, largement développé, avec plus de 50 services de plateformes de partage de mobilité dans 21 pays du continent. Présent en Afrique, Uber se voit ainsi concurrencé par beaucoup de start-up locales, dont certaines sont bien ancrées dans le quotidien des africains. C’est le cas de Jumpin Ride en Afrique du Sud, qui compte plus de 11 000 utilisateurs, de Jekalo au Nigeria ou encore de Nsogo en Algérie, qui se base sur les affinités des utilisateurs pour définir leurs trajets. Au Maroc, Pip Pip Yalah permet à plus de 1 000 personnes de partager leurs trajets et leurs frais chaque jour. Des solutions pour limiter les déplacements et la pollution, à portée de smartphone.

Des solutions pour limiter les déplacements et la pollution
Améliorer la circulation est un enjeu majeur.

Continuez la story

Sur la route de la mobilité en Afrique
Entreprise

Sur la route de la mobilité en Afrique

23 octobre 2019
Voir plus
L’Afrique & ses smart cities
Innovation

L’Afrique & ses smart cities

23 octobre 2019
Voir plus