RSE | 18 mai 2020

Lutte contre la discrimination des LGBT+ : le Groupe Renault s’engage et signe la Charte de l’ONU « Free and Equal »

4 min
Alors que se tenait hier la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie et malgré une prise de conscience forte au cours des dix dernières années, il reste encore beaucoup à faire pour lutter contre la violence et les discriminations à l’égard des personnes LGBT+. En signant la charte « Free & Equal » des Nations Unies et en proposant des formations sur le management inclusif, le Groupe Renault apporte sa pierre à l’édifice.
par Valérie Calloch

Traiter chacun sur un pied d’égalité quels que soient son orientation sexuelle ou son identité de genre, aider et soutenir les collaborateurs pour qu’ils se sentent inclus, respectés et valorisés, contribuer à une société plus inclusive à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise. Ce sont pour toutes ces raisons que le Groupe Renault a rejoint les entreprises signataires de la charte de l’ONU « Free & Equal ».
Les principes fondateurs de cette charte demandent de soutenir l'égalité des droits et le traitement équitable des personnes LBGT+* en entreprise. Parmi ces normes de conduite édictées par les Nations Unies, figure la fin de la discrimination sur le lieu de travail, mais aussi dans les opérations commerciales à destination des clients et du public. La charte encourage également les entreprises à défendre les droits des personnes LGBT+ dans les pays où elles sont implantées, y compris par la promotion et le soutien aux associations locales.

Les décisions des entreprises, que ce soit en matière de ressources humaines, d'investissement, d'approvisionnement, et même de marketing, peuvent avoir un impact réel, parfois profond, sur les droits de l'homme.
Zeid Ra'ad Al Hussein, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme

 

Un demi-million d’individus interagissent dans les lieux de travail physiques et virtuels du Groupe Renault, dans le cadre de notre Alliance avec Nissan et Mitsubishi ainsi qu’avec nos nombreux partenaires à travers le monde.
Le chemin est encore long avant que l’inclusion ne soit une réalité pour tou.te.s, sans exception. Nous sommes tou.te.s engagé.e.s vers ce but commun et notre progression est constante, avec la conviction sans faille que la diversité nous rend plus forts.
Francois Roger, Directeur des Ressources Humaines, de la prévention et protection de l’immobilier et des services généraux, Groupe Renault


Inclure toutes les diversités au sein de l’entreprise

Accepter les différences est un levier du bien-être individuel. Cela permet à chacun d’être soi-même et de travailler dans un environnement plus serein. Les univers de la vie professionnelle et de la vie personnelle sont étroitement liés. On ne décide pas de laisser chez soi son orientation sexuelle ou son identité de genre le matin avant d’aller au travail. Si la diversité en tant que telle n’est pas un critère de performance, la promouvoir et l’intégrer y contribue clairement.

Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à enlever les petites pierres

Une entreprise ne peut sans doute pas à elle seule transformer la société dans laquelle elle opère, mais elle peut prendre des mesures pour sanctionner les discriminations, lutter contre les stéréotypes, soutenir des réseaux internes ou des événements, sensibiliser les collaborateurs pour faire respecter les droits des personnes, user de son influence pour agir de manière positive.
Reconnaître chacun·e dans ses différences aide ainsi à construire une entreprise dans laquelle chacun·e se sent écouté·e, reconnu·e et accompagné·e.

Accompagner le changement avec une formation sur le management inclusif

Sous l’impulsion de Valérie Hallouin, membre du réseau interne We’re OutStandInG pour soutenir les personnes LGBT+ dans l’entreprise, la Direction des Ressources Humaines France est à l’origine d’une formation « pilote » sur le management inclusif. Elle a vu le jour en décembre 2019.

Valérie Hallouin, alors Chef de produit formation Management et Fabienne Schaffhauser, Chef de service Formation se sont appuyées sur des experts de l’inclusion en entreprise pour sa conception.

En parallèle, Sylvie Dugenest, Project Manager et Anne Sophie Belloc, Chef de projet HR Academy ont constitué au sein de Groupe Renault un incubateur qui travaille sur les biais et les stéréotypes dans l’entreprise.

Quelle est la genèse de cette formation ?

Cette formation est née d’une volonté partagée : faire de la fonction RH un acteur majeur de l’inclusion, avoir un rôle d’influenceur auprès des collaborateurs et les aider à prendre conscience de leurs propres stéréotypes et de leurs impacts.

Elle est aussi née d’un constat : beaucoup de formations « métier » accessibles aux collaborateurs du Groupe développent des compétences transverses via des modules digitaux comme « l’international », « le multiculturel », etc. mais peu traitent de l’inclusion en profondeur.

Comment se sensibiliser sur le sujet de la diversité et de l’inclusion et en quoi cette formation est-elle différente des autres ?

Sensibiliser les collaborateurs par des actions de formation permet à chacun de mieux écouter, de se comprendre et de donner place à des collectifs plus dynamiques. Cela évite les frustrations et facilite l’engagement et la motivation.

Au sein du Groupe Renault, ils peuvent déjà se sensibiliser sur le sujet de la diversité via un serious game, format digital, des modules sur la diversité ou un accès à des conférences d’experts comme celle de Pete Stone, un des experts les plus reconnus en France sur les sujets de Diversité et Inclusion.

Notre nouvelle formation sur l’inclusion est un peu différente et vise à enrichir ce parcours, autour des deux maitres-mots interaction et adaptation. C’est une formation présentielle en deux temps qui laisse de l’espace pour la réflexion entre chaque session. Elle aborde en profondeur le thème de l’inclusion via un concept très ouvert pour aborder les pratiques des managers et partager des exemples vécus « sur le terrain ».

Une session a déjà eu lieu avec deux temps forts en décembre 2019 et en janvier 2020 et les managers l’ont plébiscitée car elle répondait à leur problématique par ces mises en situation très concrètes.

Quelles sont vos perspectives de déploiement ?

La Charte de l’ONU à laquelle nous adhérons est internationale. Notre ambition est que cette formation puisse profiter à l’ensemble des collaborateurs car nous voulons qu’elle contribue à la transformation du Groupe dans son ensemble.

En revanche, nous voulons que chaque pays puisse l’adapter à ses spécificités locales et à sa maturité sur le sujet. Chaque pays pourra s’inspirer de l’esprit et du cahier des charges et bâtir avec ses experts et ses formateurs locaux le dispositif qui convient le mieux à sa réalité sur le terrain.

*LGBT+ : Les termes « lesbiennes », « gays », « bisexuels » (ou « bi ») désignent les individus qui sont attirés par des personnes du même sexe ; le terme « transgenre » (ou « trans »), les individus dont l’identité de genre diffère du sexe qui leur a été assigné à la naissance et le terme « intersexué », ceux dont les caractéristiques sexuelles ne correspondent pas à la notion binaire de corps masculin ou féminin.

Pour aller plus loin

esteban ocon renault
Véhicules

VIDEO : ARRET AU STAND E-TECH AVEC ESTEBAN OCON ET WORLDSUPERCARS

20 mai 2020
Voir plus
La blockchain, vecteur de transformation du futur de l’industrie automobile
Innovation

La blockchain, vecteur de transformation du futur de l’industrie automobile

14 mai 2020
Voir plus
XM3 : Lancement réussi en Corée pour Renault Samsung Motors
Véhicules

XM3 : Lancement réussi en Corée pour Renault Samsung Motors

29 avril 2020
Voir plus