Renault, des leviers de transformation de l’automobile pour répondre aux trois enjeux environnementaux

Économie
circulaire

L’activité humaine épuise rapidement les ressources naturelles de la planète qui, pour certaines, sont liées à des processus géologiques de millions d’années. Un constat qui ne date pas d’hier. Ainsi, dès 1995, le Groupe Renault met en œuvre des solutions, en intégrant des plastiques issus du recyclage dans ses véhicules.
À partir de 2000, nous avons initié l'économie circulaire dans nos activités, visant à faire de nos déchets des ressources. Ce choix est au cœur des leviers de transformation de l’automobile pour répondre aux trois enjeux environnementaux.

Transformer le déchet en ressource

Avant d’être une philosophie, l’économie circulaire est d’abord un nouveau modèle économique que le Groupe Renault promeut avec la Fondation Ellen MacArthur. Une nouvelle manière d’aborder le cycle de vie des véhicules en prolongeant la durée de vie de ses composants et de ses matériaux.

Une boucle sans fin

Aujourd’hui, les véhicules automobiles sont composés à plus de 85 % de métaux et de plastiques. D’où l’importance de réutiliser le plus possible ces matières plutôt que de les jeter.

Avant

Maintenant

Renault et les grands enjeux de l'économie circulaire

Pour en savoir +

Ce que fait le Groupe Renault en matière d’économie circulaire :

Les boucles matières

Nous récupérons les matières des véhicules en fin de vie, nous les transformons pour approvisionner la production des véhicules neufs.

énergies renouvelables - Les boucles matières
Groupe Renault - boucles pièces

Les boucles pièces

Nous récupérons, du réseau commercial, des véhicules en fin de vie et des organes mécaniques à réparer. Nous prolongeons ainsi la vie des véhicules en circulation. À titre d’exemple, le site de Choisy remanufacture différents composants de moteurs cassés pour proposer de nouveaux moteurs en échange standard. Un ensemble de pièces, issues des démolisseurs du réseau Indra, sont extraites des véhicules en fin de vie pour être utilisées dans la réparation des véhicules.

Le cycle de vie de la batterie

Quand la batterie n’est plus utilisable, au lieu de la jeter et de la recycler, nous l’utilisons en seconde vie pour stocker des énergies renouvelables et pour alimenter des bâtiments par exemple.

Economie circulaire - le cycle de vie de la batterie

Pour en savoir +

Prêt à relever de nouveaux défis !

Le Groupe Renault est pionnier et leader de l’économie circulaire au sein du secteur automobile, notamment grâce au système industriel mis en œuvre avec sa filiale Renault Environnement. Et il ne compte pas s’arrêter là ! Prochaine étape : généraliser cette démarche dans ses activités.

Notre plan d’actions

L’économie circulaire, un des leviers de transformation de l’automobile :

Développer des services de mobilité

comme le covoiturage, l’autopartage, la location à courte durée avec Renault Mobility, les transports à la demande et d’ici 2022 les services de robots-véhicules. Toutes ces solutions optimisent le taux d’usage des véhicules.
Pour en savoir plus sur nos solutions de mobilité

Prolonger la durée de vie des produits

  • en utilisant des pièces de réemploi dans la réparation des véhicules,
  • en développant de nouveaux services pour les batteries électriques en seconde vie.

Augmenter le potentiel économique des activités circulaires

du Groupe de 100 millions d’euros d’ici 2022. Le chiffre d’affaires des activités industrielles s’élève aujourd’hui à 500 millions d’euros par an.

Valoriser le recyclage et l’économie circulaire

  • en créant et en développant des boucles matières,
  • en augmentant l’usage des matières recyclées dans la production de nos véhicules.

Plus de matières plastiques recyclées

Le Groupe Renault a signé la Feuille de Route Économie Circulaire de l’État français dont l’objectif est de tendre vers 100 % de plastiques recyclés en France d’ici 2025.

En tant que constructeur automobile, nous avons la responsabilité de limiter au maximum l’empreinte environnementale de nos produits et de nos activités afin de répondre aux enjeux de la raréfaction des ressources naturelles, du réchauffement climatique et de la qualité de l’air. C’est dans cette optique que nous venons, à travers la filière automobile, de réaffirmer auprès de l’État français notre objectif d’augmenter de 50 % notre consommation globale de plastique recyclé par rapport à 2013, soit 64 000 tonnes pour l’ensemble du Groupe Renault.

Jean-Denis Curt
Responsable du pôle économie circulaire du Groupe Renault
Les filiales du Groupe Renault, les actrices du changement

Nos filiales, actrices du changement

Nous sommes le premier constructeur automobile à s’impliquer capitalistiquement dans l’économie circulaire, via notre filiale Renault Environnement depuis 2008. Celle-ci coordonne une grande partie de nos activités circulaires via 3 filiales.

Indra

filiale commune avec Suez Environnement, acteur clé du recyclage des Véhicules Hors d’Usage (VHU) en France avec un réseau de 400 démolisseurs. En 2017, 350 000 VHU ont été traités.

Boone Conemor

également en co-entreprise avec Suez, gère les déchets métalliques sur les sites Renault.

GAÏA

filiale 100% Renault, elle est à l’interface des différents acteurs de l’économie circulaire. Sa mission ? Faire des filiales du recyclage des fournisseurs de matières et de pièces pour la filière automobile (sites de productions fournisseurs et Renault, ateliers de réparation, …)

La valorisation des déchets dans nos usines

Toujours dans cette logique d’économie circulaire, le Groupe Renault fait tout pour réduire au maximum les impacts environnementaux liés aux déchets industriels. La preuve avec ces 5 exemples à travers le monde.

Le groupe Renault collecte et régénère les huiles usagées pour les réutiliser dans ses processus d'usinage en France

L’usine de Cléon en France

collecte et régénère les huiles d’usinage usagées de plusieurs usines françaises pour les utiliser dans ses propres processus d’usinage de pièces mécaniques en remplacement d’huiles neuves.

Le Groupe Renault recycle en interne ses solvants de peinture en Colombie

L’usine de Medellin en Colombie

recycle en interne depuis 2014 ses solvants de peinture.

Le groupe Renault réutilise les emballages en bon état au Brésil

L’usine de Curitiba au Brésil

a créé en 2016 un catalogue interne d’emballages en bon état pour permettre leur réutilisation en grande quantité.

Le Groupe Renault utilise les cendres de ses chaudières biomasse pour fabriquer des biofertilisants certifiés pour l'agriculture biologique au Maroc

L’usine de Tanger au Maroc

utilise les cendres de ses chaudières biomasse (près de 1 100 tonnes en 2017) dans la composition de biofertilisants certifiés utilisables en agriculture biologique.

Le Groupe Renault valorise ses boues en filière cimentière en Corée du Sud

L’usine de Busan en Corée du Sud

valorise ses boues de station d’épuration et de phosphatation en filière cimentière.

Un partenariat historique

Le Groupe Renault est membre-fondateur de la Fondation Ellen MacArthur depuis 2010. Une organisation influente qui a pour objectif de promouvoir l’économie circulaire, en conseillant et en accompagnant notamment les entreprises et les gouvernements. Ce partenariat novateur a un but bien précis : préserver les ressources naturelles et garantir notre avenir à long terme. Une transition qui passe par l’économie circulaire et de la fonctionnalité.

Voir la vidéo

Pour aller plus loin

Philippe Croizon sensibilise les collaborateurs de Renault Flins au handicap
RSE

Philippe Croizon sensibilise les collaborateurs de Renault Flins au handicap

A l’occasion de la journée internationale du handicap, Philippe Croizon-...

Favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap grâce à l’emploi
RSE

Favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap grâce à l’emploi

Selon le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 15% de la...

Et si la Fondation Renault investissait dans votre projet ?
RSE

Et si la Fondation Renault investissait dans votre projet ?

La Fondation Renault lance un nouvel appel à projet. Objectif : soutenir une...