Réduire l’empreinte carbone du Groupe Renault est au cœur de sa politique environnementale

Empreinte carbone

Réduire l’empreinte carbone1 du Groupe Renault est au cœur de sa politique environnementale. Elle consiste non seulement à réduire les émissions des véhicules lors de l’usage, mais aussi à travailler au quotidien sur l’ensemble du cycle de vie, de l’extraction des ressources, la production, jusqu’à la fin de vie des véhicules.
C’est un des indicateurs clef pour suivre la performance des 3 leviers de transformation que sont le véhicule électrique, les nouvelles offres de mobilité et l’économie circulaire.

1 L’empreinte carbone d’un produit correspond aux émissions de gaz à effet de serre qu’il génère au cours de son cycle de vie, depuis l’extraction des matières premières nécessaires à sa fabrication jusqu’à son traitement en fin de vie.

Un engagement historique

Dès 2010, le Groupe Renault s’est engagé à réduire son empreinte carbone monde par véhicule, en rendant public un objectif de réduction de 3% par an entre 2010 et 2016.

Notre prochain OBJECTIF

25% de réduction de l’empreinte carbone pour 20222

Parce que nous souhaitons rester un contributeur positif dans la lutte contre le réchauffement climatique, nous nous fixons des objectifs compatibles à ceux de l’accord universel de COP21 à Paris. Pour les réaliser, nous nous appuyons sur 3 leviers :

2 Par rapport à 2010, en moyenne par véhicule vendu

Réduire l'empreinte carbone liée aux émissions de CO2 issues de l'usage de nos véhicules

Réduire l'empreinte carbone liée à la fabrication de nos véhicules

Réduire l'empreinte carbone liée à l'ensemble de nos activités

L’empreinte carbone moyenne des véhicules vendus dans le monde est publiée et auditée annuellement dans le cadre du document de référence du Groupe Renault.
Vous souhaitez en savoir plus sur notre méthodologie
de calcul d’empreinte carbone ?

Un engagement constant

Le Groupe Renault diminue de 16,2% son empreinte carbone sur l'ensemble de ses activités

16,2 %

de réduction de l’empreinte carbone (de 2010 à 2017) sur l’ensemble des activités du Groupe.

Renault met en circulation des véhicules électriques pour éviter les émissions de CO2

+ 100 000 véhicules électriques

mis en circulation depuis 2011, permettant d’éviter l’émission de 125 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

CDP a attribué au groupe Renault la note A sur le volet changement climatique.

CDP*

a attribué au Groupe Renault la note A- sur le volet changement climatique, ce qui place l’entreprise dans la catégorie « leadership ».

* CDP, anciennement « Carbon disclosure project » : organisation non gouvernementale qui évalue les actions menées par les grandes entreprises pour répondre aux enjeux du changement climatique.

30 % de matières recyclées dans les véhicules du Groupe Renault

30 % de matières recyclées

en moyenne dans nos véhicules Renault, qui sont recyclables et valorisables à au moins 95 % en fin de vie.

Le Groupe Renault vise à réduire de 25% ses émissions d'empreinte carbone.

25% de réduction d’empreinte carbone

l'objectif fixé par le Groupe Renault pour 20222.

2 Par rapport à 2010, en moyenne par véhicule vendu

Zoom sur… la réduction d’empreinte carbone dans nos usines

Les émissions de gaz à effet de serre de nos sites sont liées à plus de 90 % aux consommations énergétiques. Un constat qui explique notre stratégie : s’appuyer sur la réduction des consommations d’énergie et développer les énergies renouvelables. Gros plan sur les actions déployées dans nos usines.

Déploiement de LED dans les sites du Groupe Renault

Pour rappel, les ampoules LED (diodes électroluminescentes) utilisent jusqu’à 80% d’électricité de moins que les ampoules classiques et génèrent une meilleure qualité d’éclairage.  Ainsi, depuis 2015, nous procédons au déploiement massif de LED, initié à Batilly, pour remplacer l’éclairage industriel de plusieurs sites. Une démarche qui permet de réduire la consommation électrique d’environ 65 % comparée aux technologies remplacées.

136 hectares de panneaux photovoltaïques

190 terrains de football ! C’est l’équivalent de la surface occupée par les panneaux solaires des sites du Groupe Renault à travers le monde fin 2017, soit 136 hectares. Chaque année, leur énergie électrique 100 % renouvelable permet d’éviter le rejet de 14 200 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Une logistique optimisée

En 2017, l’amélioration du remplissage des conteneurs maritimes a permis d’en réduire le nombre d’environ 1 980 unités. Cette action a empêché l’émission de près de 7 100 tonnes de CO2. En optimisant le remplissage des camions et des emballages, nous avons réussi à éviter l’utilisation d’environ 6 600 camions en Europe, soit 4200 tonnes de CO2 en moins !